publicité
Accueil du site > Actu > Société > Envoyons-nous en l’air sur un nuage !
Article Abonné
24-05-2012
Mots clés
Culture
France

Envoyons-nous en l’air sur un nuage !

Taille texte
Envoyons-nous en l'air sur un nuage !
(Crédit photo : soonsoonsoon)
 
Vous avez touché le fond ? Pas de panique, c’est le moment de rebondir et de vous envoler vers un monde de légèreté. Place à la lévitation, pardi ! Terre à terre s’abstenir.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le magazine
"Végétariens : et s’ils avaient raison ?"

Au début de la crise, les « tendanceurs » racontaient que toucher le fond, c’est rebondir et que rebondir, c’est décoller, que décoller, c’est l’envol et que l’envol, c’est la légèreté, donc la plume, les nuages… Le monde de demain serait donc fait de choses aériennes, légères et volatiles. Demain – pénurie oblige –, le mouvement pour la légèreté poussera à valoriser l’air et les nuages comme ressources énergétiques. Cela a déjà commencé avec les éoliennes, ça se poursuivra avec un masque qui transforme l’air que vous expirez en énergie pour votre portable. Le design s’emparera du concept de lévitation pour l’incarner dans des objets du quotidien, de la lampe lévitante à la télé en suspension. Et si, un jour, on volait ? —

Pas de dessert sans fumée

Plus léger qu’une barbe à papa, plus savoureux qu’une mousse de fruits, plus délirant que le chocolat à sniffer… voici le Whaf, conçu par David Edwards, prof américain de génie chimique. L’objet transforme n’importe lequel de vos délires gastronomiques en un gaz – comme un nuage – de saveur à aspirer avec une paille. « 100 % plaisir, 0 % calorie », vante la démonstratrice, qui fait tester le Whaf au Labstore de Paris. V

Vous reprendrez bien du dessert ?

Allô ? Respirez, rechargez ! Inspirez, expirez… C’est bon, votre portable est rechargé. AIRE Mask est un prototype créé par un jeune designer brésilien. Son principe : utiliser la force de l’air que vous expirez pour recharger vos appareils électroniques mobiles, via l’activation de turbines. L’idéal est évidemment de l’utiliser dans un moment où vous pouvez rester en place : en dormant par exemple. Au lit !

Soufflez dans le ballon !

Plus besoin d’être gardien de foot pour se manger un ballon. Au resto Alinéa, à Chicago, aux Etats-Unis, il est désormais possible d’en commander un – fait de sucre et gonflé à l’hélium – au dessert. A vous de choisir : soit vous l’éclatez avec l’épingle, soit vous tentez l’aspiration intégrale du gaz avant de dévorer l’ensemble. Dans ce dernier cas, votre voix gagnera quelques octaves de plus.

Attrape-moi si tu peux

Non, vous ne rêvez pas, c’est bien votre lampe qui est en lévitation. Légère comme une plume, elle a été fabriquée par la designeuse néerlandaise Angela Jansen. Ces luminaires non identifiés cachent un électro-aimant qui permet à leur abat-jour de tenir en suspension sans aucun appui ni soutien. Equipées de LED et d’un système d’allumage par le toucher, elles ont tout de lampes futuristes.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Journaliste, consultant et spécialiste des styles de vie, Alexis écrit pour différents magazines, en France et au Canada. Défenseur d’une approche expérimentale du quotidien, il anime un réseau de personnes engagées dans une vision positive de l’avenir par l’innovation et la créativité. Il est rédacteur en chef de Soon Soon Soon, un e-magazine qui propose à ses lecteurs des expériences inédites pour vivre le futur dès maintenant.

1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • "Qu’est-ce que Terra eco ? Un savant mélange de journalisme indépendant "à la française", de curiosité pour le monde dans lequel nous vivons et de vulgarisation de l’économie et des enjeux du développement durable." C’est que je lis en tête de la présentation de votre revue.
    Et puis je tombe sur cet article "Envoyons-nous en l’air sur un nuage !".

    Ah ben bravo le journalisme ! Bravo l’information ! Cet article ridiculise particulièrement votre revue. Non seulement il se borne à nous parler d’une "tendance", ce qui est signe de curiosité, mais bien gentillet et bien futile, mais en plus il passe par dessus bord toute notion d’enjeux et même d’information.
    Je me permets donc de faire l’information moi-même : les ballons en sucre gonflé à l’hélium, ce n’est pas du développement durable. L’hélium est une ressource non-renouvelable qui est perdue à partir du moment où l’on crève le ballon. Bien plus important : il y a actuellement une pénurie mondiale d’hélium !, à tel point que les industries et les centres de recherche qui en utilisaient n’en disposent tout simplement plus.

    Avant d’écrire un article, renseignez-vous. Et arrêtez de vous bercer d’illusions : ce n’est pas la science qui va sauver l’humanité. C’est à chacun de se prendre en main, de voir la réalité en face et d’agir localement pour préparer un avenir positif et solidaire (voir par exemple : http://www.transitionfrance.fr/).

    1er.06 à 10h26 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité