publicité
Accueil du site > Agir > Terra Responsable > Lecteurs responsables… le retour
28-10-2011
Mots clés
Société
France
Terra Responsable

Lecteurs responsables… le retour

Taille texte
Lecteurs responsables… le retour
(Crédit illustration : Denis Esnault)
 
Vous les pensiez retenus dans les griffes de la Fondation Allègre pour l’écologie ? Erreur, ils attendaient patiemment leur tour à la porte de « Terra eco ». Ils reviennent et ils ne sont pas contents.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 30 - novembre 2011

Ralentir… vite !

Bon d’accord, on ne vous a pas donné beaucoup de nouvelles ces derniers temps. Mais il y a quelques jours, nous avons rencontré une vingtaine d’entre vous, à Paris et à Nantes. Et comme un seul homme, vous nous avez lancé ce cri du cœur : « Vous, les gens de Terra eco, qu’avez-vous fait de l’opération “ lecteurs responsables ” ? » (ton légèrement inquisiteur) Et encore : « On veut participer ! » Eh bien, à vrai dire, mais comment dire… Reconnaissons-le, vous n’avez pas eu de nouvelles parce que l’équipe de Terra eco a manqué de bras pour animer votre communauté. Résultat, nous nous sommes concentrés sur un ou deux trucs qui « marchent » mais pas forcément très visibles. Par exemple, une quinzaine d’entre vous prêtez régulièrement main forte à la rédaction pour traduire des articles de presse étrangère que nous choisissons de republier.

Viviane et les Chinois

Pour le reste, comment passer – vraiment – à l’étape suivante ? Notre proposition est d’y aller pas à pas. Plusieurs d’entre vous nous ont ainsi proposé de tester deux ou trois idées un tantinet écolos, deux ou trois petites choses de la vie moderne, quoi. Vous vous souvenez peut-être de Viviane, qui avait tenté de ne plus « acheter chinois », et nous l’avait raconté sur son blog Terra eco. Expérience réussie puisque les meilleurs passages des contributions de Viviane ont fini dans les pages du magazine papier.

Alors, Messieurs, Dames, allez-y : lâchez-vous, faites péter le clavier. La rédaction vous propose tout simplement de tester quatre idées et de nous les raconter en « live » : 1/ Une semaine sans viande. L’idée n’est pas de vous rendre végétarien(ne) mais juste de voir si résister à la tentation d’un steak saignant est possible

2/ Une semaine avec téléphone portable… coupé (si vous y parvenez, on tentera une semaine sans Internet)

3/ Une semaine sans voiture (facile)

4/ Et une semaine démondialisée : rien que du local, dans l’assiette comme dans le Caddie (bon courage). Les meilleurs témoignages seront publiés dans notre lettre électronique et dans les pages du magazine. Si le clavier vous démange, rendez-vous sur Terraeco.net et ouvrez votre blog-notes en deux clics. Vous pouvez également nous proposer vos idées de test (même saugrenus). Et si vous ne vous sentez pas d’écrire, furetez au moins sur les blogs des petits copains lecteurs et faites-les vivre en y postant vos commentaires.

Devenez cobaye pour les lecteurs de « Terra eco » :

1/ Connectez-vous à votre espace privé (ou créez-le, si ce n’est déjà fait)

2/ Créez votre blog en deux clics ici

3/ Suivez l’exemple de Viviane 


Le projet « Lecteurs responsables » expliqué à mon gendre

Il s’agit d’œuvrer concrètement. Au-delà de l’information que le magazine et le site Internet Terraeco.net vous délivrent, nous voulons démontrer qu’une communauté ouverte de lecteurs – pas forcément convaincus, pas forcément exemplaires – peut déployer des efforts significatifs (consommation, mobilité, habitat, alimentation…) qui, s’ils étaient suivis par l’ensemble de la population, produiraient des effets. Alors que les Etats échouent à relever certains défis – changement climatique, aide au développement… –, il s’agit de ne plus attendre les bras croisés. D’oser… passer à l’action.

- La rubrique Agir de Terra eco

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Installée entre Paris et Nantes, la rédaction de « Terra eco » commet des enquêtes et articles originaux et « pilote » un réseau de 100 correspondants sur les 5 continents.

- Aimez notre page Facebook

- Suivez nous sur Twitter : @terraeco

- Rejoignez-nous : ouvrez votre blog en un clic sur Terraeco.net

- Terra eco vit principalement du soutien de ses lecteurs. Abonnez-vous à partir de 3€ par mois

10 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Une expérience édifiante aujourd’hui (qui confirme ce que j’écrivais hier) : une marche sur l’avenue du Gal Leclerc ce matin (Paris 14ème) et je constate que tous les magasins ont leur porte grande ouverte alors que le chauffage est très fort ...je m’arrête dans un café bien connu et la porte étant grande ouverte je demande au vendeur (un jeune qui ne comprenait même pas ma question) : pourquoi laisser la porte ouverte alors que vous avez le chauffage ?... il me demande si j’ai froid et continue à me servir... Je ne parlerai pas des lumières inutiles en plein jour (on m’a répondu une fois qu’il leur était impossible de n’éteindre que quelques lampes car un seul interrupteur ???)..alors nos petits efforts que sont-ils face à ces gens : vendeurs, responsables dans les administrations, les magasins, les mairies...qui se fichent totalement de l’environnement , ne savent pas d’où vient l’énergie ? Idem d’ailleurs pour beaucoup de jeunes : il n’est qu’à aller dans les facs et voir l’état des poubelles à l’heure de midi : pas de tri, mégots partout... Il y a réellement un gros travail d’information à faire par les média qui touchent les jeunes ?

    25.11 à 17h34 - Répondre - Alerter
  • en effet : inutile de faire des grands discours contre le nucléaire si l’on n’est pas capable de diminuer notre consommation d’énergie à tous les niveaux et notre mode de vie en général...Puis-je faire des efforts sur une semaine ? Je vais essayer mais je pense que ce sera difficile : le portable peut-être laissé de côté et l’ordi aussi sauf pour un temps limité afin de suivre son courrier...c’est surtout au niveau des achats qu’il faudrait agir ainsi que sur la chaleur dans nos logements et l’utilisation des appareils électriques...Mais il y aura toujours une contre-partie : je ne vais plus lire les journaux sur mon portable donc j’achèterai du papier....
    Un bon exercice pour soi mais est-ce suffisant au niveau de la planète : j’en doute surtout en période de Noêl quand on voit tant d’énergie gaspillée et tant d’objets inutiles dans les charriots des magasins...COMMENT FAIRE CHANGER LES HABITUDES et pire si ces habitudes changent que devient l’économie basée sur le commerce et la consommation... : devrons nous accepter une énorme crise économique (pire que celle qui nous attend) pour que notre système change totalement et dans ce cas que deviendrons-nous ?

    24.11 à 22h31 - Répondre - Alerter
  • Savoir utiliser "raisonnablement" exige une prise de conscience personnelle qui est 1 capacité hélas non héréditaire. Les élèves sont dotés d’ordinateurs, de calculatrices de + en + sophistiqués, mais font 10 fautes d’orthographe par ligne, ne savent plus calculer à la main, ne connaissent même plus l’ennui, occupé(e)s par leur sport de pouces ou de manettes. Surtout ne jamais prendre le temps de méditer ou de réfléchir à découvrir une planète encore riche et non encore totalement empoisonnée. Beaucoup d’avancées technologiques permettent de + communiquer et d’évoluer, certes...mais encore faudrait-il ne pas en abuser. Dans le public, nombre de gens qui ne quittent jamais leur portable des mains, qui s’appellent que pour ne parler de leur nouvelle coiffure, du cocktail qui se prépare, de la couleur du vernis à ongles. Et pour 1 grand mère malade, ne vaudrait-il pas mieux 1 présence humaine, voisin(e) ou ami(e), qu’1 portable qui peut tomber en panne...ou carrément un satellite en crise ? Pourquoi ne pas développer localement 1 LETS origine du SEL, dont la monnaie d’échange est le temps libre ?

    11.11 à 09h36 - Répondre - Alerter
  • Il faudrait prendre une semaine de vacances pour se passer de certaines choses, et ne pas tout tester en même temps car comment aller se servir chez le petit producteur perdu dans la campagne lors d’une semaine sans voiture ?
    Ce n’est pas possible pour tout le monde.
    Là ou je vis il y a toujours d’énormes chiens en liberté. Rien qu’entre la porte d’entrée de l’immeuble et la voiture je crains de me faire dévorer entière. Alors impossible d’aller au travail à pieds alors que c’est à 2km !
    Quant au portable, c’est bien utile, et avec une grand-mère mourante je préfère le garder allumé, même au travail où s’est interdit.
    Et sans Internet, pas de Terra Eco, et pas de démarches en ligne, donc papiers, et déplacements...
    Pourquoi se priver de ces choses là. Il suffit de les utiliser raisonnablement.

    9.11 à 16h57 - Répondre - Alerter
  • Beaucoup finissent par confondre leurs caprices avec leurs REELS besoins, à force de s’illusionner sur leur "modernité", de courir sans cesse pour échapper à leurs responsabilités. La plupart sacrifient jusqu’à leur vie familiale, car il est + facile d’être payé(e)s pour obéir à 1 quelconque patron, ou au dieu du fric...que de prendre son destin en main, et affronter les embûches posées par les réalités. Et quand il y des manifestations importantes, c’est toujours pour réclamer + de sous pour consommer +. Mais jamais pour baisser le salaire des membres de gouvernement ou de parlement, qui profitent gloutonnement des biens du peuple, sans être capables de sortir de la poussière des habitudes de pensées et d’actes.
    Personnellement, je n’ai jamais attendu quiconque pour tracer mon chemin d’existence, et ce, malgré les murs et les blessures vécus...Vous connaissez certainement l’histoire de Dorian Gray...si criant de vérité, concernant la lâcheté qui consiste à n’accuser qu’autrui...

    9.11 à 10h37 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    je ne vois pas à quoi peut servir une semaine sans téléphone portable ou sans internet.
    Les deux sont des outils pratiques qui permettent d’éviter entre autre des déplacements, d’échanger ...
    Par contre une semaine sans voiture individuelle (et presque vide) est plus intéressant.
    Enfin pour ceux pour qui cela est possible, Car il faudra s’y habituer ou au moins en rationaliser (et rationner) l’usage.
    J’habite en province montagneuse avec des transports en communs indigents c’est à peu près impossible, sauf à acheter des vélos et mourir de crise cardiaque dans une montée, ou au choix se faire détruire par un véhicule car les voies sont trop étroites pour accepter des vélos sans prendre des risques inconsidérés.
    Dans nos sociétés, l’usage veut que ce soit les accidents (et catastrophes) qui engendre les changements, il faut sacrifier des cobayes, merci pour eux.
    Reste à augmenter la part des impôts (locaux) dévolus aux transports en commun et voie cyclables .. autrement plus difficile à obtenir, malgré quelques efforts certains.

    Une semaine sans viande, c’est assez facile (personnellement) , mais réduire sensiblement sa consommation de viandes en permanence a beaucoup plus de sens, dans la mesure où nous autres occidentaux dévorons énormément de pétrole d’eau et de devises (pesticides, esclaves ..) avec nos viandes - sauf vrai bio : herbe, locale et permettant une vie décente aux producteurs. Mais suis trop pauvre pour en profiter - car il y en a près de chez moi ... revenus de survie.

    Tout ceci ne changera pas grand chose au monde tel qu’il va :
    combien sommes-nous capables d’agir efficacement et pour quels buts ?

    Le problème n’est pas notre consommation mais le conditionnement qui la fait.
    Pourquoi tant de viande ? Car elle est disponible ?

    Pourquoi tant d’achats compulsifs, de gadgets, de recherche permanente de la nouveauté ?
    Un conditionnement permanent, des produits a vie courte, des produits de rêves, des contes de fées et des désastres dans le monde ...

    Changeons nos conditionnements (cerveaux disponibles ...), nos publicités alors cela ira beaucoup mieux na-tu-rel-le-ment .. On n’est pas que des débiles !?

    si ?

    6.11 à 22h15 - Répondre - Alerter
    • Je ne vous suis pas sur le sentiment d’inutilité de la semaine sans téléphone portable ou sans Internet.
      Plus c’est difficile et plus cela semble inutile, plus il faut tester, pour voir quels sont les véritables barrières et les faux avantages !

      Pour le téléphone, je trouve génial de ne pas être joignable tout le temps. C’est une liberté retrouvée face au "tout ! tout de suite !".

      Il est vrai que pour Internet, ça ressemble un peu à scier la branche sur laquelle on est assis. En effet, l’intérêt de ces actions c’est le partage des retours d’expériences et le foisonnement puis le déploiement de solutions pratiques. Il faut reconnaître que sur ce plan Internet a une puissance redoutable... Mais ne faut-il pas aussi faire du rayonnement local, pourquoi ne pas en parler aux voisins, aux amis, aux collègues de travail ?
      C’est un autre moyen de dissémination, s’il est plus lent sur la propagation des idées, il offre l’avantage de témoinages plus vivants et plus proches.

      7.11 à 08h34 - Répondre - Alerter
    • Comme anonyme, il y a bien plus de sens à se limiter, s’engager à consommer moins (d’internet, de téléphone, de voiture) sur la durée, voire d’arrêter certaines choses devenues inutiles ... que de faire une opération flash d’une semaine pour se donner bonne conscience.

      7.11 à 09h38 - Répondre - Alerter
      • Je pense que j’ai mal retranscrit ma pensée dans la 1° réponse.
        Je ne conteste pas que l’action, pour une personne "isolée", d’arrêt du téléphone pendant une semaine, n’ait pas une portée fondamentale, si on se limite à son effet au 1° niveau. Ce qui est intéressant dans cette "diète" c’est d’analyser quand est-ce que ça me manque, pourquoi, qu’est-ce que je peux mettre en place pour m’en passer plus ou moins définitivement, etc... Comme dans tout jeûne, ou sevrage, d’ailleurs !
        Mille questions et questionnements, remises en cause de nos comportements compulsifs vont devenir possibles. Et partager ces expériences entre "testeurs" donnera la portée qui vous fera, Anonyme et vous, découvrir l’utilité cachée. Enfin c’est ce que je crois un peu naïvement !

        7.11 à 21h47 - Répondre - Alerter
    • Créer 1 espace privé alors que je ne profite que d’1 gratuité aléatoire sur votre site.. ? Je refuse l’addiction au téléphone portable, et me bats avec d’autres pour + de transports en commun, co-voiturage compris...Le problème réside en la mauvaise volonté des officiels, certes, mais surtout en celle des individus. En effet, ayant perdu la capacité de mutualiser leur temps de vie, les Français ne savent plus que courir après "dieu pour tous, et chacun pour soi" ! Même avec mon permis en poche et mon envie momentanée de conduire, je privilégie mon pouce, avec mon + beau sourire pour faire du stop...Histoire de canaliser ma soif de vitesse vers + de justesse et d’équité. Olé !

      8.11 à 15h18 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité