publicité
Lève-toi et marche !

Le média qui change le monde

Nos actualités exclusives, nos archives, 9 ans d'archives,
le magazine papier chez vous et le magazine numérique à télécharger...

Abonnez-vous au magazine papier...

 
 
Accueil du site > Actu > Présidentielle > Jadot : « Non, Eva Joly n’a pas été une erreur de casting »
Présidentielle

Jadot : « Non, Eva Joly n’a pas été une erreur de casting »

<-  Retour à l'article

2,3% pour Eva Joly. Le score d’Europe Ecologie - Les Verts à la présidentielle n’est guère reluisant. La faute au vote utile et à l’absence de débat de fond dans la campagne, selon Yannick Jadot, député européen d’EELV.

18 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Je suis d’accord ce n’est pas une erreur de casting, les verts ont voulu faire un petit score pour ne pas entraver leur véritable candidat François Hollande, dans ces conditions pourquoi se présenter aux présidentielles ? A la limite si c’est pour faire passer leurs idées je comprend mais c’est moyen pour les électeurs qui peuvent y croire.Je ne suis pas prêt de revoter pour eux.Quand à l’europe c’est un beau fiasco, notre seule porte de sortie c’est de revenir aux francs et de retrouver la banque de France avant 1973.Voilà la belle europe, un piège des banquiers.C’est triste à dire mais les verts font partis du système UMPS.

    2.05 à 21h28 - Répondre - Alerter
  • Perte de crédibilité :
    Sur le fond, que de promesses, semaine de 32 heures, retraite à 60 ans, la fin du nucléaire encore plus rapidement, un millions d’emploi dans la croissance verte, les milliards de la Corruption qui allaient payer nos dettes, etc... toujours plus et toujours mieux que le PS... Mais aucune substance et un manque de précision dans le discours pour étayer ces "propositions".
    Et les sujets économiques de fond sont à peine effleurés comme la fin de la croissance réelle, un sujet tabou pour les partits "productivistes", ou écartés d’un revers de main, comme le niveau des cotisations sociales sur le travail qui détruit toute activité riche en emploi...
    Les Français savent que nous ne vivons pas dans un monde de Bisounours, surtout les "6 % les plus intelligents". A l’opposé, Madame Le pen a su donner l’illusion de la cohérence et de la crédibilité à son discours.
    Et la supériorité morale change de camp lorsque notre candidate est traitée d’anti-républicaine par les médias avec les thèmes sur les "jours fériés", le 14 juillet ou le voile.
    Alors que "le pacte républicain, ce n’est pas le droit à la différence, mais à l’indifférence".
    Donc, le vrai thème, c’est le Masque, un point c’est tout, qui est interdit sur la voie publique, que cela soit le port de "niquab" ou.. du casque intégral (lorsqu’on est à pied). Et pas besoin d’y passer des heures
    Le 14 juillet est une maladresse, je connais des femmes de gauche qui ne veulent pas être privées de beaux Légionnaires, mais qui n’ont rien à faire des défilés de blindés....
    Et pour les jours fériée, cela sent bon le parfum des Colonies. Mon père, Pied Noir, m’a dit que dans sa jeunesse, à l’école de la République, on ne travaillaient pas pendant les fêtes des 3 religions, cocasse, non !
    En conséquence, ayant participé aux primaires en votant Stoll et Hulot (qui n’était pas forcément un meilleur choix), j’avais l’obligation morale de voter Europe Ecologie, mais je ne m’en suis pas vanté !

    28.04 à 11h17 - Répondre - Alerter
  • Ce cher Jadot a oublié la valeur de solidarité lorsqu’il a orchestré sa démission de l’équipe de campagne. Quel "toupet" ! Il est mal placé pour commenter le casting d’Eva Joly ! J’ai bien aimé la conclusion sur le nucléaire : "c’est notre boulot de crédibiliser le sujet" ??? Non mais je rêve ! Dormons tranquille, Monsieur Jadot est là et toute son équipe de choc en tête la plus vaniteuse : Cécile Duflot.

    25.04 à 13h07 - Répondre - Alerter
  • D’accord dans l’ensemble avec Jadot. Je connais beaucoup de gens qui ont une bonne opinion d’Eva Joly et qui ont même hésité à voter pour elle mais qui ont préféré le vote utile de Hollande.
    Je ne crois guère que N. Hulot aurait fait un meilleur score que Joly. On l’aurait bien raillé dans les médias pour son côté plein de bons sentiments. Et un présentateur télé ça reste dans les esprits tandis qu’E. Joly par son passé a plutôt un côté sérieux et compétent.
    Je pense que c’est bien d’aborder d’autres sujets que l’écologie. Je me rappelle encore de débats avec des proches qui me disaient que l’écologie c’était apolitique que ce ne pouvait être un parti mais être un volet présent dans tous les partis. Et que donc un parti écolo c’était pas crédible ! Trop restrictif quoi. Bien entendu je ne partage pas cette opinion mais beaucoup de gens si !
    Évidemment elle n’a pas le charisme d’un Cohn-Bendit, mais je la crois plus sincère.

    25.04 à 10h26 - Répondre - Alerter
  • je suis d’accord avec "barnab" ;l’écologie n’est ni une force de droite ou de gauche ,c’est l’espoir de sortir des débats stériles entre ces deux forces ,d’un avenir meilleur pour nos enfants qui est forcément lié à un changement de société et de pensée .De toute façon ,nous serons bientôt rattrapés par les problèmes environnementaux ,nous n’aurons pas su anticiper , faire le bon choix et par la même occasion créer énormément d’emplois car le chômage est la grande préoccupation de cette campagne .Eva Joly a fait ce qu’elle a pu avec dignité

    24.04 à 15h08 - Répondre - Alerter
  • Le pb des ecolos EELV, c’est que quand on regarde attentivement leurs diverses prises de positions, on voit que leur vie publique est souvent organisee autour de themes comme la liberté d’expression, le droit des sans-logis, l’homoparentalité, etc, etc... Bref, il aiment bien se faire les defenseurs des minorités opprimées mais le lien avec la question environnementale est loin d’etre directe...

    Ce qui rassemble souvent leurs partisans, c’est qu’ils sont contre ceci ou bien contre cela : contre les OGM, contre les poissons d’elevage, contre les explusions, contre le nucleaire, contre tout lien impur avec les mécreants du capitalisme et de la finance ,contre Nicolas Hulot (bon là, je plaisante), etc...
    Des gens qui se rassemblent pour lutter contre une chose sont tres bien armés pour s’opposer mais pas pour proposer. Bref, ils n’arriveront probablement jamais a devenir une force politique cohérente et présidentiable. Qu’ils continuent toutefois à aiguilloner les partis majoritaires. Ces derniers finiront bien par s’approprier les themes ecologiques et auront les moyens de faire progresser les choses.

    24.04 à 14h01 - Répondre - Alerter
  • Le jour où les verts parleront + d’ecologie que des l’ensemble des autres sujets, on aura fait un grand pas

    24.04 à 12h56 - Répondre - Alerter
    • Tout à fait d’accord Barnab ; et c’est là où est "l’erreur de casting", car contrairement à Eva JOLY, Nicolas HULOT, lui, parlait vraiment d’écologie... et c’est finalement ça qui m’a personnellement gênée avec Eva JOLY : ne parler que des problèmes d’homoparentalité, de Justice, un peu de nucléaire, en oubliant (par exemple) le mirifique, coûteux et inutile projet d’aéroport de NOTRE DAME DES LANDES (à côté de NANTES pour ceux qui ne connaissent pas). Dommage qu’il n’y ait que des "gens du peuple" qui fassent actuellement la grève de la faim (5 personnes je crois) pour dénoncer ce scandale en devenir (un jour ou l’autre, quand il n’y aura plus assez de pétrole, tout l’argent pris aux contribuables pour le construire finira en aéroport fantôme, qui aura bien enrichi au passage le groupe VINCI...). Où elle est sa diatribe à ce sujet à Mme JOLY ?

      24.04 à 22h57 - Répondre - Alerter
  • Désolée Monsieur JADOT, je vous aime bien, mais je ne suis pas du tout d’accord avec vous : Eva JOLY a bien été une erreur de casting, à mon sens, bien que vous ayez raison sur le fait que les français ont choisi de voter HOLLANDE dès le premier tour pour être sûrs de ne pas avoir au deuxième tour SARKOZY et LE PEN. Moi, je suis de longue date une électrice des verts, mais je n’aime pas Eva JOLY, et pour moi elle ne pouvait être présidentiable. Si Nicolas HULOT avait été choisi, nul doute que le score aurait été plus qu’honorable, à mon avis. Par ailleurs, en discutant avec mes amis (es) et connaissances, tous pensent comme moi..

    24.04 à 09h06 - Répondre - Alerter
  • elle a plutôt été une horreur de casting, tant par son accent que ses gaffes antirépublicaines !

    23.04 à 17h16 - Répondre - Alerter
    • J’ai voté Eva Joly et Écolo pour la première fois de ma vie !
      Je la remercie du fond du coeur d’avoir porté le thème de la corruption. C’est crédible cela doit être poursuivi.

      23.04 à 20h32 - Répondre - Alerter
    • Non mais rendez-vous compte !!!! Cette femme est l’incarnation de l’intégrité, du courage et de la volonté de changer les choses. Je ne vois pas ce qu’on pouvait demander de plus à un candidat écologiste ! Tout le monde réclame quelqu’un comme elle, mais les gens sont trop cons pour ne pas s’arrêter à un accent. Non mais sérieusement, on vit où là ? J’ai vraiment honte des habitants de mon pays ! J’en ai marre d’entendre des critiques sur son accent. Cette femme parle très bien français, je vous mets au défi de parler le norvégien ou même l’anglais aussi bien qu’elle parle le français.
      Rejeter quelqu’un juste pour son accent s’apparente à de la xénophobie ! Je ne pense par que vous ayez votre pace chez les Verts si vous avez ce genre de raisonnement. J’ai honte pour vous.
      Et qu’on arrête d’encenser Hulot. Il mène des combats écolo certes, il le fait bien, je pense que c’est quelqu’un de bien, mais je pense aussi qu’il est beaucoup moins calé qu’Eva Joly sur tous les dossiers qui ne sont pas ceux de l’écologie. Non, je ne pense pas que son score aurait été si génial. Il se serait fait bouffer tout cru lui aussi. La campagne présidentielle n’est pas encore celle de l’écologie, quand on aura compris ça, on aura tout compris.

      24.04 à 09h33 - Répondre - Alerter
      • Alors peut être que pour vous ce n’est pas important d’être calé en écologie pour un candidat écologiste, mais je peux également témoigner que pour beaucoup de gens qui n’ont pas voté pour elles c’était le cas. Que ce soit dans les médias généralistes ou dans les réunions spécialement dédiées au sujet (oral FNE, colloque du SER...), Eva Joly n’a jamais été capable de sortir autre chose que des éléments de langages sur l’environnement... Faut pas non plus déconner, on est face à des écosystèmes et des ressources naturelles qui sont à bout avec le risque de balayer notre civilisation et tout ce qu’elle trouve à faire de son temps de parole c’est de le dilapider pour dire que Sarkozy a piqué des millions à mamie Bétancourt ; est-ce qu’elle a vraiment le sens des réalités ?!

        Les autres partis ont même plus abordé la thématique de l’environnement qu’EELV, c’est dire ! ( par exemple ici une comparaison entre le discours d’Eva Joly et celui de Mélenchon : http://owni.fr/2012/01/17/dispariti... ).

        Quand je pense que si la frange la plus affairiste des verts n’avait pas tendu un guet-apens à Nicolas Hulot avec leur primaire fermée et leurs coups en douce on aurait pu avoir une candidature qui aurait forcé le débat sur les vrais problèmes, c’est à en souhaiter la dissolution de ce parti pour le bien de la planète...

        24.04 à 14h08 - Répondre - Alerter
        • ... que lorsque les verts ne parlent que d’Ecologie on leur reproche de ne pas avoir les compétences pour diriger un pays et de ne s’y connaitre qu’en écologie. On leur dit "Ok, l’écologie c’est bien, mais le reste ?".
          Moi je sais pertinemment que si un candidat vert se présente aux elections présidentielles, il aura beau parler de plein d’autres choses que l’écologie, si jamais il est élu, les bonnes personnes seront placées au bon endroit pour effectuer le meilleur travail possible en faveur de l’environnement. Je vous rappelle quand même que le président n’est pas celui qui fait tout dans le pays (même si Sarko a voulu nous prouver le contraire).
          Peut-être qu’Eva Joly n’est pas la plus pointue en matière d’Ecologie, mais pour un futur président il est important aussi d’avoir un programme qui touche à la justice, à la santé, à l’éducation aussi. Rendre la politique et l’économie plus vertueuse, c’est aussi ce que j’attends d’un candidat écolo.
          Vous vouliez quoi d’Eva Joly, qu’elle vous récite par coeur les espèces en voie de disparition, qu’elle classe par ordre croissant de prix tous les moyens de produire de l’énergie renouvelable ? De toutes façons dans cette campagne, peu de thèmes ont été abordés, il n’y avait pas de place pour autre chose qu’une guerre gauche/droite. C’est comme ça. Grace à Eva Joly, le thème du nucléaire a quand même été très présent.
          Sarko a provoqué des réactions épidermiques et le plus urgent pour bcp d’entre nous c’est de s’en débarasser. Moi aussi je voudrais que de vraies mesures écolo soient mises en place, certaines sont tellement simples. Mais voilà, mobiliser des non-écolo alors que la CRISE, celle que l’on rend responsable de tout, est là et leur faire comprendre que crise économique et crise écologique sont liées, c’est pas évident.

          24.04 à 14h30 - Répondre - Alerter
          • Arrêtons de croire que dans un futur proche, les verts auront un président de la république. La réalité est que l’écologie n’est ni de droite ni de gauche et que les verts devraient chercher a faire progresser l’écologie dans l’ensemble des projets politiques français.

            24.04 à 14h49 - Répondre - Alerter
            • jufe06 : Tout à fait

              C’est bien ce que je disais, ça ne sert pas à grand chose de présenter qq’un à l’élection présidentielle. Par contre, jene pense pas qu’on puisse réellement faire de l’écologie de droite. La droite (en résumé), c’est quand même le capitalisme, la croissance coute que coute... Pour l’écologie ne peut pas aller de paire avec ce concept.

              24.04 à 14h57 - Répondre - Alerter
          • Tilleul : Je vous rapelle...

            Euh ? Pardon ? "lorsque les verts ne parlent que d’Ecologie on leur reproche de ne pas avoir les compétences pour diriger un pays et de ne s’y connaitre qu’en écologie" ? Il sort d’où cet argument ? Ca fait au moins 15 ans que le reproche qui est fait aux Verts c’est précisément de ne jamais parler d’écologie et de préférer risquer la prison pour la légalisation du mariage gay plutôt que pour la protection de la nature... Et faut arrêter avec ce mythe de l’"écologie de gauche" c’est juste le moyen que les carriéristes ont trouver pour facilement exclure tout ceux qui ne pensent pas comme eux pour continuer à aller à la soupe au PS plutôt que de chercher une stratégie majoritaire dans l’opinion publique...

            Après les primaires il était nécessaire pour les verts de gauche de donner des gages de crédibilité envers les verts écolos... Ils ne l’ont pas fait, et ils ont préféré faire un campagne de parti traditionnel en laissant l’environnement à la marge, hé ben les électeurs ont préféré l’original à la copie et sont allé voir les partis traditionnels...

            24.04 à 20h55 - Répondre - Alerter
            • Que les écolo montrent leur ouverture d’esprit en étant pour le mariage gay je trouve ça très bien moi personnellement. Quant à mon argument, il sort de nombreuses conversations que j’ai pu avoir avec des gens qui ne font pas confiance aux écolo pour régler des problèmes autres que l’écologie. Ce n’est pas une étude faite auprès des écolo non ça bien sûr, c’est juste du vécu. Et c’est pour ça que les verts ont aussi parfois du mal à attirer les électeurs qui ne sont pas forcément des écologistes de longue date.
              Quant aux écolo de droite, on parle de qui ? Corinne Lepage ? Mmmm ok, je crois qu’elle a son lot de casseroles mais ok, Corinne Lepage. Sinon qui ? NKM ? Alors elle... dans le genre vendue je pense qu’on ne fait pas mieux. Elle m’a énormément déçue, j’ai du mal à croire désormais que cette femme soit une personne de convictions.

              Après chacun à ses idées, le débat pourrait être long. Je ne rejette pas les écologistes qui pourraient être de droite au contraire, mais j’en ai rarement rencontré très honnêtement. Parce que "changement profond du système" et droite, ça va mal ensemble déjà. Une révolution écologique de droite ? Pareil, révolution et droite, ça marche mal. Désolée, c’est un fait. Les gens de droite ne sont pas des fans du changement en profondeur et c’est pourtant ce qu’il nous faut. Et attention, je ne dis pas que tous les gens de gauche sont des révolutionnaires en puissance hein, actuellement le conformisme règne en maitre.

              25.04 à 09h41 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte
publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité