publicité
Accueil du site > Actu > Société > Algues vertes : le crime était presque parfait
Société

Algues vertes : le crime était presque parfait

<-  Retour à l'article

Depuis plus de vingt ans, un médecin se bat pour prouver le lien entre des morts suspectes et la toxicité de la laitue de mer en putréfaction sur les plages bretonnes. Etrangement, l’Etat et la justice font la sourde oreille.

3 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Toutes les études sur le H2S en milieu ouvert existent, elles émanent du milieu pétrolier.
    Ce risque est le premier risque sur les champs pétrolifère à l’offshore, tous les travailleurs le connaissent et portent des détecteurs+ masque de fuite : quand ça sent l’oeuf pourri, c’est qu’il y a du H2S en faible quantité, si le taux de H2S s’éléve, il n’y a plus d’odeur mais c’est la mort en quelques secondes.

    7.11 à 11h55 - Répondre - Alerter
  • La seule façon de faire bouger les acteurs responsables s’est d’inciter la base (nous) à fortement réduire notre consommation de produits laitiers et de viande.
    Beaucoup moins de consommation = moins de vente = moins de production = moins d’épandage et d’émission d’azote.

    8.05 à 19h08 - Répondre - Alerter
    • Oui mais aussi arrêter de consommer TOUS les produits provenant de l’agriculture et de l’élevage intensifs. Laissons tous leurs produits délétères dans les rayons des magasins et il faudra bien qu’ils de décident à amender leurs pratiques !!!

      12.05 à 13h04 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité