publicité
Accueil du site > Actu > Green Biz > 5 attrape-gogo écolos
18-02-2010
Mots clés
Santé
Energies

5 attrape-gogo écolos

Taille texte
5 attrape-gogo écolos
 
L'écologie est tendance, le green business fleurit, il n'en faut pas plus pour attirer les escrocs et margoulins de tout poil. Terra eco fait le tour des plus belles arnaques écologiques.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Boostez votre moteur... à l’eau !

Marre de vider vos poches à chaque plein d’essence ? Beaucoup de petits malins l’ont compris et vous proposent des solutions miracles pour économiser du carburant, et en prime, polluer moins. La plus répandue est le moteur Pantone, qui permet d’améliorer l’efficacité du carburant avec... de l’eau. Souvent adapté à la sauce locale, ce dispositif réussit quelques belles percées dans les médias : au JT de TF1, France 2, France 3, des reportages montrent un bricoleur en herbe, une petite municipalité, un agriculteur ou un marin pêcheur qui vantent les mérites de l’invention. A chaque fois, un petit schéma explicatif vient illustrer le sérieux de l’idée, d’ailleurs démontée depuis par les chercheurs belges de l’Observatoire sur le relais médiatique des enjeux énergétiques (ORMEE). Presque amusant, si au passage les bricoleurs n’avaient été délestés de quelques centaines d’euros pour suivre un stage sur le montage du moteur en question... Pour un peu moins cher - 49 euros quand même - le site voitureH20 vous confie sa recette "unique" du moteur à l’eau sous forme de livre électronique. L’argumentaire commercial navigue entre photomontages kitsch, témoignages satisfaits et complot des compagnies pétrolières. Pour vous allécher, on vous propose de vous envoyer quelques conseils gratuits (mais élémentaires) pour limiter votre consommation d’essence : vérifier la pression de ses pneus, réduire sa vitesse, baisser la clim, etc.

Les boules magiques

Comme pour le télé-achat, les produits ménagers sont inévitables dans la panoplie de l’éco-gogo. C’est le filon exploité par les boules de lavage, qui se placent sur le terrain du porte-monnaie et de l’écologie. Car même sans être écotoxicologue, tout le monde se doute que si le linge ressort plus blanc que blanc, parfumé et doux comme un ourson, c’est grâce à un cocktail détonnant de produits pas toujours bons pour nos rivières. Espérons cependant pour les VRP verts que vos souvenirs de physique sont passablement délavés, sans quoi vous resterez perplexe devant leur charabia à base de "rayons infrarouges puissants pour casser les combinaisons d’hydrogène de la molécule d’eau" ou les "ions négatifs, qui affaiblissent l’adhérence des saletés". Autre méthode : tester dans des conditions réelles. UFC-Que Choisir l’a fait et conclut sans appel à leur inefficacité. Seul avantage des boules magiques, elle battent le linge comme n’importe quelle balle en plastique. L’exemple parfait de greenwashing.

Chauffe Marcel, chauffe !

Passons la frontières belge pour s’apercevoir que l’Hexagone n’a pas l’exclusivité des charlatans écolos. Le chauffage Heliosphoton y a ainsi causé quelques franches rigolades il y a quelques années, sauf pour les malheureux acheteurs, avant d’être interdit à la vente. Déjà, côté efficacité, on a vu mieux, puisque le radiateur fonctionne avec des lampes, plus faites pour produire de la lumière que de la chaleur. Heureusement, il compense par des qualités à faire rougir un poêle à bois : avec sa chaleur qui imite celle du soleil, il "dissout l’humidité des murs", "détruit les odeurs", est "bénéfique pour la santé", "neutralise les courants vagabonds" (fléau bien connu de la thermodynamique). Comble du luxe, c’est le seul radiateur "pouvant être habillé de chêne massif". Le produit n’a pas fait long feu mais d’autres modèles incroyables fourmillent depuis sur internet comme le "chauffage électrique bio-actif et anti-stress", né d’une "expérience sur des crevettes" (!).

Un bouclier contre les ondes

Peut-être encore plus que l’argent et la préservation de l’environnement, la peur est un puissant levier. Alors que les risques pour la santé des antennes relais, des téléphones portables ou encore des bornes Wifi sont discutés, les dispositifs de protection fleurissent : patchs à coller sur le téléphone, sprays, casquettes, peintures et même cactus ! Le côté obscur des ondes aidant, les argumentaires à grands coups de notions scientifiques plus ou moins farfelues prospèrent. Ainsi, un syntoniseur "reconstitue une cohérence électromagnétique nouvelle et adéquate pour une plus grande stabilité vibratoire électromagnétique de l’eau vapeur dans l’air". En plus il en "informe l’eau de nos cellules". Bref, "il reconstitue chez vous, une ambiance plus paisible et plus sereine à l’image de la sérénité qu’il est possible de ressentir dans des hauts-lieux de qualité (Cathédrales, abbayes, châteaux…)". Il faut vraiment avoir la foi... Ce dont semble manquer l’AFSSAPS, qui interdit régulièrement la publicité pour des produits de ce type. Le syntoniseur avait été mis au ban en l’an 2000 mais il a visiblement refait surface avec d’autres "vertus".

Un bon bain de radioactivité

Mais l’éco-arnaque n’a pas été inventé au 21ème siècle.Les charlatans façon 1900 savaient eux aussi vous faire rêver à des produits naturels miracles. Dans la foulée des premières radiothérapies en 1910, ils proposaient du radium et d’autres éléments en crème, boisson, dentifrice, savon et même en bains ! La station thermale de Plombières-les-Bains (Vosges), vantait ainsi fièrement son "eau très radioactive". En plus d’être une fontaine de jouvence, l’âge atomique ouvrait des perspectives d’abondance : Provadior pour engraisser le bétail, Excitor Agral comme engrais et pour la pêche Radia, qui "attire les poissons et écrevisses comme l’aimant attire le fer". Même s’il est difficile d’évaluer l’impact qu’ont eu tous ces produits, on se rassurera en constatant que les quantités étaient infimes sinon inexistantes étant donné le prix de ces radioéléments. Le marketing était par contre déjà distillé à haute dose.

A lire aussi sur terraeco.net :
- notre rubrique "Le marketing expliquée à ma mère" avec quelques cas de greenwashing passés au crible

Sources de cet article
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Journaliste, collaborateur régulier pour Terra eco.

19 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Bonjour,

    Déjà pendant guerre 39/45 les avions allemands étaient équipé de ce système dit "Pantone" afin d’économiser leur kérosène... Les personnes qui ont installé ce système sur leur voiture ont des résultats positifs (-20/30 % d’économie de carburant). Ont-ils rêvé ? Pour qui roulez-vous, VOUS ? Pour Total ou Sheel ?

    Cdt

    21.12 à 10h55 - Répondre - Alerter
  • article très partial sans raisonnement scientifique sans aucunes réferences

    il ne suffit pas d’affirmer il faut argumenter sinon on se met au même niveau des choses que l’on critique

    22.10 à 12h08 - Répondre - Alerter
  • Je me permets de vous signaler un produit faussement écologique qui fait fureur : les lampes de poche rechargeables au moyen d’une manivelle. A priori, le pékin moyen croit qu’il peut, avec ce genre d’engin, disposer de lumière indéfiniment et que sa lampe durera toujours. En fait, il n’en est rien car ces lampes fonctionnent surtout avec des accumulateurs ("piles rechargeables"), qui stockent l’électricité fournie par les tours de manivelle pour la restituer quand on allume la lampe. Or les accumulateurs ont une durée de vie limitée, liée notamment au nombre de cycles de charge-décharge. Quand les accus sont usés, on est bon pour jeter la lampe, car ces lampes ne sont pas prévues pour être ouvertes afin de changer les accus. En l’occurrence, en plus, l’usure est d’autant plus rapide que le fonctionnement avec la manivelle impose de multiplier les petits cycles de charge-décharge, alors que les accus, dans l’absolu, ont plutôt besoin de cycles longs, charge complète puis décharge presque complète.
    A contrario, si j’achète une lampe de poche classique et que j’y place des accus rechargeables (que je rechargerai au moyen d’un chargeur classique, par exemple), je pourrai faire durer ma lampe indéfiniment ou presque, car quand les accus seront usés, je n’aurai qu’à les changer (après avoir mis les accus usés dans les poubelles appropriées pour qu’ils soient recyclés).
    Il y a d’autres articles faussement écologiques du même type : radio rechargeable à manivelle, par exemple. Le problème vient surtout du fait que l’on ne peut pas changer les accus. Si on pouvait les changer, le problème serait bien moindre, car ne subsisterait que le problème de l’usure un peu prématurée des accus à cause de la multiplication des cycles de charge-décharge.

    3.03 à 09h18 - Répondre - Alerter
  • Il est hors de question d’avoir une des ces horribles machines à vent près de chez moi. Il faut le savoir les périodes d’anticyclones stationnaires en Europe et particulièrement en France rendent cette solution énergétique peu fiable. Quant à l’exemple allemand, ce pays ferait mieux de réduire ces centrales électriques au charbon (90% de son l’électricité) (les plus polluantes ! pour fabriquer de l’électricité) en trouvant une autre solution que ces éoliennes qui sont autant de cicatrices dans le paysage. 950 éoliennes nouvelles en 2009 et pourtant une production en baisse par rapport à l’an passé ! (37,5 TWH en 2009 et 40,6 en 2008) ce qui prouve bien l’aspect aléatoire de cette technologie. Il faut savoir également qu’on ne fabrique pas et qu’on ne transporte pas ces machines à vent sans consommer de l’énergie et émettre donc du CO2. Sans oublier l’entretien qui demande là encore des déplacements. Bref si une solution est à trouver c’est à mon avis plus du côté du soleil... et d’obtenir plus de transparence dans ce marché soumis aux lobbying industriel

    1er.03 à 11h41 - Répondre - Alerter
    • : pyl

      moi je trouve les pylones edf tres jolis.. pas vous ?

      19.03 à 08h05 - Répondre - Alerter
  • Bousquet de Rouvex : blog : correctif

    Emporté par le titre de l’article, je me suis planté en concluant sur le nom de mon blog !
    Il s’agit de : ecoleau.canalblog.com
    J’y ai mis mon commentaire au cas où il ne passerait pas ici !!

    21.02 à 22h20 - Répondre - Alerter
  • Les éoliennes sont un attrape-gogos beaucoup plus grave que les cinq gadgets que vous citez.
    Elles ne présentent pas un intérêt énergétique mais électoral.
    Elles permettent à quelques uns de s’enrichir au détriment du consommateur qui paie le kWh éolien un prix exorbitant, alors qu’il a déjà participé par ses impôts à la construction de ces machines.

    21.02 à 18h56 - Répondre - Alerter
    • Je ne travaille ni de près ni de loin avec les producteurs éoliens, que ce soit entendu. Tout de même, je trouve logiquement bizarre pour ne pas dire tortueux, d’écrire que ce générateur d’énergie propre (l’éolienne) est un attrape-gogo ?
      On peut penser que le kWh éolien est plus cher parce que l’énergie propre n’est pas encore un produit de masse. On peut aussi raisonnablement dire toute nouveauté demande des améliorations techniques pour pouvoir concurrencer les moyens de production anciens dont l’amortissement des coûts a trouvé son équilibre.
      Et puis cette histoire de double coût, bien que vraie est tellement banale... croyez-vous que vous ne participez pas par vos impôts à la construction des centrales nucléaires ??? Il se peut que les politiques et les gestionnaires de l’Etat n’aient pas trouvé d’autre moyen pour financer les besoins publiques tant certains "citoyens" en pensant économiser leur porte-monnaie, sont capables de scier la branche et parfois même l’arbre sur lequel ils sont assis !
      Maintenant, comme toute chose les éoliennes doivent faire l’objet de critiques, alors si vous avez de vraies critiques, ça m’intéresse beaucoup de les lire.

      23.02 à 12h05 - Répondre - Alerter
  • En bas de page, le titre d’un autre article de Terra Eco : "l’expertise du GIEC dans l’ère du soupçon" me fait penser que le plus grosse arnaque dite "ecolo", c’est bien surtout, mieux que les boules de lavage ionisantes ou les patch anti-stress electro-magnétique, le fameux "Réchauffement planétaire anthropique", aussi dénué de preuves scientifiques que saturé de contre-vérités et propagé à toute vapeur par votre magazine, sans la moindre précaution : que dit Que Choisir à ce sujet ?
    Il ne faut jamais rejeter par principe une théorie scientifique, quand bien même elle paraîtrait surprenante, dites-vous. Mais après des années de contrefaçons pour la valider, vient le moment de la rejeter... Enfin !
    ecolo.canalblog.com

    21.02 à 18h39 - Répondre - Alerter
    • "le Réchauffement anthropique dénué de preuves scientifiques"... ben voyons ! Même qu’il parait que les dinosaures n’auraient jamais existé, que c’est le soleil qui tourne autour de la terre et les virus, bactéries et autres petites bestioles ne sont que pure vue de l’esprit (à défaut d’être visibles sous microscope...).

      Il me semble qu’un certains nombres de forages ont déjà été effectués en antarctique et que l’analyse (isotopique) des carottes de glace ramenées à cette occasion ont mis en évidence (et de manière non réfutable scientifiquement) que la température moyenne sur terre va de paire avec la concentration en CO2 de l’atmosphère (depuis au moins 700 000 ans) : pour faire court, plus il y a de CO2 plus la température moyenne terrestre est haute. Les mesures réalisées ces dernières décennies (par des stations qui ont bien les pieds sur terre) montrent une augmentation TRES RAPIDE de cette concentration sans commune mesure avec les évolutions qui ont pu être observées dans le passé (entraînant respectivement quelques degrés en 1 siècle contre quelques degrés en 5 000 à 10 000 ans !). Bien sûr, que cette accélération brutale coïncide avec l’avènement du moteur a explosion et l’utilisation massive des hydrocarbures n’est que pure coïncidence mais cela fait déjà un certain nombre d’années qu’il n’y a pas d’ambiguïté sur les raies d’absorption du CO2 dans l’infrarouge, que l’on sait qu’il y a 3 isotopes stables du carbone à l’échelle du siècle et que quand on lâche une pomme en l’air, elle finie par tomber par terre !

      Alors de grâce, arrêtez le dénie !

      12.03 à 11h26 - Répondre - Alerter
  • Vous allez dire que je pinaille... mais bon, un peu de précision ça ne fait pas de mal.

    Il y a trois facteurs qui influent sur le lavage du linge :
    - La température de lavage
    - La chimie de la lessive utilisée
    - L’action mécanique du brassage du linge + eau

    Pour limiter l’impact sur l’environnement on peut par exemple :
    - Diminuer la température de l’eau de lavage avec un cycle à 40°
    - Utiliser une lessive écolo, par exemple une lessive fabriquée avec de la cendre

    Mais faut pas se leurrer, si on fait ces deux gestes, ça lave moins bien qu’un cocktail de lessive super boostée d’un grand groupe industriel à 90°...

    Alors pour compenser on peut agir sur le dernier facteur : l’action mécanique. En gros, agiter le linge plus fort et plus violemment. Et c’est là que les boules de lavage aident un peu, non pas par leur effet "ionisant" ou je sais pas quoi mais parce qu’elle brassent le linge un peu plus fort...

    En même temps n’importe quelles balles en plastique un peu lourdes font l’affaire. Par exemple des balles de golf. Après, se pose la question du bilan écologique de la balle de golf comparé à celui de la balle de lavage... Mais là vraiment on pinaille.

    Allez salutations !

    20.02 à 12h15 - Répondre - Alerter
    • carlitos : boules de lavage

      bonjour, au sujet des boules de lavages (ça revient périodiquement, j’avais acheté un lot il y a une dizaine d’années, recyclées depuis en balles de golf- lol)
      il y à un facteur important : les boules de lavage contribuent à user le linge, et pour moi qui porte beaucoup de chemises à arracher les boutons... j’ai arrété de les utiliser, et repris une lessive industrielle toutefois sous-dosée, à température la plus basse possible. Par ailleurs j’ai abandonné les lessives premier prix dont on ne sait rien de la production et qui après une année d’essai en conclusion lavent mal, ce qui oblige à en mettre plus et laver plus souvent, pour aller vers une grande marque qui affiche ses efforts en faveur de la recherche d’efficacité à pollution moindre. Et de plus je reste sale plus longtemps, pour laver moins...

      11.03 à 10h53 - Répondre - Alerter
      • David Solon : Boules de lavage

        Merci pour ce message !
        A sa lecture, je suis fortement tenté de vous proposer de revenir régulièrement sur ces forums (et bientôt d’ouvrir un blog).
        J’apprécie votre ton et ce partage d’expériences.
        N’hésitez pas !
        David Solon
        Directeur de la rédaction

        11.03 à 13h05 - Répondre - Alerter
        • carlitos : eco produits

          ravi de votre lecture, je ne manquerais pas de revenir de temps à autres, commenter les rapports entre produits/ idées/design et développement durable. bien à vous
          c.

          29.03 à 11h48 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    La maniere dont le moteur Pantone est classe dans les "attrape-gogo ecolos" est grossierement incomplete.

    Soit on remet en question les avantages en terme d’economie d’energie de ce type d’adaptation. Ce qui ne semble pas etre le cas de cet article.

    Soit on remet en question ses avantages/desavantages financiers pour les particuliers. Ce qui est le cas de cet article, puisqu’il est evoqué le cout des sceances de formation. Mais, si on se place du point de vu economique, il faut, afin de faire une analyse complete et exact, realiser une evaluation du temps de retour sur investissement de cette formation. Car la realisation du moteur Pantone permet AUSSI de faire des economies financieres a chaque plein (ce calcul se fait en realisant 2 multiplications et une division ...).

    Ce n’est qu’a la vue du temps de retour sur investissment qu’on peut se permettre (ou non) de classer le moteur Pantone dans les "attrape-gogo" ecolos, sinon on ecrit des choses qui ne sont pas fondées, on ecrit du vent. Dommage car le sujet est important pour TOUS.

    JB

    19.02 à 17h13 - Répondre - Alerter
    • Julien Vinzent : Dans l’article

      Bonjour,
      la remise en cause des avantages en terme d’économies d’énergie est évoquée dans l’article : avez-vous suivi le lien vers le site de l’ORMEE ? http://www.quelfutur.org/moteurpant...
      A bientôt.

      20.02 à 14h49 - Répondre - Alerter
      • Bonjour
        Je vous trouve un peu rapide dans votre classement.
        Concernant le lien que vous donnez, on voit que Martz essaye d’expliquer en équation et en laboratoire le moteur pantone. Et que ORMEE fait une lecture critique, sur papier et en équation du travail de Martz. Résultat, je n’ai même pas lu les équations, parce que je ne les comprend pas. Mais j’ai compris que Martz c’est planté. Bon !
        Et pourtant, sans équation et surtout pas en laboratoire, mais en condition réelle d’utilisation, j’ai pu constater des améliorations de régime moteur, et des baisses de consommation. Il faut croire que ce n’est pas Martz qui pourra me l’expliquer, mais que ce n’est pas non plus ORMEE.
        Bon évidemment il a fallu percer la culasse au niveau de la pipe d’admission, c’était osé ... et en dehors de tout débat scientifique je ne vous dit pas ce que m’aurait dit ma femme si ça n’avait pas marché !
        (merci pour vos articles)

        5.03 à 14h06 - Répondre - Alerter
  • She-Elf : bémol

    Merci de nous mettre en garde : la vigilance est une vertu que notre société et notamment les médias nous ont fait perdre depuis trop longtemps.

    Je mets un bémol quand même. Notre science actuelle est pré-historique, en comparaison avec les sciences de la vie (le jour où nous pourrons fabriquer nous mêmes une seule graine capable de produire un arbre et des fruits, qui en plus réagit à la musique, nous en reparlerons). On ne peut pas par conséquent pas décemment se reposer dessus pour invalider des effets énergétiques ou vibratoires, domaine où notre savoir en est encore aux balbutiements.
    Je ne défends pas le syntoniseur car j’en suis incapable vu l’état de mes connaissances, mais je ne me permets pas non plus de le renier (je n’en possède pas, au passage).

    Petite note supplémentaire : les dispositifs pour annuler ou diminuer les effets dangereux des téléphones portables sont souvent inefficaces effectivement. La seule manière de savoir si ils fonctionnent est de les tester, ce que certaines personnes, encore trop peu nombreuses, savent faire.
    Là encore, la vigilance est de mise, mais n’oublions pas que son autre versant est la confiance : à nous de décider en qui nous la plaçons.

    19.02 à 09h09 - Répondre - Alerter
    • Julien Vinzent : Bémol accepté

      Bonjour,
      je suis bien d’accord avec vous : il ne faut jamais rejeter par principe une théorie scientifique, quand bien même elle paraîtrait surprenante. Cela dit il faut bien s’entendre sur la place de ce doute : la théorie est valide tant qu’elle n’est pas réfutée. Ici pour des raisons de logique interne (cas du moteur Pantone) ou suite à des vérifications expérimentales (test des boules de lavage) elles l’ont été. Pour le radiateur on a un cas différent : aucune explication scientifique détaillée n’est avancée pour appuyer les effets promis. Pour les consorts on a un cas limite (quoique je ne suis pas sûr que la théorie des fabricants tienne ce que l’interdiction de la publicité de nombre d’entre eux a prouvé) : si la théorie est cohérente au minimum d’un point de vue logique, il est très difficile de la réfuter par l’expérience : comment savoir si vous réduisez vos chances de développer un cancer alors même que l’on a beaucoup d’incertitude sur l’effet des ondes en la matière ? Pas évident...

      19.02 à 19h45 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité