publicité
Accueil du site > Actu > Culture > Les éco-terroristes et cigarettes d’Avatar soulèvent la controverse
11-01-2010
Mots clés
Politique
Etats-Unis

Les éco-terroristes et cigarettes d’Avatar soulèvent la controverse

Taille texte
Les éco-terroristes et cigarettes d'Avatar soulèvent la controverse
 
Avatar, la fresque de science-fiction de James Cameron, film le plus cher de l’histoire du cinéma, qui cartonne à travers le monde, ne fait pas l’unanimité au pays de l’oncle Sam, non pas en raison de la qualité du scénario mais à cause du message véhiculé par le film. Les associations anti-tabac l’accusent de faire la promo de la cigarette pendant que certains conservateurs n’hésitent pas à affirmer qu’il s’agit d’un film de propagande éco-terroriste.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Lorsque James Cameron fait des films, il voit grand et il mise gros. Le metteur en scène de Titanic, va peut être battre son précédent record. Avatar, son film en 3-D, qui a coûté 500 millions de dollars, a rapporté à ce jour 1,335 milliards de dollars ce qui en fait le deuxième succès de l’histoire derrière Titanic (1,843 milliards de dollars). Mais si Avatar fait un tabac, il a son lot de détracteurs. Parmi ceux-ci, les associations contre le tabagisme qui n’apprécient pas du tout que Sigourney Weaver - qui joue le rôle d’une botaniste engagée par la Navy pour s’incruster chez la population autochtone - s’en grille une dès qu’elle quitte son corps d’avatar.

Un poumon noir pour Avatar

Le site SceneSmoking.org, dont la mission est de combattre le tabagisme au cinéma, a ainsi attribué au film un « poumon noir » censé symboliser son impact néfaste sur la santé publique. Brian Flay, professeur à l’école de santé publique de l’université d’État d’Oregon, interrogé par Terra eco, estime qu’il s’agit d’un cri d’alarme justifié, la mauvaise influence d’Hollywood en matière de tabagisme, notamment sur les adolescents, ayant été prouvée à maintes reprises. Il cite les travaux récents de James Sargent, professeur de pédiatrie à l’école de médecine de l’université de Dartmouth qui a étudié pendant quatre ans l’influence d’Hollywood sur 1 328 adolescents américains d’origine mexicaine. Si 10% des jeunes avaient essayé la cigarette avant le début de cette étude, ils étaient 17% à la fin de cette période, une augmentation attribuée au fait qu’ils avaient vus des films mettant en scène des fumeurs.

Terrorisme vert ?

Mais si le débat sur la mauvaise influence d’Hollywood en la matière n’est pas nouveau, Avatar s’est également attiré les foudres de certains conservateurs qui accusent le film d’inciter à l’éco-terrorisme. A l’origine de cette accusation ? Le fait que le héros du film, un marine paraplégique, s’insurge contre les siens (des vilains qui veulent détruire l’univers splendide de Pandora pour s’emparer d’un minerai rare) et prend la défense des autochtones afin de sauver leur planète. Un scénario comme Hollywood en est friand. Will Potter, auteur du blog « Green is the New Red », aime à comparer l’acharnement de certains conservateurs contre les défenseurs de l’environnement à la sombre période du maccartisme, la chasse aux sorcières des années 50 qui ciblait les sympathisants communistes. Il cite par exemple un article de Richard Swier, le rédacteur du magazine en ligne Red County, ancien lieutenant-colonel de l’armée américaine, qui va jusqu’à affirmer qu’Avatar encourage l’usage de la force contre les sociétés minières et que ce film n’est rien d’autre qu’un outil de recrutement pour les associations écolos de la planète de Greenpeace au Sierra Club. « Avatar est l’exemple type du film hollywoodien où un groupe qui se sent menacé par un autre a recours à la violence pour se défendre. S’il est vrai que les autochtones de Pandora n’hésite pas à recourir à la violence pour sauvegarder leur univers, il est évidemment absurde de parler d’éco-terrorisme d’autant plus que, dans la vraie vie, les militants des associations écologiques ont rarement recours à la violence, les plus radicaux allant au pire jusqu’à brûler des 4x4 », nuance Will Potter.
Sources de cet article
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Correspondante de « Terra eco » en Californie, Anne Sengès est l’auteur de « Eco-Tech : moteurs de la croissance verte en Californie et en France », paru en novembre 2009 aux éditions Autrement.

6 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Cet article de Terraeco ne dit pas ce qu’à vraiment dit l’ancien lieutenant colonel aujourd’hui reconverti rédacteur du magazine Red County :
    " AVATAR is the celebration of and a recruiting tool for ELF, ALF, Greenpeace and the Sierra Clubs around the world."

    Vous oublier (volontairement ?) de rapporter ses propos sur l’ALF et l’ELF, des mouvements radicaux de libération animale et terrienne. Pourquoi ?

    Voir la réaction de laterredabord sur l’article : http://laterredabord.fr/?p=3256

    23.04 à 14h55 - Répondre - Alerter
  • En même temps c’est bien comme celà qu’elles procèdent les sociétés agro-alimentaires, minières, pétrolières, ... des pays riches et ce, avec la bénédiction de leurs gouvernements respectifs.

    D’ailleurs c’est bien dit dans le film par Jack Sully "Alors c’est comme ça que ça fonctionne. Lorsque l’on veut s’approprier les ressources d’autrui. On déclare que c’est un ennemi. Et on lui déclare la guerre, ..."

    22.01 à 15h24 - Répondre - Alerter
  • "Elles ont peur qu’on leur enlève leur droit de faire ce qu’elles veulent sans que l’on ne dise rien..." ... et sans qu’on leur fassent payer la remise en état de leurs dégats à l’environnement !

    15.01 à 12h08 - Répondre - Alerter
  • Ce film est à voir absolument en 3D,c’est le premier film écolo-mystyco-chamanique de l’histoire.Un véritable chef-d’oeuvre qui rappelle à l’homme qu’il est un être spirituel faisant partie intégrante du Grand Tout magique de la vie !
    Concernant la cigarette,les amérindiens fumaient et fument encore et le cancer ne les frappait pas car ils avaient un très bon système immunitaire,les anti-tabac devraient déployer leur énergie contre toutes les pollutions que l’homme moderne subit (pesticides,biocides,rejets radioactifs,pollution électro-magnétique,colorants alimentaires,OGM....)

    14.01 à 12h49 - Répondre - Alerter
  • Oui dans le film on constate que c’est surtout les hommes qui ont engagé les hostilités en détruisant le cadre de vie d’autres populations qui ne font que se défendre.

    Alors comment pourraient-on parler d’agression par ces derniers ?!?

    Avatar dit juste que l’économie ne doit pas primer en toutes circonstances ? Tant mieux !

    Dommage que le scénario soit si simpliste dans l’ensemble, ce qui décrédibilise le film...

    13.01 à 11h18 - Répondre - Alerter
  • Ce que l’on pourrait rajouter pour le dernier paragraphe c’est aussi que les sociétés minières sont elles comme dans le film sans scrupule envers l’environnement où elles veulent extraire le minerai et envers les population locale...
    Elles ont peur qu’on leur enlève leur droit de faire ce qu’elles veulent sans que l’on ne dise rien.

    12.01 à 11h56 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité