publicité
Accueil du site > Actu > Déchets > Flash-back : le premier clip écolo américain
28-04-2010
Mots clés
Environnement
Médias
Etats-Unis

Flash-back : le premier clip écolo américain

Taille texte
Flash-back : le premier clip écolo américain
 
SUR LE MÊME SUJET

Flash-back. Et oui, ça fout un coup de vieux, mais en 1971, les Américains découvraient sur leur écran de télévision une des premières campagnes environnementales nationales. Diffusé à l’occasion de la Journée de la Terre en 1971, le clip « Crying Native American » (L’Indien qui pleure) a été initié par Keep America Beautiful, une organisation environnementale regroupant près de 600 entités : des ONG, des agences gouvernementales, des individus et des entreprises. Précurseur, il est resté dans les mémoires comme un moment-clé dans la découverte de l’impact écologique de la société de consommation. Et a été retenu dans le classement des 100 campagnes publicitaires les plus marquantes du XXe siècle. Mais quarante ans après, les Indiens - et l’acteur Iron Eyes Cody - pleurent toujours.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
3 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Petite erreur de Karen Bastien : la publicité n’est pas une campagne du gouvernement américain mais celle d’une association (non profit) financée par des entreprises. Certains écolos américains estiment qu’en mettant l’accent sur le déchet et en faisant reposer la responsabilité de son devenir sur les individus, cette campagne a longtemps exonéré les industriels de leur responsabilité de producteurs de déchets. Outre Atlantique, la prévention des déchets est restée lettre morte. Lobbying aidant, les producteurs de produits de consommation ont su éviter toute législation sur les emballages et si les Américains ne jettent pas de canettes sur le bord des routes (gare aux amendes), ils demeurent les plus gros producteurs de déchets par habitant du monde et ils recyclent encore très peu.
    Pour l’anecdote, l’acteur qui joue l’indien n’est pas un indien, ce qui en dit long sur l’état d’esprit (un peu raciste) de cette Amérique des années 1970. En tout cas, la campagne a marquée et a été efficace à plus d’un titre.

    29.04 à 12h07 - Répondre - Alerter
    • Karen BASTIEN : Encore plus précis !

      Bonjour,

      Pour être complètement exacte, ce clip diffusé aux Etats-Unis à l’occasion de la Journée de la Terre en 1971 a été initié par Keep America Beautiful, une organisation environnementale regroupant près de 600 entités : des ONG, des agences gouvernementales, des individus et des entreprises. Celle-ci a été l’origine de multiples campagnes locales et nationales montrant que chaque geste individuel pouvait avoir de terribles impacts sur l’environnement. En 1971, la campagne "Nous sommes à l’origine de la pollution. Nous pouvons l’arrêter" a été incarnée par l’acteur Iron Eyes Cody et a été retenue dans le classement des 100 campagnes publicitaires les plus marquantes du XXe siècle.
      Karen Bastien, rédactrice en chef de Terra eco

      30.04 à 09h47 - Répondre - Alerter
  • grozelan : Edifiant !

    J’anime moi même un blog sur la clientèle des fast-food qui met en avant le comportement de certains clients, qui jettent tout partout comme l’automobiliste du clip.
    C’est tellement édifiant (et assez ancien) qu’on n’a pas beaucoup évolué depuis. La vidéo est d’ores et déjà en ligne sur le blog. Merci TE !

    29.04 à 08h32 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité