publicité
Accueil du site > Actu > Société > F*** me, I’m a robot
Article Abonné
29-10-2012
Mots clés
Monde

F*** me, I’m a robot

Taille texte
F*** me, I'm a robot
(Crédit photo : soonsoonsoon)
 
Trouver l’élu(e) avec une « appli », lui rouler des pelles à distance… avant de concevoir un enfant sans grossesse. Voilà à quoi ressemblera bientôt votre vie amoureuse.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 41 - novembre 2012

Métro, boulot, allegro

Demain, la technologie vous évitera de faire n’importe quoi de votre vie sentimentale et sexuelle. Vous utiliserez des « applis » pour évaluer votre compatibilité phéromonale avec un partenaire, comme il en existe déjà pour éviter de recoucher avec votre ex. Demain, les robots soutiendront et complèteront votre vie affective et sexuelle. Des chercheurs de l’université de Wellington, en Nouvelle-Zélande, ont récemment publié dans le journal Futures un article qui prédit l’émergence de bordels à robots, permettant d’en terminer avec le trafic de la chair. Demain, les robots humanoïdes feront alors craquer les célibataires les plus endurcis. Une solution idéale pour les difficiles : il suffira de commander en ligne le partenaire de leurs rêves. —

Potes à la rescousse

Mouchoir à la main, DVD de Titanic dans l’ordi, vous êtes à deux doigts de rappeler votre ex… Mais heureusement, vous avez téléchargé l’application « Ex-Lover Blocker », qui lie le numéro de votre ancien(ne) petit(e) ami(e) à celui de vos potes. Vos amis sont alertés et accourent pour vous empêcher de commettre l’irréparable. Attention, l’« appli » n’est disponible qu’en portugais.

Amour olfactif

Oubliez le CV du partenaire idéal. A New York, on ne jure plus désormais que par ses phéromones (nos sécrétions externes qui stimulent une réponse physiologique). Lancées par la jeune artiste Judith Pray, les « soirées phéromones » proposent à leurs participants de passer en revue des T-shirts en les reniflant, afin de trouver le partenaire idéal sur la base des émois olfactifs.

Aquarium à bébé

Que celles qui redoutent la grossesse se rassurent : elles pourront un jour concevoir leur enfant dans un incubateur. C’est ce que laisse imaginer la designeuse allemande Veronica Ranner avec son « Biophilia tissu de survie », une unité de production de tissus pour grand prématuré. Cela fonctionne comme une matrice pour l’accueillir en cas de naissance trop précoce. Une sorte de grande poche confortable dans laquelle il pourra finir de se développer.

Roule une pelle à un cochon

Vous vivez à plusieurs centaines de kilomètres de chéri(e) ? Vous n’en pouvez plus de Skype ? Essayez Kissenger ! Cet appareil futuriste à la tronche de Piggy la Cochonne est un terminal qui reproduit la sensation d’un baiser grâce à sa bouche en silicone. Cette dernière suit les mouvements des lèvres de votre amoureux(se) pour vous les livrer en live. Fermez les yeux et faites un effort d’imagination…
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Journaliste, consultant et spécialiste des styles de vie, Alexis écrit pour différents magazines, en France et au Canada. Défenseur d’une approche expérimentale du quotidien, il anime un réseau de personnes engagées dans une vision positive de l’avenir par l’innovation et la créativité. Il est rédacteur en chef de Soon Soon Soon, un e-magazine qui propose à ses lecteurs des expériences inédites pour vivre le futur dès maintenant.

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité