publicité
Accueil du site > Actu > Énergie > L’Equateur préfère la pompe à la trompe
Article Abonné

L’Equateur préfère la pompe à la trompe

Taille texte
À LIRE DANS LA MÊME RUBRIQUE
Article publié dans le

n°11 - Février 2010

65 millions de carnivores

Rafael Correa résistera-t-il aux sirènes des pétrodollars ? Le président de l’Equateur a tiré un trait, en janvier, sur le projet Yasuní-ITT, du nom d’un parc national à la biodiversité exceptionnelle. Ce projet consistait à recueillir des fonds auprès de la communauté internationale en échange de la non-exploitation de la zone. Son sous-sol abriterait en effet 850 millions de barils de pétrole, attisant la convoitise des multinationales. Une bonne partie de la somme – 3,5 milliards de dollars – a été réunie, mais Correa a rejeté l’accord en vertu duquel le Programme des Nations unies pour le développement devait administrer le projet. Ultime espoir : les écologistes proposent un référendum sur la question, un mode de scrutin dont Correa est friand.

Photo : DR

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Rédacteur en chef édition

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
  • NEWSLETTERS
    Cochez les cases pour vous abonner à vos newsletters
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité