publicité
Accueil du site > Actu > L’économie expliquée à mon père > Alimentation : les restaurateurs se rebiffent
Article Abonné
28-10-2015
Mots clés
Alimentation
Agriculture
France

Alimentation : les restaurateurs se rebiffent

Taille texte
Alimentation : les restaurateurs se rebiffent
(Distribution de produits dans le cadre de La Ruche qui dit oui !, en Alsace. Crédit photo : Thomas Louapre / Divergence)
 
Les cuistots professionnels craignent l'avènement de plateformes de ventes de petits plats fait maison entre particuliers.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 72 - novembre 2015

Comment le capitalisme va croquer l’économie du partage

En matière d’alimentation, le collaboratif est un mode de fonctionnement bien installé. Côté approvisionnement en produits, on dénombre actuellement 15 initiatives en France. Elles mettent en relation des particuliers pour faire des achats groupés auprès des producteurs, pour partager des jardins, des productions maison… Des poids lourds sont parvenus à émerger : les Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap, 1 600 groupes en 2012) et La Ruche qui dit oui !, qui fédère plus de 4 000 producteurs et 100 000 membres. « On est encore loin de pouvoir affirmer que ce genre de pratiques va perturber la grande distribution, comme c’est le cas dans les transports ou l’hébergement. Néanmoins, ce secteur pourrait être bouleversé à son tour dans les années à venir », avance Samuel Roumeau, coordinateur de Ouishare.

Petits plats faits maison

Côté restauration collaborative, un segment plus jeune, Airbnb a fait des émules. 12 sites sont aujourd’hui en concurrence pour l’achat et la vente de petits plats faits maison entre particuliers (le pionnier Supermarmite lancé en 2010, Cuisinedelamaison…) ou la participation à des repas communs (Voulezvousdîner, Cookening…). Les restaurateurs professionnels, qui redoutent de connaître le même sort que les hôteliers avec Airbnb, sont partis en guerre contre ces restaurants jugés clandestins, car s’affranchissant des questions de fiscalité et de réglementation.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité