publicité
Accueil du site > Actu > Conso > Dilemme : brosse à dents mécanique ou électrique ?
Article Abonné
25-08-2010
Mots clés
Consommation
France
Pratique

Dilemme : brosse à dents mécanique ou électrique ?

Taille texte
Dilemme : brosse à dents mécanique ou électrique ?
(Crédit photo : Rue des archives - BCA - CAT)
 
Les deux poilues se livrent un combat sans merci autour du lavabo. La manuelle fait parler sa légèreté tandis que l’électrique joue la carte de l’efficacité. Mais les deux auraient bien une dent contre l’environnement.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le magazine
"Pub et écologie : comment les marques vous manipulent"

FABRICATION

MÉCANIQUE  Malgré sa taille de guêpe et ses couleurs vives, elle met d’emblée de mauvais poil : faite de plastique – polypropylène et polyamide –, elle est un pur produit dérivé du pétrole. Côté transport, la brosse la plus vendue de la marque Signal, Système Blancheur, est fabriquée en Suisse et en Italie pour le marché français. On limite la casse.

ÉLECTRIQUE  Plus mastoc, elle consomme du pétrole mais aussi des minerais, qu’il faut extraire et transformer, pour fabriquer le moteur, les composants électroniques et les accumulateurs. Une sacrée tache, même si la production est moindre (16 millions d’unités sur les 90 millions vendus en France en 2008). Côté kilomètres, match nul : la Professional Care 500, le produit phare d’Oral-B, est fabriquée en Allemagne.

DÉCHETS

MÉCANIQUE  D’après l’Union française de la santé bucco-dentaire, nous utilisons 1,54 brosse à dents par an, générant ainsi 43 g de déchets, en se basant sur une Système Blancheur de 28 g (emballage compris). C’est peu, mais attention, il n’existe pas de filière de recyclage spécifique car les brosses sont composées de plastiques différents et inséparables. Après la poubelle, direction donc l’incinérateur. Pour brosser les éco-clients dans le sens du poil, la marque Signal a cependant prévu de lancer cette année une opération de récupération et de recyclage des brosses usagées. Un détail encore : les dentistes recommandent de changer de brosse tous les trois mois, ce qui accroîtrait son impact environnemental.

ÉLECTRIQUE  Elle se conserve en moyenne cinq ans et sa tête est interchangeable. Avec le socle de charge et l’emballage, la Professional Care 500 génère 480 g de déchets tout au long de sa vie, soit 96 g par an. Deux fois plus que la brosse mécanique mais le produit est recyclable en tant que DEEE (Déchets d’équipements électriques et électroniques).

CONSOMMATION 

MÉCANIQUE  Comme l’électrique, la brosse manuelle boit la tasse. Les trois minutes de brossage recommandées coûtent 36 litres d’eau si l’on oublie de fermer le robinet. Le conseil de la sagesse : utiliser un verre pour se rincer. Autre point noir : le dentifrice. On en utilise en moyenne deux fois plus pour une brosse classique, plus grande que la brossette électrique. Sur la durée, ce sont des déchets d’emballage supplémentaires et une pollution des eaux usées plus importante.

ÉLECTRIQUE  Il faut la choisir rechargeable plutôt qu’à piles. Elle consommera ainsi de l’ordre de 1 kWh par an.

EFFICACITÉ

MÉCANIQUE  Selon Carine Perez, chirurgien-dentiste à Paris, « les deux types de brosses se valent, à condition de savoir correctement se brosser les dents, ce qui n’est pas toujours le cas. »

ÉLECTRIQUE  Et la spécialiste de préciser : « L’électrique est alors la bonne solution pour atteindre les dents du fond. Par ailleurs, ce brossage se révèle plus minutieux car les utilisateurs prennent davantage leur temps. »

PRIX

MÉCANIQUE  Voilà qui fait sourire votre porte-monnaie : la brosse Système Blancheur se vend environ 3 euros, soit un budget d’à peine 4,5 euros par an pour un Français (12 euros si vous suivez les conseils à la lettre de votre dentiste).

ÉLECTRIQUE  Elle coûte plus cher, à l’achat et sur la durée. A raison de 50 euros la brosse et 11 euros pour deux brossettes, la Professional Care 500 revient à 32 euros par an. —

LE BILAN DU BROSSAGE

Entre les deux brosses, l’électrique « permet le recyclage des déchets, qui représentent l’impact le plus important pour ce produit, après la consommation d’eau », précise Anne-Laure Legendre, ingénieur à l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). Mais la brosse manuelle à tête interchangeable et de petite taille reste une option imbattable.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
7 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Je cherchais une brosse à dent qui soit éléctrique pour son efficacité mais aussi écologique, et je suis tombée sur une pub à propos de la marque Be.Brush ça a l’air vraiment bien, à voir quand elle sera completement lancée mais je veux bien vos avis =)

    https://goodwell.co/

    24.07 à 16h23 - Répondre - Alerter
  • Bonjour de nos jours je pense que la brosse (Wet brush) la plus utile reste de loin la brosse a dents électriques qui nettoient nettement mieux !

    3.10 à 08h01 - Répondre - Alerter
  • et la brosse à dent mecanique (comme les anciennes montres) que l’on remonte en tournant plusieurs fois la base ? quelqu’un a essayé ?

    29.05 à 09h59 - Répondre - Alerter
  • kk.false5 : Alternatives...

    Effectivement il existe des alternatives : tout bon magasin bio propose par exemple les brosses à dents avec tête interchangeable (matière biodégradable) avec poil en soie naturelle...
    Exemple : marque Monte-bianco. Emballage réduit, prix réduit, impact sur l’environnement réduit... Et même efficacité en hausse (beaucoup moins "agressif" avec les gencives)

    Euh, et personnellement je ne me vois pas changer ma brosse à dent "1,54 fois" par an ... sauf si je me brossait les dents une fois par semaine ?!? O_o’

    30.08 à 17h48 - Répondre - Alerter
  • AmaCha : Alternatives...

    Effectivement il existe des alternatives : tout bon magasin bio propose par exemple les brosses à dents avec tête interchangeable (matière biodégradable) avec poil en soie naturelle...
    Exemple : marque Monte-bianco. Emballage réduit, prix réduit, impact sur l’environnement réduit... Et même efficacité en hausse (beaucoup moins "agressif" avec les gencives)

    Euh, et personnellement je ne me vois pas changer ma brosse à dent "1,54 fois" par an ... sauf si je me brossait les dents une fois par semaine ?!? O_o’

    30.08 à 17h47 - Répondre - Alerter
  • Je n’ai pas mené d’étude sur l’impact écologique de possibles alternatives aux 2 produits présentés dans cet article, mais il existe bien des brosses à dents certainement plus écolo :
    les brosses en bois, aux poils en soie naturelle, par exemple.
    On pourrait bien sûr étendre le débat au dentifrice, brièvement évoqué dans l’article, et au fil dentaire ! Que de plastique, que de pétrole.
    Quand je pense que mon dentiste vient de me faire la leçon comme à enfant de 8 ans inconscient et mal éduqué pour que j’utilise chaque jour le fil dentaire et une brosse à dent électrique car "il faut vivre avec son temps, vous pouvez bien faire baisser votre consommation d’électricité par d’autres gestes, et de toute façon il n’y a que cela de bon pour bien nettoyer les dents", sinon quoi ? elles tombent ? ah mais c’est vrai, mes parents sont édentés... !
    Je sais, ce matin, j’ai la dent dure ;)

    26.08 à 10h07 - Répondre - Alerter
  • Je voudrais apporter un petit bémol sur la réponse au traitement des déchets : ce n’est pas parce la brosse à dent électrique relève de la catégorie des DEEE et qu’elle va suivre une filière spécifique (ce qui reste encore à démontrer parce que la plupart des DEEE de petite taille finissent encore dans les ordures ménagères et seront donc traitées comme les autres ordures ménagères) que le traitement des plastiques sera meilleur pour la planète !
    On ne sait pas mieux traiter les plastiques en mélange (surtout de petites fraction) dans cette filière que dans les autres !
    Par ailleurs, la brosse à dent électrique, comme cela a été souligné, utilise des ressources précieuses pour sa fabrication, la batterie utilisée et d’autres composants sont fortement polluants lorsqu’ils ne sont pas traités correctement et même lorsqu’ils sont traités dans les meilleures usines à la pointe du progrès les DEEE ne sont de toute façon pas complètement recyclable !

    26.08 à 08h14 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité