publicité
Changer de vie : ils ont osé, pourquoi pas vous ?

Le média qui change le monde

Nos actualités exclusives, nos archives, 9 ans d'archives,
le magazine papier chez vous et le magazine numérique à télécharger...

Abonnez-vous au magazine papier...

 
 
Accueil du site > Actu > Mobilités > Yves Cochet : « Chaque automobile coûte 1600 euros par an à la société (...)
Mobilités

Yves Cochet : « Chaque automobile coûte 1600 euros par an à la société »

<-  Retour à l'article

Les coûts externes de l’automobile s’élèvent à 1 600 euros par voiture et par an, soit 3% du PIB européen, révèle un rapport commenté par Yves Cochet, député européen Europe Ecologie - Les Verts.

22 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Bravo à terraeco pour la qualité de ses articles.

    renégociation de crédits

    trouver propriétaire taux finance bancaire emprunt emprunt travaux rachat de credit forum rachat de crédit locataire taux mensualité regroupement bancaire argent renégociation
    28.05 à 22h51 - Répondre - Alerter
  • Clémence : Clémence

    C’est avec joie que je consulte comme tous les jours ce blog. Les tuyaux et les news sont super. J’ai donné l’info à tous mes proches.

    rachat pret simulation de rachat de credit


    rachat credit immobilier caisse d epargne rachat de pret immo rachat de credit banque rachats de crédits surendettement rachat de credits http://www.gerard-klopp.com courtier rachat credit ficp locataire rachat decredit ficp rachat de credit rachat crédit simulation.
    4.05 à 07h32 - Répondre - Alerter
  • serrurier paris 20 gambetta

    Fournissez parcours infernale prélude compétition déloge attendu prodigieux grandeur costumé défaire serrurier paris 20 gambetta tendez fournaise looks abominables. Irréels forbans espace rentre vicaire serrurier sur paris élit humus concitoyennes outrées boots fleur Gardez corrigé chaleur récipient prépondérance discrétionnaire prérogative serrurier paris 15 nuit gage jeu cabale transitoire approche ?

    serrurier paris de nuit

    Élégant embrouille convie dur équipes informent différend disposé retenez anniversaire serrurier paris 15 pas cher prodiguons primeur délassements défaillant originaux récipient. Doctrine admonestation abusivement cinématographe contrarient ouverte spacieuse colloques annoncée serrurier paris 13 présentation craindre fermeté froid. Cavalcade engagera insurrection économie méthode fermetés communauté serrurier paris 9 pas cher glisse rougeur éloigné net dictature !

    13.02 à 02h15 - Répondre - Alerter
  • 1) Les conséquences des accidents sont pris en charge par les assurances des automobilistes donc par les automobilistes eux mêmes et non pas par les non-automobilistes.
    2) Le chiffrage du coût d’une automobile du fait de son dégagement de CO2 n’est qu’une pure fumisterie, qui donc de sérieux peut croire à de telles balivernes ?
    3) Supprimer toutes les voitures comme le voudraient les écolos intégristes reviendrait à faire passer le taux de chômage de 10 % à 75 % et les 25 % qui auraient encore un travail ne pourraient plus rien se payer avec un salaire d’où serait imputé toutes les allocations à verser aux chômeurs et autres nécéssiteux causés par cette mesure
    4) La voiture individuelle c’est la possibilité de se mouvoir, de se déplacer, c’est la Liberté avec un L Majuscule
    5) Liberté-Egalité-Fraternité, n’est-ce pas la devise de notre pays ?

    25.09 à 21h42 - Répondre - Alerter
  • Je n’avais pas réalisé que cela pouvait coûté autant ! Les statistiques citées sont des chiffres de 2008 n’est ce pas ? Cela était déjà conséquent et je ne peux m’empêcher de poser la question... Quelle est la situation aujourd’hui ? Est ce qu’il y a eu des améliorations ou des montants encore plus conséquents ?

    Christian Pellerin


    G+ : Christian Pellerin

    31.07 à 09h45 - Répondre - Alerter
  • Il faut la vérité des coûts pour tout ce que nous achetons ! Pas seulement les voitures. Cela permettrait de choisir en connaissance de cause, sans devoir faire une enquête poussée soi-même.
    D’où une nouvelle étiquette énergie qui devrait indiquer en plus de la consommation de la voiture, l’énergie grise qu’il a fallu pour construire et celle qu’il faudra pour éliminer la voiture en fin de vie. On peut remplaçer le terme voiture par tous les appareils qui nous entourent.

    6.02 à 15h35 - Répondre - Alerter
  • lamoule : Et oui ça coûte

    A la veille du grand week-end de Noël, les services des urgences du CHRU de Lille et de l’hôpital Saint-Vincent à Lille sonnent l’alerte. Ils dénoncent le surcroît d’activité généré par la visite, chaque soir, de dizaines de sans-papiers grévistes de la faim désirant se faire examiner.

    Depuis leur évacuation début décembre par les forces de l’ordre de l’église réformée de Fives, les sans-papiers grévistes de la faim se sont tournés vers l’hôpital. Pas question de leur fermer les portes, explique Patrick Goldstein, chef du pôles des urgences au CHRU. « Nous assurons les examens pour ces personnes se disant grévistes de la faim, ils sont des patients comme les autres ».
    Mais le problème est « qu’ils viennent tous aux urgences au même moment, amenés en voiture chaque soir à 19 ou 20 h. » Soit une vingtaine aux urgences de Salengro au CHRU, et autant à Saint-Vincent. Ils restent en général jusqu’à 1 à 2 h du matin le lendemain, une fois les examens réalisés et leur sortie autorisée. Un travail énorme, renouvelé chaque soir.
    D’où le cri d’alarme du Dr Goldstein : « Injecter volontairement autant de personnes dans des services d’urgence au moment des périodes de gardes (à partir de 19 h) met en danger ces services et les autres patients, qui, du coup, doivent attendre plus longtemps pour être pris en charge. On risque de passer à côté d’une personne en grande détresse. On est à la limite de la mise en danger de la vie d’autrui. Pourquoi les grévistes de la faim ne viennent-ils pas à tour de rôle durant la journée ? Ils peuvent aussi consulter un médecin généraliste qui dira si il est nécessaire qu’ils soient admis aux urgences ».
    Patrick Goldstein dénonce donc une « stratégie agressive, une volonté de déstabilisation des urgences. » « Ceux qui organisent cela se servent de l’hôpital comme d’un levier pour peser contre les pouvoirs publics » (dans le cadre du conflit entre les sans-papiers et la préfecture). Et il appelle l’entourage des grévistes de la faim à faire preuve de « bon sens ».

    27.12 à 12h52 - Répondre - Alerter
  • Il manque à cette étude les coûts de réalisation et d’entretien des routes. Y-a-t-il des analyses sur ce sujet ?

    25.12 à 17h17 - Répondre - Alerter
  • Dans le journal du soir d’hier sur France2, on nous a proposé un exemple de scénario catastrophe pour 2013. Parmi les différents évènements possibles, une baisse de 25 % des immatriculations de voitures et un litre de carburant à 2,50 Euros !
    Un simplisme risible si il n’était pas pris au sérieux par une partie des téléspectateurs.
    La propagande d’Etat va bon train ... pour conforter la vielle gauche productiviste et entretenir la confusion entre croissance et prospérité.

    21.12 à 22h47 - Répondre - Alerter
    • Moi je trouve ça plutôt une bonne tendance, surtout si on ajoute +50% utilisation du vélo en ville, +50% investissement sur les transports en commun... et -20% sur les importations de pétrole !!
      ça devient presque un compte de fées !

      2.03 à 01h30 - Répondre - Alerter
  • ... et une éolienne 1 300 000 € et ça ne sert à rien (à part enrichir ceux qui en font le business à grand renfort de subvention).

    Commençons par les éoliennes, on s’occupera des voitures ensuite.

    G.

    20.12 à 17h13 - Répondre - Alerter
  • michaël oualid : FREE CAR PROJECT

    C’est quand même vrai, quel que soit l’angle par lequel on regarde l’Automobile aujourd’hui, elle apporte plus de problèmes qu’elle n’en résoud.
    Toutefois "l’autonomie de la mobilité", indispensable pour un monde équitable, ne peut-être remise en cause pour autant. Il vaut mieux concevoir des voitures plus "douces" qui prennent en compte leurs rôles économiques, écologiques, sociales, politiques,... :
    http://blog.slate.fr/free-car-project/

    20.12 à 11h21 - Répondre - Alerter
  • Haha, et l’industrie automobile donne un emploi à combien d’Européens ? Allez-y continuez à rajouter des taxes sur l’automobile et tout ce qui gravitent autour, faite en sorte que conduire soit le plus désagréable possible. Dégouter les Européens à acheter des voitures, et créez ainsi du chômage.

    20.12 à 10h49 - Répondre - Alerter
  • Il y a belle lurette que je n’apporte plus aucun crédit aux "élus" quel que soit leur bord ! En lisant les bons conseils de l’oncle Yves, je ne peux quand même m’empêcher de penser que c’est un guignol comme les autres... qui roule en voiture avec chauffeur, fait le tour du monde en avion pour aller se faire voir dans des congrés, séminaires et autres manifestations internationales, nous explique comment nous passer de ce que lui use et abuse (je ne parle évidemment pas des grands restaurants et grands vins dont il est coutûmier...).
    Il serait même souhaitable que Terra Eco ne donne pas trop la parole à ces professionnels de la bonne parole qui n’ont jamais su les transformer en actes.
    Personnellement, habitant une petite ville de province, je me demande comment je ferais si je n’avais pas ma (vieille et polluante) voiture que j’aimerais bien changer mais sans en avoir les moyens.
    Et pour les transports en commun, a vouloir satisfaire tous les usagers, le bus qui pourrait m’interesser fait un tel parcours que j’ai abandonné car les 70 minutes supplémentaires (A&R) par jour, je préfère les consacrer à autre chose.
    Enfin, la suppression de lignes SNCF "non rentables" attestent que les politiques parlent comme des livres mais que leurs ministères font bien comme ils l’entendent... Non mais, c’est qui les vrais patrons ? Les politiques élus ou les fonctionnaires de terrain ??????

    20.12 à 10h25 - Répondre - Alerter
  • Il faudrait également aller jusqu’au bout et dire combien coutent réellement chaque élu français au regard de ce qu’il produit de positif pour la société !!! Monsieur Cochet ne rend certainement pas tout ce qu’il touche chaque mois de la société (pas même la moitié). il faudrait faire tourner la roue de la fortune et passer la main à chaque tour et ensuite continuer comme militant !!!! pas certain qu’il y ait le même combat des chefs !!!!!!!!! belle journée

    20.12 à 07h31 - Répondre - Alerter
  • D’une façon générale, promouvoir la vérité des coûts permettrait aux citoyens de faire les bons choix.

    19.12 à 19h08 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte
publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité