publicité
Accueil du site > Actu > Culture > Capitalism : a love story
Article Abonné
25-04-2010
Mots clés
Finance
Etats-Unis

Capitalism : a love story

Taille texte
 
Michael Moore, 1 DVD Paramount Home Entertainment, 20 euros.
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le magazine
"Peut-on devenir écolo et garder le sourire ?"

L’avantage avec les Etats-Unis, c’est que le capitalisme y est ostensiblement inhumain : ceux qui exproprient les pauvres pour racheter leurs maisons se qualifient eux-mêmes de « vautours », des compagnies souscrivent des contrats d’assurance pour toucher le pactole à la mort de leurs employés… Bref, du caviar pour Michael Moore. Reconnaissons-lui une belle efficacité et un sens de la mise en scène choc, même si ses défauts (incapacité à tenir un angle, gros plans complaisants…) n’ont pas changé. —

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité