publicité
Accueil du site > Actu > Data > Comment la consommation de poisson explose… alors que les stocks (...)

Comment la consommation de poisson explose… alors que les stocks stagnent

Taille texte
Comment la consommation de poisson explose… alors que les stocks stagnent
(Crédit photo : Erik Christensen - Flickr )
 
Découvrez le graphique – inquiétant – qui répond à cette question. Et nos conseils pour inverser la tendance.

A intervalles réguliers, les vagues de mauvaises nouvelles s’abattent sur les poissons :
- Première vague : les chiffres montrent que nous avons pilonné nos stocks et que les pêches stagnent, voire régressent, partout dans le monde.
- Seconde vague : les chiffres indiquent que la consommation continue d’augmenter. Ce mardi 20 mai, un rapport de la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) indiquait ainsi que la consommation mondiale de poisson a doublé entre 1960 et 2012 et que la tendance s’accélère.

Vient alors une question simple. Si les stocks et les pêches stagnent, comment pouvons-nous manger plus de poisson ? La réponse, logique, se lit dans un graphique publié par la FAO, que nous reproduisons ci-dessous, dans cette zone bleue foncée, qui représente les poissons d’élevage.

Ce document montre qu’à court terme le monde mangera plus de poissons d’élevage que de poissons pêchés en mer, alors que les conséquences sanitaires et environnementales de l’aquaculture sont de plus en plus montrées du doigt. Heureusement, il existe une autre vague, qu’on ne voit pas dans le graphique. Celle des bulotiers de Granville, dans la Manche, qui ont réussit à réduire la pression sur les stocks et à préserver leurs mollusques. Celle du chef François Pasteau qui cuisine les poissons malaimés. Et le consommateur dans tout ça ? Pour choisir la bonne vague, il doit respecter les saisons et les quelques règles simples que nous vous proposions en janvier dernier. Bon appétit !

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Non, nous n’avons pas à « sauver la planète ». Elle s’en sort très bien toute seule. C’est nous qui avons besoin d’elle pour nous en sortir.

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité