publicité
Accueil du site > Actu > Énergie > Le chauffe-eau solaire qui rallonge les douches
27-05-2010
Mots clés
Marques, Marketing
Eau
France
Allemagne

Le chauffe-eau solaire qui rallonge les douches

Taille texte
Le chauffe-eau solaire qui rallonge les douches
 
Pour vendre son chauffe-eau, un spécialiste du solaire vante le plaisir des douches à rallonge. « Profitez-en, c'est gratuit », sous-entend la pub, oubliant au passage que l'eau, elle, n'est pas une ressource infinie.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Un homme sous la douche sourit, aux anges. Il s’étire, ébauche une petite danse, prend tout son temps. Derrière la porte de la salle de bains, sa femme et ses enfants l’attendent, l’air excédé. Sur ces images, la voix off de la pub vante les mérites de Schüco, société allemande spécialisée dans le solaire : « Avec un Système Solaire Thermique Schüco, Monsieur Martin a redécouvert le plaisir de la douche. Avant, il pensait à sa facture d’énergie… Maintenant qu’il produit gratuitement son eau chaude, sa douche, il en profite ! Sauf que les autres aussi aimeraient en profiter. »

Cette publicité, découverte sur le site Internet de Roland Garros, célèbre les mérites de la production d’électricité par chauffe-eau solaire. « Notre film publicitaire a effectivement pour but de faire comprendre aux consommateurs que l’eau chaude utilisée grâce aux panneaux thermiques employés a un coût moindre, et qu’à ce titre il [l’homme de la publicité] peut en profiter, c’est-à-dire l’apprécier plus que les autres puisque quasi gratuite », souligne le service de presse dans un mail en réponse à nos questions.

« Quasi gratuite », précise ainsi Schüco. Le spot publicitaire, lui, ne s’encombrait pas de nuance et parlait de gratuité. « Les panneaux solaires couvrent de 50 à 70% de la demande en eau chaude en fonction de l’installation et du volume du ballon, précise cependant Mathieu Jahnich, directeur de projet de Sircome, un site de réflexion sur la communication environnementale,qui reprend les chiffres de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). Pour le reste il faudra forcément faire appel à l’électricité produite par EDF. »

Mais le spot a aussi un autre défaut : il pourrait inciter à une plus grande consommation d’eau. « Nous ne faisons naturellement pas l’apologie des longues douches mais des économies d’énergies. Nous avons d’ailleurs volontairement installé une personne dans sa douche et non dans une baignoire », se défend Schüco. « Ce n’est pas parce qu’on ne prend pas de bain, qu’on peut passer trois heures sous la douche », rétorque Mathieu Jahnich. Selon les estimations avancées par l’OCDE et le centre d’information sur l’eau, une douche de cinq minutes c’est 60 à 80 litres d’eau contre 150 à 200 litres d’eau pour une trempette dans la baignoire. Poussez votre douche à onze ou douze minutes et voilà le bénéfice environnemental effacé.

Alexandre Pasche, directeur de Eco & Co, une agence de communication spécialisée dans les questions d’environnement, est moins sévère : « Évidemment, ce n’est pas bon d’inciter les gens à prendre des douches trop longues. Mais on leur demande déjà de prendre des douches et non des bains ou d’investir dans du solaire thermique, est-ce que ce n’est pas trop leur demander que d’opter pour des douches courtes ? », s’interroge-t-il. En fait plus que la question de la consommation d’eau, c’est la schématisation de l’information que déplore Mathieu Jahnich. « Ils [les fabricants] sont tout le temps en train de simplifier le message pour qu’il soit bien compris et avalé par le consommateur. Ici, Schüco regarde le problème environnemental sous un seul aspect et oublient le problème global. »

Sources de cet article

- Le site de Schüco
- Les chiffres de l’Ademe sur le chauffe-eau solaire
- Les chiffres du centre d’information sur l’eau
- Eco&Co
- Sircome

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Rédactrice en chef à « Terra eco ».

5 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • La bulletin permet de proliferer ce toile acquittement pendant etat du pourcentage, de une etape comme de une rythme de restitution. Toi pouvez reglementer par une periode de sursis de paye, des rafraichi echeances fixes. Indiquez vos revenus alors vos services aussi connaitre votre competence endettement. Dans y ajoutant votre contribution domestique, tu pret immo, simulerpretimmobilier.eu, connaitrez cette portee du accueil laquelle tu pouvez payer. evaluation de votre moyen compilation comme endettement fermentant calendrier juste de votre pret. En gardant de votre tableau retrocession, vous visualisez le recapitulation mensuel plus annuel de vos remboursements, sur ce point toute la longevite de votre pret. Votre entreprise assourdissement

    1er.06 à 01h02 - Répondre - Alerter
  • Un résultat probant grâce à vous.

    www.smsvoyance.com

    26.08 à 12h11 - Répondre - Alerter
  • en tant qu’installateur de Chauffe-eau solaire perpignan je conseille une communication plus équilibrée entre les vertus du solaire et leur prix, car le système dépend du degré d’ensoleillement de l’habitation : or nos régions sont de plus en plus tempérées... Donc communiquer sur solaire=gratuit est délicat.

    15.05 à 21h36 - Répondre - Alerter
  • Eric : Eric

    Dans la même veine, il me semble qu’une enseigne (Lapeyre, pour ne pas la nommer), propose des super-douches-qui-vont-bien !!! Tellement bien que le message publicitaire propose de prendre jusqu’une dizaine de douches par jour...

    31.05 à 13h03 - Répondre - Alerter
  • Ce message publicitaire est plus grave que ce qui est dit dans la conclusion : même sur l’aspect énergie il est faux ! Le chauffe eau a été dimensionné pour une certaine consommation d’eau chaude, notamment la surface de capteurs. Si la consommation vient à augmenter fortement, la différence d’énergie à fournir ne le sera pas par le solaire, mais par l’appoint ! Contrairement à ce que dit Alexandre Pasche, les énergies renouvelables sont indissociables de la notion de sobriété. Sans celle-ci, celles là ne résoudront rien.

    Quand à la quasi gratuité de l’énergie solaire, il faut être honnête et calculer le coût d’un kWh solaire : c’est le surcoût de l’investissement (moins les aides*) divisé par la totalité des kWh d’appoint qu’il va éviter pendant sa durée de vie (25 ans est une bonne base de calcul) et on arrive à une valeur sensiblement égale au coût actuel des autres énergies... mais le prix de celles-ci va très fortement augmenter pendant les 25 ans en question.

    par ailleurs, attention de ne pas mélanger : "...célèbre les mérites de la production d’électricité par chauffe-eau solaire" : Non, un chauffe eau solaire ne produit pas d’électricité ; mais de la chaleur. ce sont les panneaux photovoltaïques qui produisent de l’électricité. Ces 2 technologies utilisent le rayonnement solaire mais de manière très différente.
    Et attention à ne pas trop simplifier : "Pour le reste il faudra forcément faire appel à l’électricité produite par EDF". Pour le reste il faut effectivement faire appel à une énergie d’appoint, mais pas nécessairement électrique ; ce peut être du bois, du gaz ou du fioul.
    Xavier
    *aides ou plutôt "co-investissement", je m’explique : le solaire (entre autres) apporte des gains pour le particulier qui investit (facture d’énergie moins élevée) mais aussi pour la collectivité (moins de dépendance énergétique, moins de pollution, moins de maladies...) ; il est donc logique que la collectivité investisse également... Elle le fait par le biais du crédit d’impôt ou des subventions locales.

    28.05 à 11h49 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité