publicité
Accueil du site > ZZZ Papiers en attente > A classer depuis V4 > Le Blog de Terra Economica > Faites taire France Telecom !
29-11-2006

Faites taire France Telecom !

Taille texte
 
Les dinosaures n'ont pas tous disparu ! France Telecom bouge encore.
SUR LE MÊME SUJET
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
8 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Patrick Hubert - FinÆnviro : Futile plus que fatal...

    Minable ? Diantre ! Voilà au moins une contribution "sans tabou" au débat économique... Sans tabou, ni beaucoup d’intérêt d’ailleurs.

    5 minutes de recherche (sans se presser) sur leur site internet et on a un formulaire de contact (URL ci-dessous) : nul besoin d’appeler où que ce soit.

    Il eût été plus intéressant de se pencher sur la mutation à marche forcée de FT, et du marché de la téléphonie en général. Mentionner Skype sans élaborer est insuffisant. Le modèle économique (le vrai, pas "la tricherie plus la mesquinerie") va aller vers quoi ? Convergence fixe/mobile/internet/visio ? Sur une base forfaitaire ? Subventionnée par la publicité ? Skype a-t-il été un bon investissement pour eBay ? Et la gestion physique actuelle des réseaux voix & données, convergents et méga-nodaux, peut-elle se décliner aussi au réseau électrique, avec des millions de micro-producteurs (photovoltaïques, p.ex.) interconnectés ?

    Enfin, puisque ce pauvre Minitel est allé ad patres depuis longtemps, on pourrait s’intéresser aussi au marché du recyclage et aux signaux prix envoyés actuellement aux consommateurs concernant le coût des D3E (2 téléviseurs LCD 82 cm, 4 euros d’éco-participation pour l’un, 8 euros pour l’autre ?).

    A bientôt de vous lire sur ces sujets, moins épidermiques mais peut-être plus exigeants ?

    P.H.

    Voir en ligne : http://www.agence.francetelecom.com...

    15.12 à 02h33 - Répondre - Alerter
  • Mais contrairement aux idées reçus les 3615 Maitresse 3615 HOM 3615 Love etc et les 08 92 XX XX continuent à fonctionner de plus belle pour le plus grand profit de France télécom qui engrange toujours de l’argent avec le porno le sexe et les rencontres minitel...
    Ft est une calamité, plus de service aprés vente, aucune réparation possible, mettez vous a internet et au minitel pour que FT continue a engranger des profits... Voila le seul credo de FT sans aucun respect pour le client. Cette société se désagrége au fil des années France Télécom c’est de pire en pire...

    Voir en ligne : http://www.love.fr

    1er.12 à 00h56 - Répondre - Alerter
  • Je crois que les autres acteurs d el’oligopole constitué dans les débris du monopole n’ont vraiment rine à envier à l’opérateur historique, jsutge une autre manière de se répartirt les clients et lesbénéfices, alors de grâce, arrêtyez de tirer sur les ambulances.

    monopole public ou oligopole privé
    où sont les différences ?

    juste une autre affectation des sous
    + pour les clients éventuellement , + pour les actionnaires généralement,
    - fragilisation des salariés, de la R&D,

    qui nous a quand même valu le minitel, en son temps, que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître ...

    30.11 à 11h21 - Répondre - Alerter
  • Par Bernard Salanié * : Faites taire France Telecom !

    France Télécom, du lamentable au minable

    J’ai décidé cet été de vendre mon appartement parisien. La chose s’est faite vite et bien, merci. Là où les choses se compliquent, c’est quand il faut résilier les contrats avec les fournisseurs de service. Pour EdF, pas de problème, les choses se passent comme sur des roulettes, je tiens à le souligner. France Télécom, c’est une autre histoire. Après une demi-heure à surfer sur leur site Web, je repère des tas de services destinés à faciliter la vie des abonnés qui déménagent mais restent abonnés à FT ; mais pour une résiliation sèche... ? Essayons le téléphone. La solution est simple : le 1014, bien sûr ! Evidemment, de New York, autant faire des ronds dans l’eau. Mais FT a pensé à tout : elle offre aussi des numéros gratuits...parfaitement inaccessibles de l’étranger. Je suis tout prêt à utiliser un numéro payant ; mais il semble que l’espèce se soit perdue.

    Après de valeureux efforts de l’acquéreur, la ligne est enfin résiliée. Ouf, fin des ennuis ? Not quite. Voici des extraits d’un gentil poulet, de Mme Chose, chargé (sic) de clientèle à France-Télécom, reçu à mon ex-domicile parisien :

    A ce jour, je n’ai pas encore enregistré la restitution du matériel fourni en location par FT, que je vous ai demandé [ah bon ?] de rapporter à votre agence, suite à la résiliation de votre ligne le 30 octobre.

    [Un commentaire ici : cette lettre est datée du 10 novembre, quel est donc ce précieux matériel dont le manque se fait autant sentir chez FT ?]

    Je vous rappelle que ce matériel----Minitel 2L--- est la propriété de France Télécom [...] votre responsabilité est engagée [...] si vous ne le rapportez pas avant le 20 novembre, vous nous serez redevable de 295,08 euros TTC.

    [295,08 euros pour un Minitel pourri, c’est donné ! De quoi se payer, par exemple, un appareil photo digital, un lecteur MP3 haut de gamme, une chaîne HiFi même, ou un PC de base. Le juste prix, en somme. Heureusement, FT est bonne mère pour ses enfants égarés :]

    Vous pouvez restituer le matériel dans le point de vente de votre choix.

    [Vente ? Ne me dites pas que ces choses se vendent encore...]

    Comme souvent : j’en plaisante, mais c’est triste. Non pas que le coût dudit Minitel (qui est allé ad patres depuis belle lurette) m’ulcère particulièrement. Mais considérons la situation de France Télécom : un ex-monopole public, aujourd’hui concurrencé de toute part,

    * qui possède encore la boucle locale mais a perdu la longue distance puis même les services qui circulent sur ladite boucle---sans parler d’Internet ;
    * qui essaie désespérément de vivre de rentes de plus en plus fragiles (voir Skype et ses émules) ;
    * qui a recours pour cela à des violations flagrantes et répétées de la réglementation en vigueur, que ce soit celle de son Autorité de Régulation ou tout simplement le droit de la concurrence ;
    * qui se fait deux-trois ronds avec des gags courtelinesques comme celui dont je viens de vous faire part.

    Voilà un business model intéressant : la tricherie plus la mesquinerie. Où va France Télécom ? Pas trop loin, on l’espère.

    * Bernard Salanié est professeur d’économie à l’université de Columbia (New York) et à l’Ecole Polytechnique (Palaiseau). Retrouvez cet article sur son blog

    29.11 à 17h53 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité