publicité
Accueil du site > Actu > Présidentielle > La défaite de Nicolas Hulot, la victoire de ses idées ?
10-07-2011
Mots clés
Politique
France
Chronique

La défaite de Nicolas Hulot, la victoire de ses idées ?

Taille texte
La défaite de Nicolas Hulot, la victoire de ses idées ?
(N4than!el)
 
Sauf surprise de dernière minute, Nicolas Hulot ne sera pas candidat à la présidentielle, ni au nom d’EELV, ni en son nom. Paradoxalement, la défaite du candidat pourrait signer la victoire de ses idées. Le point de vue d’Arnaud Gossement, avocat, Maître de conférences à Sciences Po et chroniqueur pour Terra Eco.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Si Nicolas Hulot s’est présenté à la primaire d’Europe Ecologie-Les Verts, il ne se présentera sans doute pas seul à l’élection présidentielle. Inutile de gloser sur les raisons de cet échec. Pour autant, la victoire d’Eva Joly ne signifie sans doute pas que l’écologie « de gauche » a gagné. En réalité, Eva Joly pourrait avoir tout intérêt à réussir une synthèse et porter demain les idées…portées hier par Nicolas Hulot. Certes, Eva Joly a représenté « l’écologie de gauche » lors de la primaire, alors que Nicolas Hulot défendait une écologie moins bipolarisée voire « de droite » pour ses détracteurs. Mais ce débat et ce clivage pourraient rapidement disparaître.

« Je symbolise l’ouverture »

Entre les deux tours de la primaire verte, Eva Joly a déjà pris soin de ne pas se laisser par avance enfermer dans la chapelle des « Verts historiques » en revendiquant le droit de rassembler la famille des écologistes et au-delà. Si l’orientation à gauche de sa campagne interne a permis de lever l’hypothèque Hulot, sa campagne externe ne sera pas nécessairement identique. Les deux phases ne présentent pas les mêmes enjeux. La première supposait de convaincre les militants d’un parti, la deuxième supposera de convaincre un maximum d’électeurs au-delà du parti.

Nicolas Hulot a d’ailleurs peut être commis une erreur en passant directement à la deuxième phase alors qu’il n’en était encore qu’à la première. En voulant s’adresser directement à tous les français, il a laissé le champ libre à Eva Joly pour labourer les terres du parti lui-même. Dans l’immédiat, et pour préserver l’unité d’Europe Ecologie Les Verts secouée par la séquence politique qui s’achève, Eva Joly devra donner des gages aux cadres, militants et coopérateurs qui ont adhéré à la démarche de Nicolas Hulot.

Après Hulot : Borloo ?

Après Nicolas Hulot, le prochain compétiteur d’Eva Joly pourrait s’appeler Jean-Louis Borloo. Nicolas Hulot lui-même avait rappelé ses affinités avec l’Homme du Grenelle que certains électeurs pourraient être tentés de choisir, de préférence à l’écologie du sceau d’épluchures qui a terminé sa course sur Nicolas Hulot à son arrivée au Conseil fédéral de Nantes. Après avoir convaincu à gauche, il va donc falloir convaincre au centre, ce centre justement où se gagne toujours une élection présidentielle.

Les écologistes du centre pourraient être d’autant plus sollicités qu’Eva Joly ne vient pas de l’extrême gauche mais du Modem et est entourée de plusieurs responsables « réalos » qui ont hier soutenu le processus du Grenelle et pourraient demain encourager une démarche d’ouverture au centre. Vis-à-vis du parti socialiste enfin, il serait au demeurant peu utile de tenter de concurrencer ou de s’assimiler aux « partenaires » à gauche de la gauche, comme Jean-Luc Mélenchon, sur leur propre territoire.

Les vacances de Monsieur Hulot ?

Nicolas Hulot devrait sans doute avoir du mal à soutenir avec entrain la campagne d’Eva Joly. Pour autant, il a démontré qu’il est possible de peser sur le débat public préalable à l’élection clé de la vie politique française, sans être candidat. L’auteur du Pacte écologique a su interpeller tous les candidats en 2007. Certes, il lui sera probablement difficile de renouveler cette opération en 2012. Ce faisant, Eva Joly ne sera pas confrontée à la même problématique que Dominique Voynet en 2007, alors que Nicolas Hulot focalisait l’attention et que les autres candidats recyclaient les idées vertes. Reste qu’il serait très imprudent de ne souhaiter que de bonnes vacances à Nicolas Hulot.

Autre paradoxe, il pourrait bien être un élément clé du vote écologiste, plus encore que s’il n’avait été candidat. Car il serait tout autant imprudent de jeter à la corbeille les sondages qui attestaient de sa popularité. Cette popularité atteste de son audience, non pas auprès des électeurs de la primaire verte mais auprès des électeurs de l’élection présidentielle. Cette popularité ne lui servait pas comme candidat mais lui servira comme soutien potentiel. Un soutien indispensable pour Eva Joly qui ne peut prendre le risque de le voir partir soutenir, même très indirectement, une autre écurie…du centre justement.

La stratégie de Nicolas Hulot – élargir l’audience verte – pourrait donc être essentielle pour Eva Joly. Il ne s’agit bien sûr que de l’un des défis que devra affronter l’ancienne magistrate. Consolider sa crédibilité sur les dossiers environnementaux ou développer un discours économique et fiscal convaincant et qui rassemble des sensibilités diverses sont au nombre de ces défis. Une chose est sûre, celui du risque du « repli sur soi ». En ce cas, le mouvement écologiste pourrait une fois de plus se fracasser sur l’écueil de la présidentielle.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Avocat, spécialiste du droit de l’environnement.

21 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Depuis le début ma femme et moi avions un doute sur l’ honnêteté d’ EELV quand à vouloir la victoire de Nicolas Hulot l’ étanger face à Eva Joly la figure de proue du parti, le déroulement de la primaire nous a permis de confirmer nos craintes... Tout à été fait pour massacrer N.Hulot les pires coups bas ont été envoyé, les stratèges s’ en sont donnés à coeur joie... Qu’ il quitte aujourd’ hui ce parti est de la plus grande logique, reste que maintenant il faut réagir et si j’ avais un conseil à lui donner je verrai bien un rassemblement citoyen International basé sur l’ écologie et le bon sens envers la nature et l’ homme. Pour commencer une association avec une voisine Anglaise aux idées très proches de Nicolas Hulot qu’ il connait fort bien en la personne d’ Hélène Marc Arthur, le coup d’ envoi d’ un immense mouvement à travers le monde serait ainsi donné... les politiques de droite comme de gauche seraient de simples courroies de transmission mais seulement après avoir signé un véritable cahier des charges qui ne serait pas le Grenelle de l’ environnement que nous avons connu... pardon que personne n’ a connu !!!

    20.08 à 22h02 - Répondre - Alerter
  • Le débat ici est tout aussi enrichissant que celui de Grenoble :-)
    Moi aussi je pense que Mme Joly aurait été plus compétente aux côtés de Nicolas Hulot, (et non l’inverse), et qu’elle est armée pour le débat politique pur alors que Mr Hulot me semble effectivement élever le débat avec beaucoup de sincérité et une excellente connaissance de l’écologie.
    Je regrette beaucoup que seul les """inscrits aient pu voter"" les résultats aurait certainement surpris
    Nous perdons là une chance de faire vraiment avancer l’écologie avec l’urgence qui presse la planète.
    Je ne comprends pas toutes ces querelles de clochers, le but n’est-il pas de sauver notre peau et celle de nos enfants au travers de ce combat écologique ??
    Marinette

    12.07 à 14h42 - Répondre - Alerter
    • Farinette je suis complètement en accord avec vous, le problème est que le parti politique Français qui soutient l’ écologie est devenu un satellite d’ un autre parti, le PS, cela serait l’ UMP que ça ne changerait rien. Donc toutes les actions sont faites dans le but de faire grossir ce PS en amenant le plus grand nombre de votes pour 2012. Nicolas Hulot a été manipulé au sens propre en lui faisant miroiter une position de leader mais au fil du temps nous avons tous compris que le piège se refermait et une fois arrivé aux primaires l’ affaire était pliée. Maintenant les résultats sont là : une Eva Joly totalement acquise au PS malgré quelques petites remarques de temps à autre pour masquer la réalité et un Nicolas Hulot écoeuré par le fonctionnement de ces politiques qui se servent de l’ écologie pour appâter le citoyen de base... Après avoir lu l’ excellent bouquin de Fabrice Nicolino il devient évident que ce n’ est pas avec les hommes politiques d’ aujourd’ hui tous partis confondus que nous sortirons le monde de la glue "industrielle et finacière" qui nous dicte sa version de la vie... Deux choix s’ offrent à nous : une révolution à la Tunisienne ou un immense mouvement citoyen qui obligerait les politiques à signer de vrais engagements et si possible un mouvement international le poids en serait plus efficace. Vous me direz que c’ est un rêve, vous aurez raison il faut des rêveurs dans ce monde devenu fou ...

      21.08 à 08h58 - Répondre - Alerter
  • Dans mon commentaire, je me suis adressé à Arnaud GOSSEMENT et je me retrouve avec une série de réponses anonymes.
    Mais dans quelle vie vivez-vous ?
    Etes-vous réels ou virtuels ?
    Tout votre verbiage désincarné, sans visage, reste aussi efficace qu’un courant d’air, juste capable de lancer des rumeurs.

    11.07 à 23h54 - Répondre - Alerter
  • Ce n’est pas à l’arrivée au Conseil fédéral d’EELV (composé exclusivement de membres d’EELV, par définition) que Nicolas Hulot a reçu des épluchures, mais au rassemblement contre l’aéroport NDDL (rassembement d’associations et de partis politiques divers) de la part de quelques personnes qui ne font absolument pas partie d’EELV. Merci de corriger car votre formulation laisse penser que ce sont des membres d’EELV qui auraient accueilli Nicolas Hulot d’une façon aussi inacceptable que médiatiquement contre-productif.

    11.07 à 17h33 - Répondre - Alerter
  • Monsieur Gossement, pour des raisons que je ne m’explique pas, a toujours vu Nicolas Hulot seulement comme un super-conseiller... si vous pouviez nous dire pourquoi ?

    11.07 à 15h26 - Répondre - Alerter
  • On peut caricaturer le programme d Eva Joly en réduisant son programme à deux idées la fin du nucléaire et l antimilitarisme..c est une postule idéo logik....de la part de ses détracteurs...
    ça ressemble plus à de la rancoeur qu ’autre chose ...
    Aux présidentielles les électeurs ne retiennent qu un ou deux thèmes pour situer un candidat...
    Alors que les Verts ait une candidate qui défend la fin du nucléaire nos voisins allemands l ont programmé...et qu elle s attaque à ces impérialisme couteux que sont ces campagnes militaires quelque peu ciblées...dont personne ne croit en leur vertu est dans la culture écologiste des Verts..
    En revanche qu un ancien prétendant s autoproclame comme le guide de l écologie moderne ..mais franchement Mr Hulot votre égo n a d ’ égal que votre engagement de green washer ...

    Une croissance indéfinie est impossible, nous n’avons qu’une seule Terre, mais une civilisation du bonheur est possible. Les solutions existent, mais l’opinion les ignore car les structures actuelles et les détenteurs du pouvoir économique et politique s’y opposent.
    disait Réné Dumont bon vent Eva Joly pour défendre vos idées pour un monde apaisé ou L homme retrouvera sa place sur une Terre qu une poignée de prédateurs dévastent pour avarice jamais soulagée...

    11.07 à 13h54 - Répondre - Alerter
  • La victoire des "idées de Nicolas Hulot" ? Euh.. lesquelles ? A part une position un peu en arrière (qualifiée par certains de plus à droite, ou bien de moins à gauche, même si on peut se demander ce que ça veut dire) par rapport à une vulgate écologiste "canal historique", mais en tous cas un discours écolo pur jus qui n’est contesté par personne, même pas par ses "concurrents" à la primaire, sauf que chacun pourra toujours estimer que sur tel ou tel point il n’est pas allé assez loin...
    Bref, à part son image et son enthousiasme (c’est déjà pas mal), je ne vois pas ce qu’il aurait apporté de plus.
    En revanche, la crédibilité d’Eva Joly sur le terrain de la lutte contre la corruption et le pouvoir de l’argent sale, voilà qui, non seulement n’est aucunement incompatible avec une politique véritablement écologiste, mais qui en est carrément une condition de la mise en oeuvre dans la réalité...
    C’est, tout simplement, ce qui manquait à la candidature de Nicolas Hulot. Dommage, pour certains, car un chouchou des médias, c’est toujours bon pour les scores dans les urnes et les postes électifs (les "Bovet/Cochet/Beaupin/Cohen Bendit/Duflot" l’ont bien compris !). Mais pas sûr que la fin justifie les moyens...
    J’ai tendance à penser qu’en ces périodes d’indignations, la lutte d’Eva est extraordinairement plus pertinente, et sera d’autant mieux comprise, et largement approuvée : elle correspond à la possibilité, aujourd’hui, de faire réellement bouger notre société qui va dans le mur.

    11.07 à 12h31 - Répondre - Alerter
  • Qu’il soit incontournable pour 2012, c’est une évidence mais je trouve un peu prématuré de dire que ses idées ont déjà gagné. Maintenant, c’est vrai qu’il a une position très enviable....il ne va pas être absorbé par le train train quotidien de la campagne faire le tour de tous les plateaux de télé pour expliquer toujours la même chose. Il va pouvoir se concentrer sur les idées et travailler au corps les militants EELV.

    Les militants ont peut être donné à Nicolas Hulot l’occasion de peser comme jamais sur l’écologie politique.

    Si il était le candidat EELV il n’aurait pas pu s’exprimer sur un grand nombre de sujet.

    http://paulitique.tumblr.com

    11.07 à 10h00 - Répondre - Alerter
  • Eva Joly a eu recours dans cette campagne à toute les ficelles tactiques de la politique politicienne, et maintenant, après avoir joué sur le réflexe pavlovien "de gauche" des encartés verts, va-t-elle les "cocufier" en allant vers le centre ? Ce serait presque amusant.

    D’ailleurs, ses admirateurs, tout aveuglés par leur détestation du "candidat des multinationales", n’ont pas porté attention à certaines déclarations de leur championne, comme la critique de ceux qui ont voté non aux traités européens, et leur caricature en "anti-européens", faisant siens les mots de l’oligarchie. Des déclarations spontanées qui n’étaient pas écrites sur les petites fiches, mais qui en disaient plus que de longs discours...

    D’ailleurs, ils n’ont pas voulu voir non plus que, pendant que leur candidate faisait des appels du pied à Corinne Lepage, ce sont bien les propositions de Hulot sur la politique monétaire qui ont été saluées par Mélenchon...

    Celui qui était le plus "à gauche" dans cette campagne, puisque cela semble avoir une importance pour ces gens, n’était probablement pas celui que l’on croit. Les soutiens le montraient d’ailleurs assez bien, mais pour les verts labellisés, cela relevait d’une manipulation organisée par on ne sait quelle puissance invisible, le grand délire conspirationniste n’étant pas loin.

    Et maintenant on voudrait que Hulot, l’indésirable, Hulot l’honni, mette ses qualités, ses convictions, ses idées, au service de gens qui lui ont craché à la figure pendant des mois et des années ? Je crois qu’il s’est assez abîmé dans ce jeu de dupes qu’à constitué la primaire de l’écologie et son corps électoral verrouillé.

    Je ne doute pas qu’il continuera à oeuvrer pour l’écologie, mais pas pour les politiciens qui l’utilisent comme une niche électorale et pour qui elle n’est au fond qu’accessoire.

    11.07 à 04h44 - Répondre - Alerter
    • L’article est vraiment très intéressant. Votre analyse des deux temps de la campagne, que je n’avais pas décryptés, me parait très instructive.

      Oui, Hulot a été sévèrement attaqué et abîmé par des gens qui vont vouloir maintenant se réconcilier avec lui pour profiter de son aura, qui est avérée, n’en déplaise aux plus sectaires.

      La violence des attaques pourrait faire qu’il choisisse de "ne pas gêner" ceux qui l’ont tant décrié.

      Pourtant, sa conscience de l’urgence de changer de modèle devrait l’aider à surmonter cette humiliation, et à servir avec force le projet porté par les écologistes, qui devront maintenant dépasser leur propre camp.

      Qu’il ait choisi de concourir à la primaire d’EELV plutôt que se présenter directement démontre qu’il s’inscrit dans une dynamique d’équipe.

      Cécile Duflot sera déterminante dans la réconciliation nécessaire.

      Maintenant, il convient d’attendre jusqu’à demain pour connaître les résultats définitifs...

      11.07 à 09h57 - Répondre - Alerter
  • Votre article montre à quel point il y a un fossé entre le "bon sens" des électeurs de la primaire des EELV et les commentateurs comme vous qui se distinguent par leur "mémoire courte". Vous continuez en effet à faire semblant de croire à la bonne foi du comédien professionnel Hulot, à dénier que son rôle depuis la création de sa fondation ne consiste qu’à nous faire gober que le nucléaire est un "mal absolument nécessaire". Et ça fonctionne évidemment, grâce à l’énorme audience orchestrée par la presse franchouillarde/LCI/Bouygues.

    Mais si vous prônez également le nucléaire, même mollement, le parachutage de Hulot à cette primaire ne pouvait pas vous choquer.

    Le plus choquant pour les écologistes aura été l’accompagnement incongru de votre candidat préféré par la plupart des élites du parti EELV, comme si quelqu’un les avait payé pour trahir. Par exemple, le retournement de veste de José Bové reste pour moi un grand mystère.

    Comment les EELV vont-ils maintenant pouvoir renouer entre les pro-"Hulot/manipulation du lobby nucléaire" et les pro-Joly ?
    Et bien, peut-être justement était-ce précisément là la mission de Hulot, en plus de celui de jouer en permanence le cheval de Troie de l’écologie : détruire durablement la fragile harmonie entre Europe Ecologie et Les Verts, en brouillant les reprères des uns et des autres.
    On reconnaîtra bien là, la stratégie maintes fois victorieuse de division par tous les moyens de ses adversaires pour mieux régner sur eux, de Sarkosy. C’est de la politique de base et pourquoi s’en priver puisque personne parmi les politiciens professionnels ne semble vraiment s’y opposer ? On se laisse manipuler confortablement tout en le sachant. J’ai vraiment du mal à comprendre.

    Il reste que les militants écologistes non professionnels de la politique ne semblent pas l’entendre de la même oreille et préfèrent Eva JOLY. Elle apparaît comme une chance exceptionnelle pour la France et pour l’écologie, une femme honnête non professionnelle de la politique, refusant les compromissions à la française. C’est cet aspect-là de sa personnalité qui pourrait réunir d’un côté la haine féroce des professionnels de la politique et de tous ceux qui ont souffert de son intransigeance de magistrate, ainsi que de l’autre côté un amour sincère de tous ceux qui sont dégoûtés par les premiers et qui savent qu’une autre gestion politique de la France est possible.

    11.07 à 01h33 - Répondre - Alerter
    • Ainsi donc Régis tu penses que tous les cadres du partis auraient été achetés ? par qui ?

      Hulot ? TF1 ? L’Oréal ??

      Soyons sérieux ! si les professionnels de l’écologie politique (oui y compris Bovet/Cochet/Beaupin/Cohen Bendit/Duflot) se sont prononcés ouvertement ou en douce pour Hulot c’est parce qu’en tant que "professionnels" ils estimaient les chances de succès du couple Hulot/joly avait plus de chance d’aboutir que le couple Joly/Hulot.

      Les militants en ont décidé autrement est-ce que pour autant ils ont raison....Regarde comment le "bon sens" des sympatisants du PS a été trompé par la réalité en 2007.

      Allez "pouce" ! on fait la paix et on se concentre sur 2012. Il faut faire gagner l’écologie politique.

      11.07 à 09h47 - Répondre - Alerter
    • M. FAGUELIN, il y a au moins deux points sur lesquels je n’ai pas du tout la même perception que vous.
      Le premier c’est l’accusation de "pro-nucléaire" que vous portez à Me GOSSEMENT. Allez visiter son blog et vous abandonnerez définitivement ce classement hâtif. Vous verrez qu’il est aussi pro-nucléaire que M. GUEANT est pro-immigration :-) !
      Le second c’est sur la démarche dite non "politicienne professionnelle" de Mme JOLY. J’ai au contraire le sentiment que dans ces primaires EELV, elle s’est comportée avec une méthodologie de communication typiquement politicienne, matinée en plus de la caractéristique maison de EELV, à savoir la querelle intestine des petits prés carrés au lieu de la construction d’une vrai alternative crédible et d’un programme capable de soulever l’opinion tout en réformant précisément cette "politique spectacle" des "majors" qui écoeure au plus au point les citoyens et produit des taux d’abstention qui vont de record en record.

      11.07 à 10h01 - Répondre - Alerter
    • Bonjour Régis,
      Votre commentaire me parait être représentatif de l’effet "repoussoir" de la position de Mme Jolly. En effet, elle s’est engouffrée avec son staff sur un terrain qui s’il lui donne la possibilité de terminer en tête à la Primaire, va l’obliger à modifier son discours pour espérer recruter au-delà des Écologistes "de Gauche" ! Bref, la cause n’avance pas, elle ne recrutera pas....Par sectarisme....Alors que Nicolas Hulot apportait de la réflexion, de l’ouverture, et une élévation du débat. Ne croyez-vous pas que les résultats des 2 autres candidats à la Primaire, en sont les parfaits exemples : Le militantisme absolu du seul anti-nucléaire....Ne suffit pas à alimenter un programme de gouvernement....Ce que l’on attend du Candidat Écologiste, et c’est cela que Mr Hulot a parfaitement compris, d’où le ralliement des personnalités que vous fustigez ! Tant que vous en resterez à la seule question, l’Écologie doit être absolument de Gauche.....Vous resterez les satellites des Socialistes, et vous ne pourrez pas rassembler, pris entre l’ultra-gauche et le Centre, voir vers la Droite. En attendant, Mme Jolly va être obligé de changer de discours pour l’élection....Et vous aurez alors le sentiment d’avoir été trompé.

      11.07 à 11h41 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité