publicité
Accueil du site > Actu > Société > « Le risque zéro n’existe pas, il y a toujours une part d’incertitude dans (...)
Société

« Le risque zéro n’existe pas, il y a toujours une part d’incertitude dans l’innovation, il faut l’accepter »

<-  Retour à l'article

Monsanto, Syngenta, Bayer, BASF… L’Union des industries pour la protection des plantes (UIPP) rassemble les grands noms du secteur des pesticides. Sa directrice, Eugénia Pommaret, répond aux critiques adressées à son secteur. Interview acide.

13 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Témoignage d’offre de prêt entre particulier sans aucun frais a l’avance.

    Pour moi le prêt entre particulier n’a jamais existé. Mais à force d’entendre parler de certains prêteurs qui me semblaient sérieux sur les forums et blogs mon choix s’est dirigé vers monsieur Paul GOLOMEY .il m’a accordé sans soucis un prêt de 5000€ , SANS AUCUN FRAIS A AVANCER selon la loi européen en France je vous conseille de faire le bon choix afin de ne pas tomber sur les faux du net. Merci à tous ceux qui témoignent de lui ; il est une référence. vous pouvez sans crainte le contacter sur son e-mail:solangerodriguez456@gmail.com

    10.03 à 13h45 - Répondre - Alerter
  • Documentaire à voir pour mesurer l’étendue de notre ignorance en matière de pollution diffuse : envoyé spécial du 7 avril 2016 (www.francetvinfo.fr/replay-m...)

    Entre le risque zéro et le risque certain, il y a une marge pour lequel le principe de précaution a été inventé...

    8.04 à 11h43 - Répondre - Alerter
  • Si le risque zéro n’existait pas,croyez vous un instant que ces fabriques de "médicaments"pour plantes par la même innovantes dans la création de nouvelles maladies de l’homme , existeraient encore pour les fabriquer ?

    29.03 à 12h22 - Répondre - Alerter
  • C’est pourtant clair : ils disent qu’ils protègent LES PLANTES... Les humains (non actionnaires) ils s’en foutent.

    12.02 à 11h20 - Répondre - Alerter
  • Il faut que la société civile en plus d’être "cobaye" , assume la charge de la preuve ???
    C’est à l’industriel d’assumer cette charge de preuve !
    Et être transparent : concernant les IBS, par exemple- avant1990, et le lancement de ces produits, les labos savaient qu’ils étaient Perturbateurs Endocriniens. Malgré çà, ils ont été lancés sur la vigne, en arbo et maraichage, et sont toujours sur le marché !!!

    6.02 à 20h20 - Répondre - Alerter
  • je suis consterné par cet article et les propos tenus par cette scientifique, et je ne comprends pourquoi vous diffusez un tel article qui fait l’apologie de l’utilisation des pesticides (merci d’utiliser ce terme et pas un autre), alors que cette pratique est dangereuse. Merci de respecter les agricultures et les enfants qui ont des pathologies de cancer suite à l’épandage de ces produits industriels, néfastes pour les sols, la biodiversité, les hommes, femmes et enfants. Alors qu’il a été démontré qu’une production agricole est possible sans ces produits. Merci de présenter des articles qui explique au plus grand nombre pourquoi en est arrivé-là, et ce qu’il est possible de faire autrement. Oui, le risque zéro existe, il consiste à avoir du bon sens, et ne pas se cacher derrière sa connaissance scientifique, faire preuve d’humilité et surtout d’humanité.

    6.02 à 12h29 - Répondre - Alerter
    • Il est très intéressant d’entendre l’argumentaire des salauds, escrocs et a-démocrates.
      C’est en écoutant bien qu’on peut démontrer avec des faits ou des discours le mensonge.

      exemples :

      Au final, si une autorisation de mise sur le marché est délivrée, cela signifie que l’on a pu démontrer que, quand bien même la substance est classée, son utilisation ne présente pas de danger.

      Cela montre clairement le processus :

      on a pu démontrer

      Bien-sûr ce n’est pas une démonstration car les dés sont pipés : les experts scientifiques sont très savamment achetés, c’est donc UN SYSTÈME. Il s’agit donc de lutte d’influence entre les milliards de cadeaux des riches et la population qui n’a pas de cadeaux à faire - le calcul est vite fait pour pencher pour ses intérêts - c’est la plaie de l’humanité depuis toujours. Donc relire comment cela se passe dans la réalité à Bruxelles, cf ouvrages ad-hoc éclairant. “Ils” achètent avec de petits cadeaux (au mieux) les députés quand ils ont à opiner - ce qui n’est pas toujours le cas. Mais il faut bien être réaliste c’est une guerre de classes : les rentiers contre tous les autres - cela a toujours été ainsi et les Lumières sont lointaines.

      On ne conteste pas le fait que le glyphosate soit classé dangereux. Mais ce n’est pas parce qu’une substance active présente un danger intrinsèque qu’on ne peut pas en maîtriser le risque. Prenez l’électricité, c’est dangereux : si vous touchez un câble dénudé, vous risquez d’y passer.

      Avec de tels raisonnements on tue la planète sans le faire exprès !
      Ça ne tient pas une seconde ! Sauf chez les FOUS.
      Et de fait c’est exactement pareil avec le nucléaire ... OUPS - on n’avait pas pensé - c’est vraiment pas de chance !!!
      et on est mort ...
      Et coté morts calme PLAT, jamais de réclamation et ça ils le savent...

      Les salauds existent - LA FIN JUSTIFIE LES MOYENS. Il est intéressant, voire utile, de connaître leurs valets et comment ils s’y prennent pour nous enfumer - car ils nous enfumes - la preuve.

      De mon temps, sous Henri IV (mais après aussi), quand on voulait se débarrasser des plaies, genre bandes de voleurs, on pendait les gueux aux arbres, pour bien faire comprendre à tous ce qui était interdit et devait être respecté. Cela fonctionnait pas mal.
      On ne peut plus faire pareil (ici) car LES BANDITS S’ORGANISENT. Il suffisait de prendre le pouvoir.
      à “MOURIR” de rire.

      Le grand exemple dans le domaine du mensonge organisé c’est l’industrie du TABAC (nombre de procès qu’elle a perdus). Elle a acheté LA sommité scientifique dans le domaine.
      Et la sommité a fait taire TOUTES les critiques pendant 40 ans - la Science aussi a ses GOUROUS.
      C’est la méthode : on TROMPE le monde avec des mensonges dits par des gens compétents (de vrais savants, même pas des charlatans).

      C’est une DOUBLE astuce :
      1 - presque tout le monde se laisse prendre - on ne peut pas contester la Science et ses gourous (1).
      2 - légalement l’industriel est couvert s’il n’y a pas de preuves qu’il a tué en le sachant - autrement-dit, la Science ne dit rien de grave et définitif sur le produit donc je ne suis pas responsable.

      Donc l’industriel ORGANISE SON IGNORANCE en suscitant des études qui jettent le doute.
      Rien de plus facile,
      la SCIENCE est d’abord le DOUTE, nécessairement [2+2 font 5 pour les très grandes valeurs de 2 ou question de définition, c’est selon]
      Donc pas de preuve PAS DE RESPONSABILITÉS.
      Je peux tuer en toute SÉRÉNITÉ, en toute LÉGALITÉ.
      pourquoi se gêner ?

      C’est le principal mode opératoire d’escroquerie des salauds.

      C’est donc LA NORME, la connaissance qui fait foi.

      C’est donc la norme que l’on trompe ou fausse,
      c’est donc la connaissance que l’ont trompe ou fausse.

      Les preuves abondent.
      Et NOS DIRIGEANTS savent très bien tout cela.
      Et il est si facile de se laisser tromper.
      et probablement, c’est un peu plus que facile ...

      D’autre-part on leur a délégué TOUS NOS POUVOIRS par un simple vote.

      Il y a quelque-chose qui cloche dans notre système ...

      (1) J’ai connu un type, un ingénieur tout bien formé qui répétait avec conviction qu’on n’avait jamais démontré la nocivité de l’amiante ... comme quoi la propagande ça marche même chez les scientifiques. Et après on s’étonne que les gens ne croient plus les scientifiques .. c’est grâce aux richissimes rentiers félons (qui nous dirigent) ... qui nous pourrissent la vie et celles de nombreuses générations.

      12.02 à 14h26 - Répondre - Alerter
  • un exploitation qui utilise moins d’intrant et plus de travailleur rien que ça ça devrait nous faire changer d’idée sur leur saloperie. Et surtout qu’un agriculteur gagne sa vie, en ce moment c’est pas le cas surtout à cause de leur produits qui coute u bras et qui finalement ne sert plus à grand chose, cette dame me ferait devenir violente, j’aimerais lui mettre une paire de baffe.

    6.02 à 11h38 - Répondre - Alerter
  • ça n’est pas de l’innovation,c’est de l’empoisonnement pur et simple de la population au nom d’un progrès qui est surtout une progression de chiffre d’affaires pour quelques uns dont le coeur s’est complètement sclérosé et qui sont habités comme cette Eugénia Pommaret par une peur panique de disparaitre

    5.02 à 14h40 - Répondre - Alerter
  • Rien que le titre de cet article me fait bondir !

    Oui le risque zéro existe en matière de produits chimique et pesticide concernant l’agriculture en générale, et ça s’appel la permaculture, l’agroécologie et cie où il n’y a aucuns besoins de produits qu’on ne trouve pas dans la nature .

    Et la part d’incertitude qu’il faut accepter, c’est nos enfants malades ou les monceaux de pognons que vous faites sur notre santé avec des produits dont on a finalement pas besoin ?

    5.02 à 14h21 - Répondre - Alerter
  • Il ne faut pas croire que, du cote des lecteurs, tous avalent vos bobards, Madame Pommaret.

    Ils nous reste encore le choix de manger sainement ou de le produire soi-meme sans vos semences empoisonnee.

    Vous avez sur la conscience 84.000 suicides de planteurs de cotton BT qui ont eu la naivete de vous faire confiance.

    Au plaisir de vous rencontrer en octobre www.monsanto-tribunal.org pour crime contre l’humanite et ecocide.

    5.02 à 13h53 - Répondre - Alerter
  • ça fait bondir des propos pareils ... comment font ces gens pour encore pouvoir se regarder dans le miroir ?!

    5.02 à 13h28 - Répondre - Alerter
  • Les bras m’en tombent. J’aimerais une fois de plus voir ce que cette gentille personne mange, fait manger a ses enfants et ou elle habite... Pas dans des vignes je suppose..

    25.09 à 16h20 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité