publicité
Accueil du site > Actu > Énergie > Des failles de sécurité dans l’ensemble des centrales françaises
2-10-2012
Mots clés
Nucléaire
France

Des failles de sécurité dans l’ensemble des centrales françaises

Taille texte
Des failles de sécurité dans l'ensemble des centrales françaises
(Crédit photo : DR)
 
Les tests post-Fukushima réalisés par Bruxelles ont décelé des défaillances de sécurité dans toutes les centrales nucléaires françaises.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

L’Union européenne a détecté des défaillances de sécurité dans l’ensemble des centrales françaises. C’est ce qu’affirme ce mardi Le Figaro, citant un bilan « confidentiel » de contrôles de sécurité menés par Bruxelles à la suite de l’accident de Fukushima. Les 58 réacteurs français manquent de mesures adaptées aux scénarios extrêmes, notamment les tremblements de terre, inondations ou chutes d’avion, selon ces « stress tests ».

Entre 10 et 25 milliards d’euros

Ce rapport confirmerait des manques déjà relevés en juin dernier par un rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) française, à la suite duquel des travaux avaient été engagés. Le bilan européen réserve toutefois plusieurs surprises. Ainsi, la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin), qui sera fermée en 2016, présente « moins de mauvais points dans le tableau récapitulatif du document européen », assure le quotidien. Par exemple, les procédures prévues en cas d’accident grave seraient jugées insuffisantes dans les centrales de Chooz (Ardennes) et de Cattenom (Moselle) mais adéquates à Fessenheim.

Ce document de travail, qui concerne les 134 réacteurs nucléaires européens, doit être validé par la Commission européenne ce mercredi. Les recommandations seront ensuite soumises au sommet des chefs d’Etat et de gouvernement, explique Le Figaro. Aucune fermeture ne serait préconisée, mais le coût de la remise à niveau des installations européennes serait évalué entre 10 et 25 milliards d’euros.

Où se trouvent les centrales françaises ? La réponse ci-dessous :


Afficher L’âge du parc nucléaire français sur une carte plus grande

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Non, nous n’avons pas à « sauver la planète ». Elle s’en sort très bien toute seule. C’est nous qui avons besoin d’elle pour nous en sortir.

1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Malheureusement, le risque zéro n’existant pas, le nucléaire est un gros danger, autant pour nous que pour nos générations futures.
    Ce sont toutes les centrales nucléaires qui devraient être arrêtées, mais également, les armes et sous marins nucléaires qui devraient être détruis.
    Jusque dans les années 70 on s’est passé des centrales nucléaires. On pourrait encore s’en passer : en réduisant notre gaspillage d’électricité et en développant sérieusement les énergies renouvelables.
    La France demeure le pays le plus nucléarisé au monde, alors que de plus en plus de pays disent NON au nucléaire.

    3.10 à 14h04 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité