http://www.terraeco.net/Voyez-le-monopole-de-la-voiture,56755.html
Voyez le monopole de la voiture sur l’espace public parisien
mardi, 30 septembre 2014 / Thibaut Schepman /

Non, nous n’avons pas à « sauver la planète ». Elle s’en sort très bien toute seule. C’est nous qui avons besoin d’elle pour nous en sortir.

Le blog Copenhagenize.com s’est amusé avec les photos des rues parisiennes. Le résultat est saisissant.

Pour regarder nos rues, mieux vaut prendre de la hauteur. Mikael Colville-Andersen, l’auteur de l’excellent blog Copenhagenize.com – qui diffuse des informations visant à rendre la vie des cyclistes plus facile dans nos villes – l’a bien compris. A l’occasion d’un voyage à Paris, il a grimpé en haut de la Tour Eiffel et a eu une très bonne idée : regarder les rues et les intersections de très haut pour mieux mesurer comment est partagé l’espace public.

Le spécialiste de la mobilité a donc divisé plusieurs photos de Paris vues du ciel en carrés d’un mètre sur un mètre. A chaque fois, il a compté le nombre de carrés d’espace réservés aux voitures, aux vélos ou aux piétons. A noter qu’il n’a pas retenu les intersections où un simple logo de vélo est appliqué au sol, sans ligne à ne pas franchir : « Elles sont ridicules, on ne devrait jamais les classer dans la catégorie infrastructures cyclistes. » Nous reproduisons ci-dessous trois images qui montrent trois étapes de son travail à partir d’une photo prise sur le quai Branly, près du Pont d’Iéna, à Paris. Le monopole de la voiture sur l’espace public saute aux yeux.

Légende : En rouge, l’espace réservé aux voitures, en bleu l’espace pour piétons, en violet celui pour les vélos, en gris celui des espaces vides et en jaune celui des immeubles

Et ce n’est pas tout. L’auteur a ensuite distingué sur la photo l’espace réservé à chacun et l’espace effectivement utilisé par chacun. « C’est vrai que les voitures prennent beaucoup de place mais... regardez aussi tout l’espace qu’elles laissent inutilisé. Espace qui pourrait être alloué à quelques centaines de milliers de piétons et beaucoup beaucoup de cyclistes », commente le blogueur :

L’auteur compare ensuite ces photos avec d’autres, prises à Tokyo, que nous reproduisons ci-dessous. Avant de rappeler son credo : si l’on veut changer nos villes, il ne faut plus se demander « combien de voitures peuvent passer dans cette rue » mais « combien de personnes peuvent passer dans cette rue ».

Légende : En rouge, l’espace réservé aux voitures, en bleu l’espace pour piétons, en gris celui des espaces vides et verts et en jaune celui des immeubles. A noter donc, il n’y a pas de violet, représentant l’espace pour vélos.


AUTRES IMAGES

JPEG - 96.5 ko
640 x 464 pixels

JPEG - 137.4 ko
640 x 501 pixels

JPEG - 123.8 ko
640 x 488 pixels

JPEG - 69.9 ko
640 x 464 pixels

JPEG - 58.6 ko
640 x 501 pixels

JPEG - 58.6 ko
640 x 501 pixels

JPEG - 81.1 ko
640 x 464 pixels

JPEG - 112.9 ko
640 x 464 pixels

JPEG - 189.9 ko
720 x 960 pixels

JPEG - 89.6 ko
640 x 464 pixels