publicité
Accueil du site > Actu > Société > J’ai testé la désobéissance civile
Article Abonné
29-06-2011
Mots clés
Politique
France

J’ai testé la désobéissance civile

Taille texte
J'ai testé la désobéissance civile
(Illustration : Julien Couty pour « Terra eco »)
 
Ma mission : apprendre en deux jours à bloquer des trains de déchets nucléaires et à investir un lieu public. Ou comment devenir un militant inébranlable, non-violent et efficace en quarante-huit heures chrono.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 27 - juillet-août 2011

Les stars sauveront-elles la planète ?

Toute petite déjà, j’aimais désobéir. Mais ce que je savourais le plus, c’était la certitude, qui pointait parfois, d’avoir eu raison. En France, et malgré son étendard démocratique, beaucoup d’actes, de paroles, de prises de position s’apparentent à de la désobéissance. A l’heure où quelques dirigeants imposent des choix sans retour, sous surveillance techno-assistée, ce qui est illégal se révèle parfois légitime. En ces temps d’indignation collective, il est bon de se rassembler, tente et brasero sous le bras, sur les places des centres-villes. Mais il est aussi couru d’avance que l’on s’en fera déloger. Alors, histoire de ne pas faire que de la figuration, pourquoi ne pas prendre des cours d’action non-violente. Eh oui, désobéir ne s’improvise pas.

Depuis 2007, Xavier Renou, ancien de Greenpeace, et le collectif Les Désobéissants organisent des stages de désobéissance civile à travers toute la France. Deux jours durant, les stagiaires apprennent les rudiments de la contestation non-violente, inventent des actions, se frottent à l’art de gérer les médias, se glissent dans la peau de fonctionnaires de police et se préparent à d’éventuelles gardes à vue.

Mon stage a eu lieu en Lorraine, à Bure, bien connu des militants antinucléaires car il s’agit du coin pressenti pour stocker des déchets hautement radioactifs français. Dans ce village perdu entre deux vallons, on trouve une mairie, un monument aux morts et une Maison de la résistance, Bure Zone Libre, retapée pour accueillir les volontaires, stagiaires, militants en tous genres… On peut rappliquer avec sa tente ou crécher dans le dortoir. La cuisine, plutôt « veggie », est commune, tout comme les toilettes sèches, au centre du jardin.

Grange retapée et litres de café

Le stage, dont la participation aux frais est libre, se découpe en plusieurs ateliers. Sous une grange retapée, on démarre par un litre de café et un rapide passage en revue des théories de la non-violence inspirées par le philosophe américain Henry David Thoreau et Gandhi. Au cours du module suivant, on fait le plein de trucs et astuces pour enquiquiner les forces de l’ordre en manif : l’art du poids mort, le dos-à-dos, l’assemblage en tortue, soit environ cinq manifestants qui entremêlent fermement leurs membres. Plus tard, les plus bricoleurs découvrent le arm-lock. C’est l’objet-phare de ceux qui s’enchaînent aux rails sur lesquels passent les wagons de déchets nucléaires renvoyés en Allemagne, après passage en France. L’appareillage se résume à un tube en acier ou en PVC, à dégoter dans les magasins de bricolage. Chaque militant engouffre un bras dans l’une des extrémités du tube, saisit un fil de fer qui passe dans le cylindre et se cadenasse ou se menotte à son voisin. Les forces de l’ordre sont alors obligées de recourir à un outillage spécial pour briser l’assemblage. « J’aurais trop peur, me souffle Bénédicte, une psychologue venue d’Epinal. C’est pas mon truc, de me mettre en danger… »

Le fauchage volontaire, idéal pour la télé

Lorsque l’atelier consacré aux risques juridiques démarre, les questions fusent. « Peut-on refuser des tests ADN ? », demande un petit jeune. Guy, un vieux de la vieille déjà condamné à de la prison ferme pour fauchage d’OGM, lui répond : « Oui, bien sûr ! Mais il ne t’en coûtera que plus d’amende et de peine ensuite. » Depuis 2003, grâce à la Loi sur la sécurité intérieure, ce fichage peut en effet être exécuté sur les seules « présomptions de culpabilité », autre que délit financier ou délit d’initié ! « Partez toujours avec le numéro d’un avocat sur vous ! », précise l’animateur. Tiens, voilà le conseil le plus pertinent du stage ! Le module médias retient toute l’attention des stagiaires. Désormais, il faut formater les actions pour « plaire » aux médias, élaborer des communiqués de presse, contacter en amont, etc. « L’image compte beaucoup quand on cherche à atteindre l’opinion publique », appuie Xavier Renou. Pour exemple, le cas du fauchage volontaire, idéalement formaté pour la télé, a permis de faire entendre la cause des opposants aux OGM.

Si on parle d’action concrète, on évoque aussi ses limites. Avant toute chose, la désobéissance civile se veut non-violente. « Qu’est-ce qui est violent, l’action ou le ressenti ? », interroge un stagiaire. « Humiliation, séquestration des patrons… Certains d’entre nous ne veulent pas exercer de violences psychiques », remarque Xavier Renou. « Où sont les violences psychiques ? Du côté de l’Etat et des problèmes que nous dénonçons ou du côté de ceux qui résistent ? », se défend Bénédicte. Bonne question. Faudrait demander à Stéphane Hessel. —

Sources de cet article

- Le site du collectif Les Désobéissants avec les dates des prochains stages (environ un par semaine en France). Avant de vous inscrire, vérifiez bien que vous adhérez au « Manifeste des Désobéissants ».
- A lire : Petit manuel de désobéissance civile, de Xavier Renou (éditions Syllepse, 2009).

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Journaliste errant dans les sujets environnementaux depuis treize ans. A Libération, mais de plus en plus ailleurs, s’essayant à d’autres modes d’écriture (Arte, France Inter, Terra of course, ...). Il y a deux ans, elle a donné naissance (avec Eric Blanchet) à Bridget Kyoto, un double déjanté qui offre chaque semaine une Minute nécessaire sur Internet.

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité