publicité
Lève-toi et marche !

Le média qui change le monde

Nos actualités exclusives, nos archives, 9 ans d'archives,
le magazine papier chez vous et le magazine numérique à télécharger...

Abonnez-vous au magazine papier...

 
 
Accueil du site > Actu > L’économie expliquée à mon père > La contre-attaque de la vente en vrac
L’économie expliquée à mon père

La contre-attaque de la vente en vrac

<-  Retour à l'article

Oubliée depuis l’arrivée du supermarché, la distribution d’articles sans emballage refait (grande) surface. Mais la peinture, la lessive ou l’huile d’olive ne rejoindront durablement les fruits et légumes que si le consommateur coopère. On commence quand ?

4 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Si je pouvais tout acheter en vrac, je ferais mes courses avec tous les contenants vides déjà existants. Même les sacs en papier, je les emmène et les utilise jusqu’à usure totale.
    Faudrait multiplier également des ateliers conviviaux de fabrication éco-artisanale des produits ménagers . Car ceux industriellement véhiculés comptent parmi les + grandes pollutions environnementales et sanitaires de notre quotidien.

    13.02 à 11h00 - Répondre - Alerter
  • A notre époque où la protection de l’environnement est primordiale, cette nouvelle politique de vente pourrait être intéressante. mais le problème à mon humble avis serait de réussir à changer la mentalité des acheteurs, quel que soit leur niveau de vie. Pourtant, elle aurait un impact majeur sur la santé à cause de la baisse de la pollution

    Wanda de http://www.assurance-sante.fr/

    21.01 à 12h10 - Répondre - Alerter
  • ce n’est pas bête, je vient de penser a un truc en lisant votre article : je suis boucher, pourquoi ne pas faire un emballage réutilisable pour la viande (en plastique dur, consigné et lavable) ? plusieurs avantages pour le commerçant pourraient en découler :
    - la fidélisation des clients, qui, avec leur consigne d’emballage reviendraient chez le même commerçant,
    - je voit bien un système frigorifique miniature a l’intérieur des emballages (je ne fabule pas, ça existe déjà pour certaines glacière, j’en ai une), mais c’est a étudier,
    - économie d’emballage pour le commerçant bien sûr (quand on compte le film, le papier souvent a l’effigie de l’enseigne, et les sacs plastiques, c’est une somme a ne pas négliger,
    - et enfin, un emballage unique paré du blason de l’enseigne pourrait faire une bonne publicité.
    Je croit que je vais me pencher sur la question plus sérieusement, mais si vous avez des contacts pour m’aider a élaborer ces emballages, je suis preneur ...

    22.12 à 07h00 - Répondre - Alerter
  • Le vrac oui notamment pour l’épicerie mais pensons aussi à d’autres solutions qui permettent de réduire les emballages comme l’achat de grands conditionnements pour la toilette : tels que le bidon de 5 l de gel douche bio qui permet de couvrir les besoins d’une famille sur pratiquement 1 an http://www.aboneobio.com/cosmetique-bio/recharge-5-litres-cosmetiques-bio-c-47_85.html

    20.12 à 15h01 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte
publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité