publicité
Accueil du site > Actu > Conso > Le lait en capsules, une certaine idée du bonheur

Le lait en capsules, une certaine idée du bonheur

Taille texte
Le lait en capsules, une certaine idée du bonheur
(Crédit photo : Nestlé)
 
Après le café, voici le lait en dosettes. Nespresso dégaine son Babynes, une machine à fabriquer des biberons de lait en poudre et remporte le prix de l'objet inutile du mois décerné par écoconso.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Connaissez-vous la Nespresso ? Je devrais peut-être dire : connaissez-vous George Clooney ? Connaissez l’un et vous connaîtrez l’autre, tellement leurs images sont liées.

Petit rappel pour ceux qui n’auraient plus la télé depuis 10 ans et/ou qui préfèreraient Richard Gere (quelle idée). La Nespresso est une machine pour faire du café. Mais pas n’importe quel café, non non, du café vendu exclusivement en capsules Nespresso et nothing else.

C’est cher, ça fait plein de petits déchets, vous êtes obligés d’acheter les capsules de la marque dans les rares magasins qui existent (ou sur Internet) et il n’y a aucun café bio ou équitable dans la gamme. Mais ça marche du tonnerre (allez comprendre).

Evidemment c’est facile. Mais c’est surtout particulièrement « sélect », depuis le design des machines jusqu’au prix de la dosette, en passant par le lieu de commercialisation. On est ici face à un café de connaisseur madame, pas un vulgaire machin à portée de quidam de supermarché.

Bref, la marque travaille son image et son aura, régulièrement vantées par le beau Georges précité, à longueur de sourires ravageurs et de « What else » bien sentis.

Chez Nestlé ils l’ont bien compris et comme ils ont de la suite dans les idées, ils viennent de sortir la Babynes.

« Baby » ? Horreur parmi les horreurs, comble de l’infamie, pousse au crime honteux, ignominie suprême, caféïno-addiction précoce : voudrait-on habituer nos petites pousses innocentes au rite bureautique de la tasse de café ? Instrumentalisés dès le plus jeune âge, pour convenir à une société préformatée, sous l’emprise des consortiums vendeurs de café, tel serait leur inexorable destin.

(j’exagère un peu)

Non, du tout. Quoique.

La Babynes c’est la Nespresso du bébé, soit une machine à faire des biberons à l’aide de lait en poudre vendu en capsules.

C’est tellement ridicule qu’il faut toute la com’ qui va bien avec pour nous refourguer le machin. Sur leur site : jolies images, phrases étudiées, témoignages propagandistes, tout y est, y compris le petit logo « my Babynes experience » avant chaque vidéo de maman heureuse. Mamans travaillant pour la plupart chez Nestlé (on n’est jamais mieux servi que par soi-même...). Je ne résiste pas à vous en citer un passage : « Quand elle entend le bruit de la machine, elle sait que le biberon va être prêt. Elle a assimilé le bruit de la machine au biberon. » Véridique.

Je sais pas vous, mais moi la dernière fois que j’ai entendu ça c’était à propos d’un certain Pavlov et de son chien.

Bref, on n’achète pas une machine pour faire des biberons, on adhère à un concept. Steve Jobs l’avait bien compris, Nestlé et à peu près toute grosse boîte moderne aussi. Ceci dit, à 200 € la machine et 40 € les 26 capsules, il faut bien ça. Enfin, ne vous précipitez pas tout de suite, c’est actuellement une exclusivité pour la Suisse.

Détail piquant pour cette machine dont le nom complet est « Babynes advanced nutrition » : un avertissement est omniprésent sur le site Internet, indiquant que l’allaitement maternel est la meilleure solution. Il faut même parfois cliquer sur « J’ai pris connaissance de l’avis important » avant de continuer la navigation. Autoflagellation, disposition légale ou sursaut de bon sens ? Je ne sais pas. Un peu comme si une marque de soda mettait un avertissement comme quoi l’eau et les jus de fruits sont meilleurs pour la santé.

Ce qui est également énervant dans cette histoire c’est cette rengaine de la petite boîte qui semble parfois être devenue la norme dans l’industrie alimentaire. C’est bien simple, tout ce qui se mange passe par une petite boîte, du biberon au café, en passant par la petite barquette achetée à l’Express du coin et contenant un plat tout fait tout prêt (avec une jolie photo dessus sinon jamais on l’achèterait, on veut bien être manipulé, mais avec un peu d’élégance, quand même).

Alors que faire soi-même, c’est si simple et porteur de sens ! (voyez notre dossier du mois à ce sujet, hop, un peu de pub au passage...).

Enfin, personnellement j’attends avec impatience (hum…) les futurs développements possibles : la sodanes (avec soda en capsules), la soupnes (pour un potage minute), la lochness (avec du Whisky lyophilisé), l’eliotnes (avec de la poudre à canon), etc.

Je conseillerais cependant à Nestlé de sortir une machine qui fait toutes les capsules, parce qu’il va falloir commencer à investir dans de la cuisine de rêve si ça continue. Car entre la Nespresso de papa et la pompe à bière de maman (ou l’inverse, au choix), on va vite manquer de place. Avantage d’une machine unique : la possibilité de faire du café au lait ! (arf).

Ah George, ils sont devenus fous.

Ce texte est extrait de la newsletter « L’Art d’éco... consommer » de l’association écoconso : www.ecoconso.be.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
Par
Ecoconso

Ecoconso est une association wallonne qui « vise à encourager des comportements de consommation plus respectueux de l’environnement et de la santé. »

11 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Bonjour,

    C’est vraiment d’une grande absurdité de faire des pseudo capsules pour enfants alors qu’il n’en existe même pas pour les adultes !!!

    Vraiment du grand n’importe quoi, pour boire un café au lait Nespresso, il faut soit investir dans une machine qui fait les cappuccinos ou alors un aéroccino à plus de 100 euros....

    Je ne comprends pas que nous ne puisions pas avoir d’autres types de capsules à part le café (thé, chocolat.......).

    10.03 à 06h54 - Répondre - Alerter
  • Pourtant, je croyais que toutes les jeunes mères étaient pourvues de deux merveilleux appendices d’une technicité extrême sachant produire un lait garantie zéro-défault et s’adaptant au besoin du bambin en fonction de multiples paramètres tel que la météo, l’age et sûrement d’autres choses.
    Toujours disponible / toujours à la bonne température / fournissant des anticorps protecteurs / faisant la joie du bébé (et du conjoint parfois ;-) ) / pouvant fonctionner des années sans entretient...
    Certe, il y a une obsolescence programmée, mais on a déjà vu ce dispositif fonctionner plus de 6 ans d’affilé en prodiguant d’immense réconfort aux petits dans la tourmente...

    Ok j’avoue, moi — pauvre mâle —, je suis jaloux !

    17.09 à 10h06 - Répondre - Alerter
  • Encore une machine qui ne servira à rien mais comme le veut la formule consacrée : "Tant que y’a des cons qui achètent..."

    15.09 à 14h07 - Répondre - Alerter
  • bhravo ! encore un peu plus d’emballages à jeter ! et je doute qu’il se décompose rapidement !...

    15.09 à 12h50 - Répondre - Alerter
  • Cet article me rappelle bien entendu le lait dégueulasse en capsules disponible dans les réunions de travail alors que la consommation du lieu exigerait qu’on fasse l’effort d’ouvrir un carton de lait demi-écrémé, moins cher, meilleur, qui produit moins de déchets (sans pour autant être idéal non plus, cependant).

    15.09 à 10h19 - Répondre - Alerter
  • George a demandé "what else ? " Nestlé n’a pas compris la question et le beau George s’est retrouvé avec du lait dans son café . Bon ; çà lui apprendra à nous prendre pour des cons

    12.11 à 11h44 - Répondre - Alerter
  • Nestlé, l’Oréal, Bayer, Monsanto...etc...ne sont que des composants des bras de l’hydre des industries pétrolivores, qui régissent également le nucléaire ! Le tout jetable répond à la paresse et à l’impatience des consommateurs, également zombifiés par leur envie de copier/coller les moeurs dégradants de leurs dirigeants...Comment croyez vous qu’ils vont voter ? Du genre "après moi, le déluge", comme d’habitude ? L’Avoir plutôt que l’Etre...1 confusion multi millénaire entre la Liberté et le "pouvoir d’achat".

    27.10 à 10h55 - Répondre - Alerter
  • Ah la bonne bouffée d’humour belge, sur le dos des Suisses de surcroit !
    C’est du pur bonheur, bien que ce qui se dessine derrière soit d’un extrème gravité. Merci à ECOCONSO !

    Je bannis Nestlé de tout mes achats depuis longtemps et ce genre d’opération n’est pas prêt de les réhabiliter dans mon estime.
    Ca nous change des LOMBARD et autres CHANTEREAU.

    Cela me fait penser au préambule d’un article du N°52 du FAKIR : "On le sait désormais : qu’on leur laisse les mains libres, et pour maintenir leurs profits, ils iront jusqqu’au bout. Jusqu’au désastre."
    De toute façon, ces zombies sont tellement coupés de la vie et du vivant, qu’ils en ont perdu tous sens et tout bon sens. Ils ne savent plus discerner ce qui est juste de ce qui ne l’est pas. On ne peut rien en attendre de mieux si on ne les sanctionnent pas sévèrement. L’action minimale étant bien sûr le boycott radical...

    26.10 à 08h14 - Répondre - Alerter
    • Tout à fait d’accord... pour ma part je suis catastrophée ! qui trouvera le moyen de leur mettre des limites ?

      26.10 à 10h34 - Répondre - Alerter
      • On se calme Martine ! On se calme. C’est vrai que c’est ce qui nous est arrivé de pire cette année après FUKUSHIMA mais il n’est quand même pas encore prouvé que ces capsules soient radioactives. Il faut raison garder. Et beaucoup prier . Je vois que çà.

        12.11 à 11h55 - Répondre - Alerter
        • Nul besoin de me calmer : je ne suis pas énervée ! je suis catastrophée, nuance... catastrophée par le tas d’immondices que nous laisserons à nos enfants ! alors que nous savons qu’il faut réduire nos déchets, les industriels nous en rajoutent une couche, ça vous convient à vous, Tonton Bill ? (je n’ai jamais dit que les capsules pouvaient être radioactives). Pour ma part, j’ai plutôt la sensation de garder la raison, contrairement aux industriels qui ne songent qu’aux profits sans penser à l’avenir ! Pas très sympa de votre part d’ironiser sur ma réflexion, car il n’y a rien de drôle là-dedans si on est un tant soit peu réaliste.

          14.11 à 10h22 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité