publicité
Accueil du site > Actu > Société > Gaël Giraud : « La régulation bancaire 
et financière est indispensable pour (...)
Article Abonné
30-06-2015
Mots clés
Finance
Economie
France
Monde
Entretien

Gaël Giraud : « La régulation bancaire 
et financière est indispensable pour prévenir les crises »

Taille texte
Gaël Giraud : « La régulation bancaire et financière est indispensable pour prévenir les crises »
 
L’économiste en chef à l’Agence française de développement estime que des solutions simples et transparentes existent pour réformer le système. Mais cela ne suffira pas. Il faut aussi des projets à financer, telle la transition énergétique, opportunité historique selon lui.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 69 - juillet-août 2015

Faites le vide !

Suppression massive d’emplois, mise en examen pour blanchiment d’argent et complicité de fraude fiscale, scandale Swiss Leaks… (1), HSBC ou BNP Paribas incarnent à elles seules les maux perpétuels du système bancaire mondial. N’a-t-on donc rien réformé depuis 2008 ?

Il faudrait ajouter la manipulation frauduleuse du taux Libor (qui détermine le prix d’une énorme quantité d’actifs financiers) et la manipulation des taux de change. Ce dont la communauté internationale est en train de prendre conscience, c’est de l’aptitude du secteur bancaire à jouer avec les règles juridiques et, surtout, avec l’absence de règles liée à l’idéologie de la déréglementation. Dans son encyclique, Laudato si (« Loué sois-tu », publiée en juin, ndlr), le pape François estime en effet que la finance n’a rien appris de la crise. Difficile, malheureusement, de lui donner tort. D’autres questions, gigantesques, méritent également d’être posées : celle des paradis fiscaux en premier lieu. Trop peu a été entrepris par la communauté pour contraindre les havres fiscaux à cesser le jeu malsain d’un dumping dont les pays du Sud sont les premières victimes. En second lieu, la question des prix de transfert, c’est-à-dire des méthodes – certes légales – d’optimisation fiscale par lesquelles certains grands groupes internationaux localisent leurs profits dans des paradis fiscaux pour n’avoir pas d’impôts à payer.

Ces pratiques seraient impossibles sans le concours actif des banques. Cela représente des dizaines de milliards de dollars de recettes fiscales siphonnées chaque année. Or des solutions existent, simples et transparentes, comme l’apportionment rule (règle de répartition) en place aux Etats-Unis pour empêcher les entreprises américaines de se livrer à ce jeu d’un Etat à l’autre. C’est le genre de système que l’on pourrait mettre en place au sein de l’Union africaine, dans le Mercosur… Enormément reste à faire.

Quelles sont les pistes à explorer d’après vous ?

En Europe, comme dans les pays du Sud, la question posée est celle de la meilleure manière de réguler le secteur bancaire. D’aucuns affirment que le sujet est trop complexe et qu’il faut s’en remettre au destin, ce qui est évidemment irresponsable. En réalité, le principe qui peut diriger la régulation financière concerne l’effet de levier, c’est-à-dire la quantité d’argent que les banques prêtent à un investisseur, en fonction de ses fonds propres, pour qu’il puisse réaliser son projet. Un effet de levier joue dans les deux sens : si la rentabilité économique est supérieure au coût de l’endettement, on parle d’effet de levier positif. Dans le cas contraire, c’est-à-dire si la rentabilité économique est inférieure au coût de l’endettement, on parle alors d’effet boomerang. Par temps d’euphorie « irrationnelle », comme en ce moment, il est important que les banques réduisent l’effet de levier et qu’elles l’augmentent par temps de panique, comme à la fin de l’année 2008. A mon sens, c’est dans cette direction qu’il faut avancer.

Ensuite, la régulation bancaire et financière est indispensable pour prévenir les crises et faciliter le reflux des capitaux vers des investissements longs dans l’économie réelle, ce qui manque cruellement aujourd’hui. Mais cela ne suffira pas. Il faut aussi des projets à financer. Et c’est là que l’immense projet de la transition énergétique et, plus largement, écologique, est à mon avis une opportunité historique. Elle permettra aux pays du Sud de se développer sans suivre la trajectoire carbonée qui fut celle de l’Occident. Et elle constitue une chance pour les pays du Nord de réinventer un modèle de prospérité avec une croissance nulle ou très faible.

A quelques mois de la COP21, les propositions mises sur la table restent insuffisantes pour atteindre les objectifs fixés, notamment en ce qui concerne les promesses de financement. Doit-on encore croire à ce genre de raouts où les engagements pris restent lettre morte ?

Je ne suis pas d’accord, les engagements pris ne restent pas lettre morte. Le président de la République a lancé une commission Canfin-Grandjean (2) chargée de faire des propositions de financements innovants pour que le Nord puisse aider le Sud à financer ses efforts d’adaptation au dérèglement climatique. Ces propositions sont à la fois ambitieuses et très réalistes. Elles vont depuis le fléchage des recettes de la taxe Tobin (sur les transactions financières, ndlr) vers des investissements verts jusqu’à un usage intelligent des droits de tirage spéciaux du Fonds monétaire international, en passant par l’octroi de garanties publiques à bon escient, ou, bien évidemment, l’adoption de taxes carbone. Ces questions sont centrales : si la communauté internationale parvient à s’en emparer, elles redonneront de la crédibilité à la France et, plus généralement, aux pays du Nord dans leur volonté affichée d’assumer financièrement leur responsabilité historique dans le dérèglement climatique. Cette crédibilité retrouvée est la meilleure garantie d’un succès lors de la COP21 en décembre prochain.

Quel optimisme… Beaucoup d’argent circule sur la planète, comment forcer les financiers à capter ces liquidités pour la transition écologique ?

La rénovation thermique des bâtiments publics en France a été étudiée par l’association After : le chiffrage de son coût est connu, les solutions de financement sont sur la table et nous avons montré qu’elles rendaient le projet rentable. Le sujet est désormais placé assez haut dans l’agenda du plan Juncker (programme d’investissements de la Commission européenne, ndlr). Tous les pays européens sont aujourd’hui face à la nécessité de rénover leur parc immobilier. Cela pourrait devenir le premier chapitre d’un grand projet de transition à l’échelle européenne, capable de créer des emplois, de l’activité, de l’espoir et du sens. C’est la seule réponse réaliste à la menace déflationniste qui pèse sur nous aujourd’hui. Et cet exemple ne se limite pas à l’Europe : le Maroc renforce considérablement ses normes environnementales concernant le bâti neuf et crée trois villes nouvelles à énergie positive – cofinancées par l’Agence française de développement.

(1) HSBC va supprimer 50 000 postes dans le monde. En avril, elle était mise en examen pour complicité de blanchiment de fraude fiscale. Swiss Leaks correspond à des révélations du journal Le Monde sur un système international de fraude fiscale accepté par HSBC. Enfin, BNP Paribas a été assignée par le régulateur financier de New York pour avoir manipulé les taux de devises

(2) Pascal Canfin, conseiller principal pour le climat du World Resources Institute, et Alain Grandjean, économiste du cabinet Carbone 4. Le rapport est téléchargeable ici

Illusion financière, de Gaël Giraud (Les éditions de l’Atelier, 2014)

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Journaliste errant dans les sujets environnementaux depuis treize ans. A Libération, mais de plus en plus ailleurs, s’essayant à d’autres modes d’écriture (Arte, France Inter, Terra of course, ...). Il y a deux ans, elle a donné naissance (avec Eric Blanchet) à Bridget Kyoto, un double déjanté qui offre chaque semaine une Minute nécessaire sur Internet.

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité