publicité
Accueil du site > Actu > Opinion > Laurence Tubiana : « A Copenhague, on risque une alliance des moins-disants (...)

Laurence Tubiana : « A Copenhague, on risque une alliance des moins-disants »

Taille texte
 
Laurence Tubiana est directrice de l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri).
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

n°8 - novembre 2009

Maison toxique : comment s’en sortir

« A l’approche de la conférence de Copenhague, qui doit déboucher sur l’adoption d’un nouveau régime de coopération internationale sur le climat, il apparaît que les négociations se sont enlisées dans une dynamique négative, dominée par la défiance et le conservatisme. La situation est paradoxale : alors que la pression politique augmente, alors même que la plupart des pays ont mis à l’étude ou enclenché des politiques de réduction des émissions de gaz à effet de serre, les actions unilatérales l’emportent au détriment de la coopération.

Quel est le nœud de la négociation ? D’une part, les pays développés avancent des offres de réduction d’émissions qui ne sont pas à la hauteur du minimum indispensable – soit, d’après les estimations du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), de - 25 à - 40 % en 2020 par rapport à 1990. Et de - 80 à - 95 % en 2050). L’Union européenne s’est engagée à réduire ses émissions de 20 % unilatéralement – 30 % en cas d’accord international –, le Japon de 25 %, et les Etats-Unis, après dix ans d’inaction, ne sont pas encore en mesure de donner un chiffre exact.

Moins d’émissions, plus de croissance

D’autre part, les pays en développement sont confrontés au dilemme d’inverser la courbe de leurs émissions tout en poursuivant leurs ambitions de croissance et de réduction de la pauvreté. Au nom de leur souveraineté, ils ne veulent pas d’un accord international qui détermine leurs stratégies de développement en leur fixant des niveaux de réduction des émissions. Le découplage de la croissance économique de celle des émissions est justement au cœur de l’équilibre ambitieux, juste et équitable auquel la communauté internationale doit aboutir.

En effet, seul un effort coordonné de réduction des émissions permettra de réduire significativement le coût des actions unilatérales. Menée de façon coopérative, la transition vers des économies sobres en carbone sera un moteur puissant de croissance, générateur de nouveaux investissements et d’emplois. Il s’agit même du seul scénario de croissance viable à long terme. C’est pourquoi l’issue de la négociation repose selon moi sur le rétablissement de la confiance : plutôt que de s’assujettir à des chiffres de réduction des émissions, les pays en développement pourraient s’engager sur une amélioration de l’efficacité énergétique ou sur des rythmes et des niveaux de déploiement de technologies propres.

A la condition que les pays développés proposent des réductions d’émissions, une coopération technologique et un paquet de soutien financier cohérent, tant du point de vue des sources que des volumes et de la gouvernance. Je crois que nous aboutirons à un accord à Copenhague car personne ne voudra porter la responsabilité de l’échec, mais il sera arraché à la dernière minute. Dans cette perspective, l’Europe doit se constituer des alliés solides si elle ne veut pas faire les frais de l’alliance des moins-disants pour le climat. »

Photo : Peter Allan / Interlinks image


LAURENCE TUBIANA EN 6 DATES

1980 Crée et préside Solagral (Solidarité agricoles et alimentaires)

1991 Fonde la revue Courrier de la planète

1997-2002 Chargée de mission sur les questions d’environnement mondial et conseillère pour l’environnement auprès du Premier ministre, Lionel Jospin 

2001 Crée et dirige l’Iddri

2003 Création de la chaire de développement durable à Sciences Po 2009 Directrice des biens publics mondiaux au ministère des Affaires étrangères et européennes

SUR LE MÊME THÈME

- Sondage exclusif Terra eco : Copenhague, 2 Français sur 3 pessimistes
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité