publicité
Accueil du site > Actu > Société > Une série télé sur les Artisans du changement
30-09-2009
Mots clés
Chronique

Une série télé sur les Artisans du changement

Taille texte
Une série télé sur les Artisans du changement
 
"Artisans du changement", diffusé sur Ushuaïa TV à partir du 30 septembre, met en avant trente hommes et femmes qui s'attachent à changer le monde de demain.
SUR LE MÊME SUJET

Ça part d’une bonne intention. Celle de ne pas déprimer les âmes en contant, une fois encore, la fonte des glaces ou l’avancée du désert, la culpabilité des industriels et l’immobilisme des politiques, au risque de désarmer le public, abattu devant trop de fatalité. Artisans du changement, la nouvelle série diffusée sur Ushuaïa TV à partir du 30 septembre, veut lancer un pavé optimiste dans la mare climatique. "Parce que l’heure n’est plus à la prise de conscience, mais bien à l’action". 30 personnes dans 26 pays différents sont ainsi passées à l’examen vidéo. Ils s’appellent Jean Guy Henckel, Rolf Disch ou encore Wangari Muta Maathai. Ils sont respectivement inventeur des Jardins de Cocagne – jardins "bios" de la réinsertion - architecte spécialisé dans l’habitat vert ou militante écologiste kenyane et prix Nobel de la paix. A leur manière, ces trente-là travaillent à changer les choses et la série TV nous le raconte en dix épisodes.

La projection de presse nous a permis de voir un numéro où se croisent les portraits de Muhammad Yunus, le père du micro-crédit, de Tristan Lecomte, le patron du réseau Alter Eco et de Bill Drayton, le boss d’Ashoka, fondation vouée à financer l’entrepreneuriat social. Certes, capter la vision de ces grands acteurs du secteur ne manque pas d’intérêt : Muhammed Yunus raconte le non sens de l’enrichissement à l’infini, Tristan Lecomte explique que vendre de l’équitable en grande surface est indispensable pour faire vivre les petits producteurs. Pas inintéressant non plus d’entrevoir le chemin de croix d’un entrepreneur qui veut obtenir un financement d’Ashoka ou de plonger dans la vie des producteurs de cacao aux côtés de Tristan Lecomte, même si on tique un peu quand on nous dit que, grâce à ses arbres plantés, le patron d’Alter Eco parvient à compenser l’acheminement de ses produits jusqu’en France et et que son commerce n’a "aucun impact sur la planète".

Mais à force de vouloir montrer le positif, l’épisode tourne à l’hagiographie. Les projets de chacun sont exposés sans recul, le microcrédit ou le commerce équitable tournent à la solution miracle et le discours des interviewés se font parole d’évangile. Bref, l’intention est louable mais le résultat manque un peu d’esprit critique. Un défaut que l’on espère corrigé dans les autres épisodes de la série.

Artisans du changement (52 min), première diffusion sur Ushuaïa TV, mercredi 30 septembre, à 20h35.

A lire aussi dans Terra eco :
- Ecolos, entrepreneurs, visionnaires : ils changent le monde
- notre rubrique Ils changent le monde
- notre dossier : à quand une vraie télé écolo ?

Sources de cet article
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Rédactrice en chef à « Terra eco ».

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité