publicité
Accueil du site > Actu > Les Brèves > Dès aujourd’hui, l’humanité vit à crédit sur le dos de la planète
20-08-2013

Dès aujourd’hui, l’humanité vit à crédit sur le dos de la planète

Taille texte
 
SUR LE MÊME SUJET

Ça y est, nous sommes dans le rouge : en ce 232ème jour de l’année, nous avons consommé plus de ressources que la nature peut en produire en un an. A partir de ce mardi 20 août, sauf à tout arrêter et jeûner jusqu’à nouvel an, nous entamons notre capital écologique. La nature ne pouvant se régénérer qu’à son rythme, l’impact de l’activité humaine en 2013 – émissions de CO2 et dégradation des écosystèmes principalement – se répercutera donc sur les années à venir.

Comme chaque année, c’est l’ONG canadienne Global Footprint Network qui s’est livrée à ce petit calcul effrayant. Et comme chaque année, la date fatidique tombe un peu plus tôt que l’an passé : en avance de deux jours par rapport à 2012. Mais c’est sur le long terme que l’accélération est flagrante. En 1980, l’« overshoot day », entendez « le jour du dépassement », tombait un 8 novembre. Vingt ans plus tard (en 2000), c’était un 8 octobre. Et moins de dix ans plus tard (2009), un 7 septembre. A cette allure, l’ONG canadienne prévient : « Nous aurons besoin de deux planètes avant la moitié de ce siècle. »

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
3 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Chaque année, nous sommes 80 millions de plus à coloniser la Terre : comment s’étonner alors que la consommation globale augmente ?
    En effet, pour la stabiliser, voire la faire décroître, et ce sur une planète aux dimensions et aux ressources renouvelables limitées, il faudrait faire sacrément baisser les consommations individuelles...
    Maintenant, il est bien évident qu’avec les dernières projections de l’ONU, à savoir 9,6 milliards en 2050 et 10,9 milliards en 2100, ce jour du dépassement n’est pas prêt d’intervenir plus tard.
    La seule solution raisonnable pour faire "machine arrière" serait de déjouer ces funestes statistiques onusiennes en adoptant une Démographie Responsable.

    20.08 à 20h03 - Répondre - Alerter
    • Ne tomber pas dans le panneau du "il y a trop de population sur terre".
      L’agriculture intensive à l’hectare
      (faire pousser des haricots avec du mais avec des courges par exemple sans pesticides ni herbicides ni fongicides ni engrais car les uns fournissent l’azote naturellement)
      embauchera beaucoup plus de monde et nourrira beaucoup plus de personne que
      l’agriculture intensive par agriculteur
      (300ha de champs pour à peine 21000 quintaux de blé pour un seul agriculteur, un tracteur et des millions de litres de pétrole).

      Il y a à manger pour tout le monde mais certes pas assez de viandes (protéines animales très mal assimilables par l’organisme et qui fait des maladies de société comme le mauvais cholestérol, le cancer, etc entre autre)
      alors que les graines germées et les champignons pallient très naturellement aux protéines végétales largement bénéfiques pour la santé (et l’environnement )

      Cdlt

      28.12 à 16h30 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité