publicité
Accueil du site > Actu > Les Brèves > Le Roundup encore plus dangereux que prévu ?
22-02-2013

Le Roundup encore plus dangereux que prévu ?

Taille texte
Le Roundup encore plus dangereux que prévu ?
(andypowe11 - flickr)
 
SUR LE MÊME SUJET

On se focalisait jusqu’à présent sur les effets néfastes du glyphosate, principe actif de la majorité des herbicides du monde de type Roundup, du fabricant Monsanto. Mais une nouvelle étude publiée dans la revue internationale « Toxicology », vient de montrer que le danger du Roundup et de huit autres formulations commerciales apparentées n’est pas forcément dû à la présence du glyphosate seul mais à son association avec le POE-15, un adjuvant pas toujours mentionné sur les étiquettes.

L’étude, menée par les scientifiques de l’université de Caen Robin Mesnage, Benoît Bernay et le professeur Gilles-Eric Séralini - au cœur de la polémique sur les OGM en octobre dernier - démontre que tous les herbicides à base de glyphosate sont plus toxiques que le glyphosate seul. En effet, le glyphosate est dilué dans des liquides contenant des adjuvants pour permettre au principe actif de pénétrer les plantes. Parmi ces « détergents corrosifs », ainsi que les qualifie l’étude, la famille des POE-15, qui serait capable d’« affecter les cellules humaines ».

« Il s’agit d’une grave question de santé publique », note le professeur Séralini. « Non seulement les autorisations des herbicides de type Roundup doivent être urgemment remises en cause, mais les procédures d’évaluation doivent être totalement revues. » Et en toute transparence, plaide le chercheur.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
6 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Du moment que c’est américian, et que ça vient de Monsanto, c’est diabolique ! Après viennent les ratiocinations ... mais la lutte anti-progrès doit continuer ! empêchons toute recherche, bloquons tout progrès grâce au principe de précaution, et continuons la lutte contre l’Amérique et le Grand Capital ! Et aussi contre nos ennemis de classe, les patrons !

    24.08 à 18h57 - Répondre - Alerter
  • bonjour,
    étant habituée des replays TV, je suis offusquée des campagnes de pub pour roundup qui sévissent sur TF1 (normal !) et sur France TV ( quelle hypocrisie !)
    le spot fait apparaître le roundup comme aidant, son ton est enjolant
    il faut arrêter ça !!!

    3.05 à 10h42 - Répondre - Alerter
  • Il n’y a pas que CASTORAMA :

    Le magazine l’ami des jardins d’avril 2013 - fait une pleine page de pub pour ROUNDUP " produit de l’année" !!!

    Sur internet le site de Marie Claire Maison, des conseils pour emménager son balcon :
    avec la pub de roundup en permanence à l’écran !!!

    7.04 à 23h38 - Répondre - Alerter
  • Cela fait des années que je me bat contre cette saloperie, l’arrêté de septembre 2006 http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/... très fortement l’usage près des fossés, cours d’eau, dépression temporaire...le mieux serait de ne pas en utiliser, mais bref si vous constatez à la campagne surtout mais en ville aussi, des fossés jaunis ou sans aucune végétation, téléphonez à l’ONEMA http://www.onema.fr/ de votre région ou département pour le signaler.
    Battons-nous cette victoire doit-être citoyenne !

    24.02 à 16h53 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    En moins de 48 heures, plus de 15000 personnes ont signé la pétition du Collectif “Roundup Non Merci” sur Change.org, appelant le leader européen du bricolage, Castorama, à stopper la vente de l’herbicide Roundup.

    Le 15 février, 30 militants du Collectif ont manifesté au Castorama rue des Flandres à Paris, pour protester contre la vente de Roundup par cette enseigne à destination des jardiniers amateurs. Sans réaction de la part de l’enseigne de bricolage, le collectif a décidé d’étendre la mobilisation citoyenne en lançant une pétition sur la plateforme Change.org, afin de permettre aux clients de Castorama et aux citoyens d’interpeller directement la marque pour lui demander de montrer l’exemple en “protégeant ses clients” de ce produit.

    Le collectif "Round’up Non Merci" milite pour l’interdiction de la vente de cet herbicide de la firme Monsanto, depuis que plusieurs études scientifiques ont montré la toxicité de ce produit, notamment la désormais fameuse étude du professeur Gilles Eric Séralini de l’université de Caen.

    « D’ici décembre 2013, le sort de ce pesticide doit être discuté au Parlement français et à la Commission européenne. Seulement, sans pression populaire, le pesticide le plus vendu au monde, et sans doute l’un des plus dangereux aussi, risque de passer une fois de plus entre les gouttes... », explique Rémi, porte parole de “Round’up Non Merci” ; “Il est indispensable d’en appeler à la responsabilité des grands distributeurs face à leurs clients.” lit-on dans le texte de la pétition sur Change.org.

    Les signataires comptent sur une réaction rapide de Castorama qui s’est déjà engagé dans une démarche de responsabilité sociétale, notamment en liant en 2006 un partenariat avec le WWF pour “offrir à ses clients une alternative écologique dans tous les rayons de l’enseigne”.

    Lien vers la pétition du Collectif “Roundup Non Merci” sur Change.org : www.change.org/CastoramaRoundup

    Lien vers le site du Collectif “Roundup Non Merci”
    www.roundup-non-merci.fr

    Lien vers la vidéo de l’action du Collectif “Roundup Non Merci” rue des Flandres
    http://www.telebocal.org/actu/non-m...

    22.02 à 20h27 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité