publicité
Accueil du site > Actu > Conso > Le slow food hisse le drapeau
Article Abonné
27-12-2009
Mots clés
Environnement
Alimentation
Biodiversité

Le slow food hisse le drapeau

Taille texte
Le slow food hisse le drapeau
 
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

n°10 - janvier 2010

Faut-il acheter français pour être écolo ?

L’Internationale du slow food est en marche. En novembre, le Sydney International Food Festival et la première édition de l’Euro Gusto à Tours (Indre-et-Loire) ont rassemblé des dizaines de milliers de gourmets du monde entier. Ce mouvement – dirigé depuis 1986 par l’Italien Carlo Petrini – cherche à combiner plaisirs de la table et recherche d’un modèle d’agriculture moins intensif, capable d’offrir des perspectives pour les régions les plus pauvres.

En 2010, année de la biodiversité, le combat pour les produits « sentinelles » sera plus que jamais d’actualité. Il s’agit de produits rares que l’organisation s’emploie à sauver, comme le porc noir de Bigorre (sud-ouest de la France), le navet noir de Pardailhan (entre Béziers et Toulouse) ou le safran de Jiloca (Espagne). L’Italie répertorie 200 des 300 produits « sentinelles », pour seulement une douzaine en France. —

Photo : « Drapeaux culinaires » extraits de la présentation du Sydney International Food Festival 2009

Sources de cet article
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
Par
Anne Bate
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité