publicité
Accueil du site > Agir > Terra Responsable > Le projet « Terra responsable »
2-03-2009

Le projet « Terra responsable »

Taille texte
 
A « Terra eco », nous avons conscience qu’un magazine traitant de développement durable doit pouvoir montrer l’exemple. Ce premier numéro diffusé en kiosques a été conçu pour minimiser son impact environnemental. C’est une première, dont voici quelques ingrédients.
SUR LE MÊME SUJET

Nous étions début 2006. Terra eco existait déjà, mais était uniquement diffusé par abonnement (Internet et papier). C’est à cette date que nous nous sommes penchés pour la première fois sur notre papier dont – soyons honnête – nous ne savions presque rien. Tenter de remonter la chaîne nous a menés, au fil des mois, à nous poser des questions sur les labels forestiers, sur les méthodes de production des usines de pâte à papier, sur le transport entre ces usines et l’imprimerie. En tirant le fil, nous avons compris qu’il fallait dérouler toute la pelote. Sans le savoir, Terra eco avait mis le doigt dans l’engrenage de ce que l’on appelle « l’écoconception ».

Travail de longue haleine

Très vite, les questions ont surgi, en cascade. Amusantes ou dérangeantes, elles ont débouché sur des actions concrètes. Depuis 2006, toutes nos fournitures de bureau sont conçues avec le souci de réduire leur impact écologique. Un « plan mobilité » engage nos équipes à privilégier les transports peu polluants. Les publicités affichées dans le journal doivent répondre à une charte éthique.

Mais cela ne suffit pas. Quand, à l’été 2007, nous avons décidé de lancer Terra eco en kiosques – il aura donc fallu un an et demi de préparation –, nous nous sommes lancé un défi inédit dans la presse française : devenir un média papier et Internet « écologiquement et socialement responsable », en agissant partout où cela est possible. Les premiers résultats de ce travail de longue haleine sont là, sous vos yeux.

Ce que vous voyez

Le papier, tout d’abord. Après d’innombrables tests, nous avons opté pour un papier composé à 60 % de fibres recyclées. Celles-ci sont issues de papiers de bureau essentiellement, et à 40 % de fibres issues de forêts gérées « durablement », selon le cahier des charges du Forest Stewardship Council (FSC).

L’imprimeur, ensuite. Pour choisir celui-ci, nous avons fixé une première condition : qu’il soit détenteur de la marque Imprim’vert. Celle-ci est délivrée à ce jour à 1525 imprimeurs qui s’engagent, selon les cas, à encadrer ou bannir les produits et déchets dangereux et/ou toxiques. Nous avons ajouté une seconde condition : notre imprimeur devait être certifié « ISO 14 001 ».

Ce point permet de pousser encore plus loin la démarche environnementale. Selon l’Union nationale de l’imprimerie et de la communication (UNIC), « il existe aujourd’hui une douzaine d’imprimeurs certifiés ISO 14 001 ». Nous avons également travaillé sur le format de Terra eco, étudié pour minimiser les chutes de papier.

La distribution, enfin. Celle-ci est assurée par les NMPP (voir schéma ci-contre), entreprise qui achemine les exemplaires de Terra eco jusqu’à vos marchands de journaux et qui reprend les invendus pour les confier à des circuits de recyclage.

Ce que vous ne voyez pas

Il y a aussi tout ce que vous ne voyez pas mais que nous allons vous faire découvrir chaque mois. Cette rubrique vous révélera nos découvertes, nos difficultés, nos progrès. Les lecteurs que vous êtes seront associés à cette démarche sans précédent, sur notre site Internet et dans les pages de ce magazine. Rendez-vous ici-même, le mois prochain et dès aujourd’hui, pour donner votre avis sur notre site.
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Installée entre Paris et Nantes, la rédaction de « Terra eco » commet des enquêtes et articles originaux et « pilote » un réseau de 100 correspondants sur les 5 continents.

- Aimez notre page Facebook

- Suivez nous sur Twitter : @terraeco

- Rejoignez-nous : ouvrez votre blog en un clic sur Terraeco.net

- Terra eco vit principalement du soutien de ses lecteurs. Abonnez-vous à partir de 3€ par mois

2 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Très bonne initiative ! Je vous félicite pour votre engagement.

    Cela dit, vous vous êtes interrogés sur le papier du magasine ainsi que son imprimeur, mais qu’en est-il de l’encre utilisée pour l’impression ?

    19.03 à 20h37 - Répondre - Alerter
  • Bravo pour cette initiative !
    Un point qui pourrait être amélioré à l’avenir :
    aux Assises Nationales du Développement Durable qui se sont tenues à Lyon mi-janvier en tant que bénévole de l’association AREMACS (Association pour le Respect de l’Environnement lors de Manifestations Culturelles et Sportives) chargée du tri des déchets lors de l’événement, j’ai mis directement au recyclage des dizaines et des dizaines d’exemplaires promotionnels du magazine qui auraient été mieux appréciés dans des bibliothèques municipales ou dans des écoles. Une participante me l’a d’ailleurs fait remarquer... Beau paradoxe qu’un tel événement ne soit pas éco-conçu.

    Yelena Zivkovich
    Conseils pour un événement responsable
    manifeco@gmail.com

    2.03 à 17h55 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité