publicité
Accueil du site > Actu > Société > Avec Carrefour, E.Leclerc et Système U, vos boîtes débordent de (...)
24-06-2014
Mots clés
Publicité
Recyclage, Déchets

Avec Carrefour, E.Leclerc et Système U, vos boîtes débordent de pub

Taille texte
Avec Carrefour, E.Leclerc et Système U, vos boîtes débordent de pub
(Crédit photo : Môsieur J - flickr )
 
Quand les autocollants « Stop pub » reculent, les prospectus regagnent du terrain. Une étude de l'UFC-Que Choisir publiée ce mardi révèle l'ampleur du gâchis et son principal auteur : la grande distribution.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Nos boîtes aux lettres sont-elles en train de devenir de vulgaires refuges à prospectus ? Alors que La Poste constate, impuissante, une chute de 5,3% du volume de courrier chaque année, le monticule de « publicités non adressées » s’est alourdi de 35% sur dix ans. Une étude (en pdf) publiée mardi 24 juin par l’association de consommateurs UFC-Que Choisir indique qu’en l’absence d’autocollants « Stop pub » une boîte aux lettres lambda reçoit aujourd’hui 2,7 kg de réclames imprimées par mois, contre 2 kg en 2004.

Le premier pourvoyeur de ces déchets en devenir ? La grande distribution. Sur le seul mois d’avril, le groupe Carrefour a glissé pas moins de 9,2 prospectus en moyenne dans chacune des boîtes aux lettres situées à proximité de ses points de vente. L’enseigne est talonnée par E.Leclerc et Système U qui, le même mois, en ont distribué respectivement 6,1 et 5,9.

L’efficacité du « Stop pub »

Toutes enseignes confondues – magasins de bricolage et d’ameublement inclus – le procédé a coûté quelque 2,9 milliards d’euros en 2013. Ce surcoût, répercuté sur le consommateur via des hausses de prix, se traduit par une dépense de 44 euros par habitant et par an. Pour un ménage de quatre personnes, cela équivaut à la facture moyenne des courses hebdomadaires. Paradoxalement, la campagne « Stop pub », lancée en 2004, a démontré son efficacité. Un autocollant (téléchargeable en pdf) placé sur une boîte aux lettres réduit de plus de 80% le nombre et le poids des prospectus qui s’y accumulent. Le hic, c’est que seules 9% des boîtes aux lettres arborent cet écusson dissuasif.
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
5 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • je ne vais plus chez CORA CARREFOUR E.LECLERC car ces enseignes ne respecte pas leS STOP
    PUB collés sur ma boite aux lettres .
    j’ai déjà reçu jusqu’à 10 fois la même pub le distributeur s’est débarrassé de ses pub en remplissant ma boite .

    13.01 à 12h50 - Répondre - Alerter
  • Normalement ça fonctionne, mais cela n’empêche pas le gâchis. (j’ai travaillé dans ce secteur)

    - Les principaux fautifs : Adrexo et Mediapost

    - Quand il y a un stop pub, les distributeurs ne doivent pas en mettre, c’est la règle et c’est normalement respecté.

    - Diminution du volume : Le problème c’est que vous avez beau mettre sur un secteur plus de 10% de stop pub, ce n’est pas cela qui empêche le nombre de pub de NE PAS être imprimé. Oui car cela fait du chiffre en moins pour le commercial et pour le centre de distribution. Donc les secteurs sont rarement remis à jour dans ce sens. Par contre dans l’autre sen (construction d’habitations), là oui, on revalorise. Le surplus est donc retourné au centre pour normalement être recyclé.

    - Recyclage : Par exemple les centres Adrexo (à l’époque) demandaient à leur distributeurs de trier les pub entre les journaux et les pub “glacées” (gratuitement bien sur, c’est pour la planète). Jusq’au moment ou j’apprend par un transport qui s’occupe de retourner ces tonnes de papiers ; qu’en fait tout part dans la même bennes (juste pour l’image de la société -> greenwaching).

    - Travail : Evidemment, grâce à ces sociétés, des gens travaillent, mais à quel prix ?, c’est un travail très dure, ou vous devez utiliser votre voiture (ca les abîmes, vu les tonnes à transporter) et vous êtes payé entre 2 et 4 euros de l’heure. Et oui, ce sont des esclavagistes moderne, c’est comme cela que je me définissais par la suite, un esclavagiste.

    - Il faut arrêter ce système !

    25.06 à 08h01 - Répondre - Alerter
  • Et quand ni l’autocollant, ni un énorme "PAS DE PUB" sur toute la largeur de la boîte aux lettres ne dissuadent les gens de l’inonder de prospectus ?

    24.06 à 21h20 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité