publicité
Accueil du site > Blogs > Les blogs > Le panda et la baleine > La transition : commençons par les vacances

Le panda et la baleine

Par Haðed
28-07-2012

La transition : commençons par les vacances

Cette année, nous partons la deuxième quinzaine d'août, direction la Bretagne, en camping-car...

Pour étrenner ce blog, et notre participation au projet d’« ambassadeur de la transition » de Terra eco, je m’attelle au premier sujet suggéré par la rédaction : les vacances. Cet été, comme souvent, nous retrouvons un groupe d’amis constitué au lycée. Et comme le temps est passé et que des bébés ont rejoint l’aventure, la destination sera la Bretagne, plus simple d’accès pour tout le monde, plus économique aussi. Et surtout, je le précise aussi afin de ne pas heurter des Bretons susceptibles (de me lire), parce que les paysages y sont beaux et naturels, et que la qualité de vie y est très agréable. Bon, le récit, ce sera pour après.

Auparavant, Jeanne et moi aurons une dizaine de jours de vadrouille en couple, pendant lesquels nous pourrons nous balader, découvrir, nous reposer d’une année éprouvante... Pour le trajet, nous avons opté pour le camping-car. Ça tombe bien, les parents de Jeanne viennent d’acquérir un van qu’ils veulent bien nous prêter. L’avantage d’un véhicule récent, outre le confort, c’est qu’il ne tète pas comme un veau.

Comme nous avons le temps, nous emprunterons les petites routes. C’est plus joli, et en plus, ça permet de dépenser notre modeste pécule pour autre chose qu’engraisser les grands groupes autoroutiers. Nous ne savons pas encore par où nous allons passer pour rejoindre le Morbihan. Nous nous arrêterons probablement en route chez des amis. La météo, le hasard et l’envie du moment nous porteront.

Nous avons une étape rêvée, c’est le zoo de Beauval. Pas que nous raffolions de voir des animaux en cage, non. Mais, comme le nom de notre blog l’indique, j’ai une passion pour les pandas depuis à peu près ma naissance. Certes, je préfèrerais les voir en liberté en Chine, mais pour tout un tas de raisons assez simples à comprendre (dans le désordre : argent, temps, carbone, préférence pour les pays démocratiques et pas impérialistes...), leur présence récente dans ce zoo m’apparaît comme un moyen de réaliser mon rêve de gosse. Si vous avez des avis sur ce parc, n’hésitez pas à les laisser en commentaire. Certes, on ne répondra sûrement pas à la question morale des zoos ici, mais on peut au-moins se demander si les prétentions écologiques de Beauval sont sincères et justes ou simplement une esbroufe pour déculpabiliser le client.

En Bretagne, nous logerons dans une maison louée à un particulier sur un site Internet dédié. C’est moins cher et beaucoup plus sympa que le reste, en général. Nous avons choisi la maison à Sarzeau pour la proximité d’une réserve ornithologique, ainsi que des commodités qui devraient nous permettre d’oublier les véhicules pendant une semaine...

Dans un autre article, je vous confesserai, pardon je vous parlerai de notre prochain projet de vacances, hélas beaucoup moins écolo... Vos conseils seront aussi les bienvenus.

COMMENTAIRES ( 12 )
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Bonjour
    Je viens de lire votre témoignage d’essai de vacances écologique.
    Je peux vous dire que même en famille nombreuse (3 enfants) nous partons en vacances de façon assez écologique car cela fait maintenant 4 ans que nous faisons du vrai camping (tente, réchaud à gaz, matelas gonflables ...) et voyageons surtout dans les balkans et la greces.
    Nous louons un grand monospace (car nous n’avons à l’année que 2 mini voitures) pour transporter le materiel et prenons le bateau pour aller soit en croatie soit en grece ...
    Le fait de faire du camping sans électricité permet de se passer durant quelques semaines de tout ce qui nous occupe durant l’année : pc, téléphone mobile, tablette, tv ...

    Le seul confort est un frigo de camping fonctionnant au gaz ou sur la batterie : avec de l’eau fraiche et/ou une bonne biere fraiche vous pouvez aller loin ...

    Ainsi les soirées se passent à lire, jouer aux cartes lire les guides et étudier les cartes à la bougie et nous prenons du temps pour faire les choses ...

    L’été prochain nous restons en france et avons décidé d’échanger notre maison entre cote d’azur et vendée et nous nous y rendrons en train puis bus ...
    les enfants sont enchantés de prendre le train ...
    et pourtant ils vont devoir apprendre à se limiter sur les bagages ... revenir à l’étentiel : un bon gros bouquin pour les 2 grands et papiers crayons pour le petit + jeux de cartes

    a bientôt

    25.04 à 11h41 - Répondre - Alerter
    • Bonjour, et merci pour votre témoignage. Vos vacances me donnent vraiment envie ! Cet été, pas de voyage à l’horizon mais des petits trips à droite à gauche au cours desquels nous allons essayer d’avancer dans la transition. Les vacances sans électricité, ça me tente ! A bientôt.

      25.04 à 11h53 - Répondre - Alerter
  • Merci pour le témoignage. Par contre, je ne vois pas en quoi vos vacances sont spécialement écologiques. Vous faites le même choix que la plupart des gens, rien de plus, rien de moins.
    Le choix du camping car est discutable, puisque même si il est récent, il reste un gouffre à gasoil par rapport à un véhicule plus classique.
    Pour vous, la rupture, c’est pas pour maintenant apparemment... Et la transition, je ne la vois pas vraiment.

    14.08 à 09h32 - Répondre - Alerter
    • Vous avez peut-être raison, et je ne considère pas que mes vacances soient spécialement écologiques, en tous cas dans le cadre de ce voyage. Je cherche, je me questionne et je questionne aussi les gens, notamment par le biais de ce blog, espérant des conseils et autres tuyaux qui permettraient de trouver un difficile compromis entre ce que je peux faire et ce qu’il faut absolument faire pour sauver la planète... Je considère effectivement mes choix discutables.
      C’est réellement ma démarche ici que d’exposer ces incohérences, afin de susciter la discussion. Je n’ai aucune prétention de "bien agir", simplement envie de susciter des discussions dans lesquelles les lecteurs qui se posent des questions sur leur mode de vie pourront se reconnaitre, et de trouver des pistes qui nous permettront d’améliorer nos comportements.
      C’est ce qui m’a plu dans l’initiative de Terra Eco. Responsabiliser les citoyens sans les culpabiliser, accepter que chacun fasse ce qu’il peut, quand il peut, comme il peut, sans mettre de notes ni de label. J’ai notamment beaucoup aimé la franchise avec laquelle les journalistes de la rédaction ont révélé dans le dernier numéro certaines de leurs destinations de vacances, exposant comme je le fais leurs paradoxes aux lecteurs.
      Beaucoup de doutes, oui. Il y a pourtant une chose dont je suis sûr : si on veut aider les gens à rompre avec leurs habitudes néfastes, les leçons péremptoires, jugements de valeur et autres sentences arrogantes sont redoutablement inefficaces. Elles servent tout au plus à alimenter le complexe de supériorité de leur auteur, ce qui n’a jamais eu d’impact positif sur le bilan carbone.
      Et pour information, le van que nous allons utiliser consomme autant qu’un véhicule classique (environ 8l/100kms). C’est encore trop, certes. Nous aurions peut-être pu tout faire en train, mais le coût du transport et du logement auraient alors été démultipliés et hors de notre portée.

      14.08 à 10h14 - Répondre - Alerter
      • Ce n’était pas vraiment un reproche, et je suis aussi loin d’être un modèle je vous rassure. En tout cas vous êtes honnête et franc, et c’est ça qui importe.
        Un conseil : n’hésitez pas à vous lancer. Vous dites que prendre le train aurait démultiplié les coûts, je n’en suis pas si sûr ; il suffit de s’y prendre longtemps à l’avance. Pareil pour le logement : pourquoi pas choisir une habitation écologique.
        Pour ma part, et avec l’idée d’un article de Terra Eco également, j’ai décidé de partir faire le canal de Nantes à Brest à vélo pour mes prochaines vacances. Faut se lancer, comme je disais...

        14.08 à 11h06 - Répondre - Alerter
        • Je suis entièrement d’accord avec vous. C’est vrai que c’est avant tout une affaire de décision et de choix, même si on se cache souvent (moi le premier) derrière l’excuse de la capacité. J’aurais pu réserver le train à l’avance et favoriser le camping pour le logement (car le van ce n’est pas que des économies de transport). Et je pourrai, sur d’autres vacances. C’est vrai que le Canal du Midi à vélo me tente bien...
          La question est politique et dépasse largement le cadre écologique, il s’agit de la manière de changer : par touche ou en rupture pour reprendre cette expression que vous remettez au goût du jour, sachant que la réponse ne me semble pas manichéenne. J’avoue sans problème ne pas faire d’efforts sur tout tout le temps, mais j’essaie d’en faire le plus possible, et surtout, de plus en plus. Se lancer comme vous dites, c’est aussi combattre un modèle largement inscrit dans nos cultures et chaque geste compte, autant que le mouvement. Et plus que le résultat à mon avis. De toutes façons ce ne sont que des gouttes d’eau sur l’incendie. Ce n’est certainement pas une raison pour ne pas le faire. Mais ça me semble en être une pour ne pas verser dans l’auto satisfaction d’avoir bien agi, ni la culpabilité de ne pas l’avoir fait...
          Je parlerai du logement dans un prochain post, car nous sommes en train de déménager et que la recherche d’une nouvelle maison à louer a soulevé plein de questions aussi...

          14.08 à 11h30 - Répondre - Alerter
  • Il va falloir que vous fassiez preuve de beaucoup de patience alors, puisque... nous n’avons pas encore d’enfants... Nous rejoignons des amis qui en ont, mais eux viennent de Paris par leur propres moyens de transport.

    31.07 à 12h27 - Répondre - Alerter
    • famille_toulousaine : Commencer par les vacances

      hihi pardon j’avais interprété entre les lignes !
      Bonnes vacances !

      2.08 à 22h30 - Répondre - Alerter
      • Merci :-)
        Enfant, j’étais parti en vacances en camping-car (le même type de modèle d’ailleurs, un van de marque allemande...) avec mes parents, jusqu’en Roumanie, l’été suivant la chute de Ceaucescu. Ca n’avait pas toujours été facile, mais il est clair que cette expérience avait été très riche (ce n’est peut-être pas le mot idoine cela dit...). Nous avions pu découvrir une Hongrie et une Roumanie autrement, rencontrer des gens isolés qui sortaient à peine et difficilement de leurs régimes autoritaires. Et pour les passages frontière qui duraient à chaque fois une dizaine d’heures, un camping-car, c’était aussi très pratique. Vivre ça à 10 ans avait assurément façonné ma curiosité pour le monde.

        14.08 à 10h21 - Répondre - Alerter
  • famille_toulousaine : Commencer par les vacances

    Salut !
    C’est sympa l’idée du camping-car.
    J’attends de voir comment vous allez vous débrouiller avec les enfants....nous sincèrement on a peu de marge de manoeuvre (cf mon blog "Enfants + Ecologie = joli défi"). Peut-être aurez-vous de bonnes idées dont je pourrai m’inspirer.

    31.07 à 10h39 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?

A PROPOS

Nous sommes un couple de trentenaires amoureux de la nature et passionnés, notamment par les baleines (surtout Jeanne) et les pandas géants (surtout moi). Jeanne est née en Ariège, où nous vivons et où elle exerce sa profession d’infirmière. Quant à moi, je suis comédien, souvent sur Toulouse, à une heure trente de mon logement... On cherche comment mieux faire, on se pose de nombreuses questions, qui ne nous sont pas exclusives. Pour les partager et pour tenter d’y répondre ensemble, j’ai décidé de participer à l’Appel des ambassadeurs de terra Eco en ouvrant ce blog.

publicité
publicité

  • Se connecter
  • Créer un compte
  • NEWSLETTERS
    Cochez les cases pour vous abonner à vos newsletters
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité