publicité
Accueil du site > Actu > L’économie expliquée à mon père > Jeux olympiques : ces villes qui ont dit non en toute discrétion
12-02-2014
Mots clés
Sports
Europe
Monde

Jeux olympiques : ces villes qui ont dit non en toute discrétion

Taille texte
Jeux olympiques : ces villes qui ont dit non en toute discrétion
(Crédit photo : Snapshotsofthepast - flickr)
 
Alors que la flamme olympique brille de mille feux, les candidats aux prochains jeux se bousculent déjà au portillon. Mais les habitants de quelques vallées alpines ont pourtant choisi de résister à la tentation.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Dimanche dernier, la grand-messe d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver, à la gloire de la Russie éternelle, n’avait pas le même goût pour tout le monde. Comme les projecteurs étaient exclusivement braqués du côté du Caucase, on ne saura pas ce que Grisons et Bavarois pensèrent de la cérémonie. C’est dommage. Car, il y a quelques mois à peine, depuis leurs vallées suisses et allemandes, ces montagnards européens ont eu la témérité de dire qu’eux n’accueilleraient pas l’un des événements sportifs les plus suivis au monde. Devant leur petit écran, auront-ils fêté ou regretté leur geste de défi envers le Comité international olympique (CIO) ? Nul ne le sait.

Toujours est-il qu’en novembre dernier, le CIO annonçait la liste des heureux candidats pour l’organisation des Jeux d’hiver de 2022 : gloire aux vaillantes Oslo (Norvège), Stockholm (Suède), Cracovie (Pologne), Lviv (Ukraine), Almaty (Kazakhstan) et Pékin (Chine). Mais où étaient donc passées les Alpes et leurs sportives stations ? Les urnes populaires les avaient déjà rayées de la future carte olympique. Les Suisses, décidément très consultés, ont voté les premiers. En mars 2013, 52,7% des habitants du canton des Grisons enfouissaient la candidature de Saint-Moritz et Davos sous un paquet de neige. La campagne ressemblait pourtant au combat de David contre Goliath. « Dans une vallée alpine, il n’y a pas de place pour les Jeux », a soutenu, pendant des semaines, la socialiste et écologiste Silva Semadeni qui a milité quasi seule contre le projet « Grisons 2022 », soutenu par le Grand Conseil grison. La menace de dettes éternelles, mais aussi les risques environnementaux, ont pourtant eu raison des Helvètes concernés.

La révolte alpine qui sent la révolution

Les Grisons, passent encore, mais quand, quelques mois plus tard, 1,3 million d’électeurs ont été appelés à voter pour ou contre la candidature de Munich, cette révolte alpine a commencé à sentir la révolution. Au début du mois de novembre, Munich, Garmisch-Partenkirchen, Traunstein et Berchtesgadener Land, les quatre territoires allemands concernés mettaient la candidature entre quatre planches de sapin. Ludwig Hartmann, porte-parole du mouvement « NOlympia » et leader des Verts au parlement bavarois, a abondamment souligné que cette victoire du non, n’était pas dirigé « contre le sport mais [constituait] une réponse claire contre l’appât du gain et le manque de transparence du CIO ». En Bavière, les partisans des JO n’en sont pas revenus. « Le fait que le CIO se courbe devant une autorité telle que Poutine n’inspire pas de bons sentiments », ajoutait-il.

Finalement c’est donc un cocktail puant qui aura fait pencher la balance. Finances, environnement, démocratie : pas un seul des ces trois critères n’a semblé suffisamment solide. « Certes les Jeux olympiques ont encore un aspect glamour et portent toujours l’espoir de retombées économiques phénoménales, mais aucune étude ne le prouve, souligne Claire Simon, directrice de la Commission internationale pour la protection des Alpes, un réseau transalpin de développement durable qui a compilé témoignages et exemples contre les projets olympiques. Mais les chantiers et les dettes, on les voit ! » On verra surtout à l’avenir si, quand le Caucase danse, les Alpes continue à faire le dos rond.


A lire aussi sur Terraeco.net :

Comment la Russie a fabriqué la neige des JO de Sotchi

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité