publicité
Accueil du site > Actu > Culture > Se battre
27-02-2014
Mots clés
France

Se battre

Taille texte
Se battre
(Crédit photo : andrea santana)
 
Film de Jean-Pierre Duret et Andrea Santana. En salles ce 5 mars.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 55 - mars 2014

Poissons : fraude à l’étiquette

Sur le ring, il pare les coups, les rend, s’impose. Les trophées d’Eddy, invaincu depuis plusieurs années, décorent la chambre du logement social dans lequel il vit avec ses parents, à Givors, petite ville de 20 000 habitants touchée par la désindustrialisation, dans la banlieue de Lyon. Pour s’en sortir, dit-il, « c’est comme aux échecs, la stratégie, c’est très très important ». Ses combats de boxe victorieux ponctuent le documentaire, galerie de portraits de Français qui n’arrivent pas à boucler leurs fins de mois. Il aurait pu être tourné ailleurs. Givors est emblématique de l’histoire que vivent 13 millions de déclassés, qui résistent comme ils le peuvent.

En montrant comment certains glissent dans la pauvreté – cette ancienne directrice commerciale de 60 ans, qui épluche ses bulletins de salaire sans comprendre –, comment certains n’en sortent jamais – ce couple de cinquantenaires, tous deux placés par feu la Ddass dans leur enfance –, les réalisateurs décrivent l’extension du domaine du marché, dans un monde où le capital économique est désormais la clé d’accès à tout le reste. Plus l’on est pauvre, plus l’on est seul. Ainsi, selon la Fondation de France, l’isolement relationnel, qui touche 11 % des Français, est plus fort chez les chômeurs et les foyers vivant avec moins de 1 000 euros de revenus mensuels. Qu’est-ce qu’il reste à faire quand on n’a pas de quoi se payer un verre au café ? Au bord de la rivière, une femme donne du pain aux cygnes et aux ragondins, espèce nuisible qui lui est chère. Depuis ce lieu refuge, elle regarde l’agitation productive, seul mode d’existence légitime. A la marge, tous essaient de faire entendre le droit à la dignité, la valeur des échanges et des espaces gratuits. Bref, des principes fédérateurs pour lesquels, drapés dans notre confort, on oublie de se battre. —

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
3 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Mia : Se battre

    @ Cat : Oui, c’est important ; dans ce cas, je peux écrire un message rempli de fautes d’orthographe, ce n’est pas grave non plus... Rien n’est grave, finalement ! Cela peut te sembler excessif, mais je pars du principe qu’il faut employer les mots justement. Et je le redis, non, ce n’est pas une petite ville =) .

    28.05 à 14h58 - Répondre - Alerter
  • En France, le terme de ville s’applique aux communes d’au moins 2000 habitants... Et là, il y en a tout de même 20 000 ! Ce n’est pas une grande ville, ni une petite ville ; elle est de taille moyenne. Il faut toujours voir une ville à l’échelle de son département, de sa région, pour décider de son importance (administrative, de population...), et non pas la comparer aux villes les plus importantes du pays... !!!

    6.03 à 09h23 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité