publicité
Accueil du site > Actu > Conso > Dilemme : bouilloire ou micro-ondes ?
Article Abonné
22-09-2010
Mots clés
Electricité
Eau
France

Dilemme : bouilloire ou micro-ondes ?

Taille texte
Dilemme : bouilloire ou micro-ondes ?
(Crédit photo : Rue des archives)
 
Pour décongeler vite fait les légumes de Mamie, le four l’emporte. Mais, pour préparer une tasse de thé, lequel est le moins à côté de la plaque ?
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 18 - octobre 2010

La voiture électrique est-elle faite pour vous ?

FABRICATION et ACHAT

D’abord la conception. Un point pour la bouilloire électrique qui l’emporte d’un nuage sur le micro-ondes. Ce dernier est plus lourdaud en matériaux issus de ressources non renouvelables, comme l’aluminium et les aciers inoxydables. Les ménages français l’ont toutefois choisi sans hésiter. Avec un taux d’équipement d’environ 85 %, il est devenu incontournable alors que la bouilloire n’est présente que dans 45 % des foyers. Côté production, les deux proviennent le plus souvent d’usines délocalisées en Chine.

CONSOMMATION D’EAU

Le micro-ondes l’emporte haut la main. En chauffant l’eau directement dans son récipient final, il offre un dosage sur mesure. La bouilloire incite, elle, à remplir à l’aveuglette. Résultat : c’est la noyade. Certains fabricants ont toutefois lancé quelques produits permettant d’ajuster la quantité d’eau à un mug. Le conseil de Terra eco : comptez 20 cl en moyenne pour une bonne tasse.

CONSOMMATION ÉLECTRIQUE

Théoriquement, la bouilloire consomme moins d’énergie que le micro-ondes pour une raison simple : elle est plus rapide. Avec 50 Wh, elle fait bouillir 1 litre d’eau en deux minutes, alors que le micro-ondes a besoin de 83 Wh pour faire le sprint en 5 minutes. Le hic, c’est que ce score n’est valable que pour un litre d’eau. « A l’échelle d’un mug, le micro-ondes est plus économe car il contient moins d’eau que la bouilloire que l’on remplit généralement trop », résume Hervé Lefebvre de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). Bonne nouvelle : ces deux produits se classent dans l’électroménager le moins glouton en énergie. Sur une année, d’après les statistiques de l’Ademe, la bouilloire consomme en moyenne 58 kWh, tandis que le micro-ondes avale 60 kWh. C’est près de quatre fois moins qu’un four traditionnel, mais quatre fois plus qu’un grille-pain.

ÉMISSIONS DE CO2

Difficile de trancher car le micro-ondes, au contraire de la bouilloire, a plus d’un tour dans son sac : il sait aussi décongeler et cuire les aliments. Un expert anglais, Nigel Melican, s’est toutefois amusé à dresser le bilan d’une tasse de thé préparée avec une bouilloire (le micro-ondes n’a pas retenu son attention, respect des traditions british oblige). Résultat : 31 g de CO2 pour faire bouillir une tasse d’eau du robinet. Et selon ses calculs, le chiffre grimpe à 142 g si l’on utilise de l’eau minérale. Conclusion : oubliez les bouteilles !

RECYCLAGE

Le micro-ondes dépasse sur le fil la bouilloire. Le taux de retour de sa famille – le « gros électroménager hors froid » – est de 24 % en moyenne, contre 20 % pour un petit appareil électroménager, selon l’éco-organisme Eco-Systèmes. Victime de sa petite taille, la bouilloire électrique finit plus souvent ses jours dans la poubelle. Le four, lui, prend plus souvent la route de la déchetterie ou d’un distributeur. Côté taux de recyclage, les résultats sont similaires et avoisinent les 73 %. A noter : on augmente la durée de vie de la bouilloire en la nettoyant régulièrement avec du vinaigre blanc. —

ET LE GRAND GAGNANT EST…

Pour une tasse de thé, on préfère donc le micro-ondes, plus léger en eau et en énergie. Seules les familles nombreuses peuvent sortir la bouilloire au petit-déjeuner. Dans tous les cas, il est judicieux d’attendre quelques secondes avant de verser l’eau bouillie sur le thé, sinon c’est la saveur qui part en fumée !
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
3 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • joseph.bourez : Et la Casserole ?

    Il aurait été intéressant de comparer avec la "méthode" de la casserole sur le gaz... Parce que les usages thermiques de l’électricité c’est 2,5 fois plus d’énergie primaire que l’usage direct du combustible pour faire de la chaleur.
    — On peut doser l’eau avec le mug
    — On n’émet pas d’onde
    — Une gazinière et une casserole, c’est facile à recycler
    Et Surtout Pas besoin d’acheter un gadget de plus, on utilise des ustensiles déjà disponibles dans toutes les cuisines

    29.12 à 23h09 - Répondre - Alerter
  • Anissa : Et les ondes ?

    La comparaison des émissions de CO2 ont des limites ! Pendant longtemps les micro-ondes ont été décriés parce qu’ils émettent des ondes dont on n’est pas certains du caractère inoffensifs pour la santé. Peut-être y a-t-il eu des études dont je n’ai pas conscience qui démentent cette idée ?
    Mon côté "British" dans le respect de la préparation du thé et infusion est un 2nd argument en faveur de la bouilloire : il faut verser l’eau bouillante sur le thé ou herbe, et non plonger le thé/herbes dans de l’eau chaude.

    27.09 à 20h16 - Répondre - Alerter
  • Anonyme : Le plus simple...

    ...c’est de ne faire bouillir que la quantité d’eau nécessaire, en remplissant la tasse ou le mug à ras bord et le verser dans la bouilloire (je fais la même chose avec ma cafetière). Ainsi la consommation d’eau et d’électricité s’en trouvent réduites, et la bouilloire passe en tête devant le micro-ondes, qui, en plus, émet des ondes (hé oui !) !!!

    23.09 à 21h28 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité