publicité
Accueil du site > Actu > Déchets > Enfouir les déchets nucléaires : le débat refait surface
26-02-2010
Mots clés
Technologie
Energies
France

Enfouir les déchets nucléaires : le débat refait surface

Taille texte
Enfouir les déchets nucléaires : le débat refait surface
 
L'ennui avec les déchets radioactifs, c'est qu'ils le restent longtemps, parfois très longtemps. Comme d'autres pays européens, la France veut les stocker des centaines de mètres sous terre. Mais dans la zone sélectionnée, les opposants donnent de la voix.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Que faire des déchets nucléaires ? La majorité d’entre eux sont enfermés à double tour en attendant que leur radioactivité redevienne quasi-normale. Mais pour 10% de déchets dits à "vie longue", même 300 ans ne suffisent pas. Le problème prend alors une tournure quasi-philosophique : qui est capable de dire à quoi ressemblera la France en 2310, en l’an 102 010 ? Réponse : personne.

Mais comme ils ne peuvent pas non plus rester les bras croisés, de nombreux pays nucléarisés misent sur le stockage géologique profond. Pendant que huit pays européens commencent à réfléchir à un site commun en Europe de l’Est, d’autres peaufinent déjà leur projet en solo. C’est le cas de la la Finlande, qui compte sauter le pas en 2020, de la Suède (2023) et de la France (2025).

Un calendrier précis

Dans ce dossier ô combien souterrain, l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) déroule tranquillement les étapes depuis sa création en 1991. Depuis 2004, elle étudie le comportement des roches et s’entraîne à creuser des tunnels à 500 mètres de profondeur dans son laboratoire souterrain de Bure, à la frontière des départements de la Meuse et de la Haute-Marne.

Si vous n’êtes pas du coin, vous ignorez peut-être que c’est là que le centre de stockage pour les déchets à haute et moyenne activité et vie longue (HA-VL et MA-VL) devrait voir le jour. Ne manque que le lieu précis. En 2005, l’Andra avait délimité une zone de 250 km2 qui présente les mêmes propriétés géologiques que celle du laboratoire. Fin 2009, elle a présenté au gouvernement un périmètre plus restreint de 30 km2. Autant dire qu’on se rapproche des 15 km2 prévu pour le site.

Des communes s’opposent

Mais en janvier, le conseil municipal de la commune de Bonnet, situé dans la zone, a déterré la hache de guerre en s’opposant au projet. Une petite révolution dans la région, où les 40 millions d’euros annuels de "fonds d’accompagnement" sont plutôt les bienvenus. Et un nouveau revers pour l’Andra : l’année dernière les deux communes pressenties pour le projet complémentaire de centre de stockage à faible profondeur (-150 mètres) ont retiré leur candidature . Destiné à des déchets tout aussi coriaces mais moins dangereux, ce site est lui prévu pour 2019.

De quoi redonner du baume au cœur des associations d’opposants, dont certaines composées d’élus locaux, avant le marathon du débat public de 2013. Ainsi, Sortir du Nucléaire a lancé la semaine dernière une pétition estimant que "l’expérience de Bure doit être arrêtée, et l’option de l’enfouissement des déchets radioactifs doit être définitivement proscrite."

A lire aussi dans Terra eco :
- Déchets nucléaires : l’Europe cherche le site idéal
- Obama et le nucléaire : chronique d’une relance annoncée
- Rencontre avec les réalisateurs du documentaire "Déchets : le cauchemar du nucléaire"
- Déchets radioactifs cherchent refuge

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Journaliste, collaborateur régulier pour Terra eco.

2 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Gojirius : Financement

    Bonjour,
    je me demandais, qui payera l’enfouissement des déchets ? Les compagnies d’électricité ou le contribuable ?

    23.03 à 18h00 - Répondre - Alerter
  • DeathWalker : Commentaire

    Il faudra bien trouver une solution, on pourrait les envoyer sur la lune, sur mars, le soleil ?????
    En tout cas, bien malin celui qui va prédire le futur de ces déchet.
    Si je m’en rappel bien certains ont une demie vie de plusieurs millions d’années (5% ??) ..

    27.02 à 15h13 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité