publicité
Accueil du site > Actu > Conso > Aspirateurs énergivores interdits : ça va changer quoi ?
2-09-2014
Mots clés
Société
Europe
France

Aspirateurs énergivores interdits : ça va changer quoi ?

Taille texte
Aspirateurs énergivores interdits : ça va changer quoi ?
(Crédit photo : Georgie R - flickr )
 
L'interdiction à la vente, depuis ce lundi, des appareils de plus de 1600 watts devrait permettre de réaliser des économies d'énergie non négligeables.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Dans les rayons électroménagers des grands magasins, les aspirateurs arborent désormais une étiquette énergie. Indiqués sur celle-ci, la consommation énergétique de l’appareil, l’efficacité d’aspiration sur différents sols, le bruit ou l’émission de poussière. Tous ces critères doivent permettre aux consommateurs de bien choisir leur machine. Cette mesure de la Commission européenne est entrée en vigueur ce lundi. Avec elle, une autre réglementation qui ne passera pas inaperçue dans les rayons : l’interdiction à la vente des aspirateurs ayant une puissance supérieure à 1600 watts, jugés trop énergivores. « Sans cette mesure, la puissance des aspirateurs allait plus que doubler d’ici à 2020, évalue Joël Vormus, responsable de projets pour l’association Cler, le Comité de liaison des énergies renouvelables. Les ménages s’équipent de plus en plus. »

Puissance ne rime pas avec performance

Alors s’équiper, oui, mais s’équiper bien et efficacement. Car avoir des aspirateurs de plus en plus puissants ne garantit pas une efficacité croissante, qui dépend aussi du débit d’air et de la dépression (différence de pression entre l’extérieur et l’intérieur de l’appareil). Une étude menée en 2010 par le quotidien britannique The Telegraph a même montré que des aspirateurs datant des années 1980, donc peu puissants, aspiraient mieux que leurs homologues « surpuissants » des années 2000. Inutile, donc, d’acheter des appareils affichant un nombre de watts toujours plus élevé.

Du côté du porte-monnaie, la mesure de la Commission européenne aura un impact faible sur la facture électrique des ménages : une dizaine d’euros économisés chaque année par foyer. Mais les économies d’énergie, à l’échelle de l’Europe, seront loin d’être négligeables. Environ 19 térawatts-heure par an devraient ainsi être économisés à l’horizon 2020. « L’équivalent de la consommation d’électricité de 11,8 millions de personnes », assure Joël Vormus. Un résultat prometteur pour un appareil électroménager qui n’est utilisé que quelques heures par semaine.

En 2017, les appareils de plus de 900 watts seront interdits

L’aspirateur n’est pas le seul appareil à voir son efficacité énergétique améliorée. Les frigos, lave-linge, lave-vaisselle et ordinateurs possèdent d’ores et déjà leur étiquette énergie. Ces réglementations devraient là aussi pousser les fabricants à concevoir des appareils moins énergivores. Et participer à la baisse de consommation d’énergie souhaitée par l’Union européenne. « Sur les 20% de gain d’efficacité énergétique visée par l’Union européenne pour 2020, l’étiquette énergie et l’écoconception des produits vont y contribuer à 40% », s’enthousiasme Joël Vormus. Et l’aspirateur n’a pas fini de progresser. En 2017, les appareils de plus de 900 watts seront interdits à la vente. Pour les autres, des exigences de durée de vie minimum seront également demandées.
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
3 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Ce n’est plus d’actualité, il existe désormais des aspirateurs silencieux plus économes en énergie et qui se recharge tout seul. C’est le cas des iRobots et des Rowenta.

    23.10 à 18h19 - Répondre - Alerter
  • S’il faut aspirer quotidiennement, c’est que l’intérieur équipé de moult matériaux électrostatiques, attire 1 max de poussière + les habitudes de saletés consuméristes à la mode de vie occidentale (des miettes de repas et autres cochonneries importées de l’extérieur)
    + utilisation de produits de nettoyage toxiques de synthèse (vive la pétrochimie) = non respect de l’Etre pour cause d’abus de l’Avoir. Et mon appareil doit être manuellement nettoyé car 0 sac jetable. Mais je suppose que la plupart ont plus le temps de spéculer que d’être sincèrement propre...

    Je n’utilise que 2 ou 3 fois/mois l’aspirateur, car je demande aux invité(e)s de se déchausser avant d’entrer et de faire attention à ne pas semer leurs aliments partout.
    Je cuisine et reçois avec amour et respect, des notions réciproques n’est-ce pas ?

    5.09 à 17h08 - Répondre - Alerter
  • Cette nouvelle me réjouit. L’aspirateur a en plus une tendance caricaturale : afficher en gros caractères sa puissance sur le capot. Ce qui est d’autant plus absurde qu’il s’agit de la puissance consommée, et que comme vous dites dans l’article ce n’est pas forcément lié à l’efficacité. Un peu comme si les voitures affichaient leur consommation !
    D’ailleurs, toujours caricaturalement, les voitures ont aussi fort tendance à afficher leur puissance, là il s’agit de celle qui est délivrée par le moteur.
    J’en profite pour semer une idée : que l’on limite aussi les excès de puissance des voitures, en abaissant progressivement la limite. La dynamique d’amélioration se porterait ainsi sur l’allègement et le dépouillement des véhicules, donc dans le sens des économies d’énergie. Et comme les petites voitures veulent ressembler aux grosses, les "grosses voitures" pourraient même inspirer les plus petites dans cette voie vertueuse.

    4.09 à 10h12 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité