publicité
Accueil du site > Actu > Ma ville > Véronique Marendat
Article Abonné
22-12-2010
Mots clés
Société
France

Véronique Marendat

Taille texte
Véronique Marendat
(Crédit photo : rosier/Wikimedia Commons)
 
41 ans, maire de Segonzac, la ville qui a mis les freins.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 21 - janvier 2011

2011 : les 100 qui vont changer le monde

Pour mettre en valeur sa commune, la maire de Segonzac (Charente) aurait pu demander le label « Plus beau village de France ». Défendre les attraits de son imposant temple protestant XIXe siècle, de son église romane… Mais avec deux routes départementales qui traversent le village, le dossier aurait été difficile à défendre. Alors décrocher le titre de « Site remarquable du goût » ? Pourquoi pas. On est au cœur du pays du Cognac, les vignes sont partout alentour, et Segonzac abrite une université de l’eau de vie. Mais non, Véronique Marendat, maire du village depuis 2008, a préféré innover en prétendant au titre de Cittaslow.

Pluie de coups de fil

Nous sommes bien dans le sillage du Slow Food. Dans le même esprit, quatre maires italiens ont lancé, en 1999, le mouvement Cittaslow qui pense le développement de la ville avec, pour axe principal, la qualité de vie. Aujourd’hui, il réunit 140 villes dans 20 pays. Et le 8 mai 2010, Segonzac est devenue la première cité labellisée en France. Une ville « lente » ? A la mairie, on préfère parler de « ville où il fait bon vivre ».

Pour décrocher ce trophée, il a fallu répondre aux 70 critères de sélection (environnement, infrastructures, urbanisme, produits locaux, hospitalité…) et défendre le dossier devant les inspecteurs italiens. Le village de 2 200 âmes avait pas mal d’atouts. Une station d’épuration flambant neuve pour la maison de retraite, utilisant la technique des roseaux ; trois chaudières à bois pour les bâtiments municipaux et le temple ; un projet de création de voies douces pour les piétons et les vélos venant atténuer les nuisances des départementales. Une boutique associative qui réunit les viticulteurs, un producteur de miel et un peintre pour défendre les produits locaux…

Désormais, il y aura du Cittaslow au cœur de toutes les décisions importantes. Madame le maire, Véronique Marendat, est professeure d’économie et de gestion dans un lycée d’Angoulême. Elle aime dire qu’elle va faire du « management par la qualité ». Et en tant que pionnière, il lui faudra aussi endosser le rôle de consultante en Cittaslow. Car depuis l’annonce du label, les coups de fil pleuvent à la mairie de Segonzac : journalistes bien sûr, mais aussi urbanistes, géographes, universitaires… Ou invitation à tenir un stand à la prochaine Foire de Paris, en avril 2011. —

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité