publicité
Détroit DIY > Défi #3 : La ferme à la fenêtre
14-05-2014

Défi #3 : La ferme à la fenêtre

Taille texte
30. Défi #3 : La ferme à la fenêtre
(Crédit photo : Thibaut Schepman)
 
Vous rêvez de cultiver vos légumes, mais vous n'avez pas de jardin ? Testez cette solution DIY : la ferme à la fenêtre ou Windowfarm. Le tout est 100% collaboratif et placé sous le signe de la récup', bien sûr.
SUR LE MÊME SUJET

Essayez de relever ce défi avant le 2 juillet et racontez-nous votre expérience en bas de cet article.

Le but de ce tutoriel est de fabriquer une ferme verticale prévue pour se placer devant une fenêtre, si possible assez bien ensoleillée. Le système repose principalement sur des bouteilles d’eau découpées et imbriquées les unes dans les autres – c’est là que vont pousser les plantes - et sur un système d’arrosage par tube qui va permettre à une pompe à air de faire circuler de l’eau et des nutriments. Pour comprendre comment l’arrosage va fonctionner, il faut savoir que deux tubes reliés à la pompe vont être piqués grâce à deux aiguilles dans un troisième tube pour y insuffler de l’air. C’est ce troisième tube – pour être bien clair on l’appellera dorénavant le tube arroseur - qui va arroser goutte à goutte vos plantes. Une extrémité de ce tube arroseur est donc plongée dans l’eau, l’autre est installée en haut de la structure.

Voilà comment y arriver en 10 étapes :

Etape 1 ( Facultative)

Quand c’est possible, essayez d’anticiper votre construction en démarrant un composteur ou lombricomposteur chez vous quelques semaines avant. Cela vous permettra de récupérer le « thé » de compost (explications ici) qui pourra nourrir vos plantes. Restons dans le DIY : il est facile de fabriquer son propre lombricomposteur à partir de bacs blancs en polystyrène abandonnés par les poissonniers (tutoriel ici ). Pensez aussi à commander des graines, si possible bios. Pour choisir votre fournisseur, suivez le guide, par ici.

Etape 2

Réunissez le matériel suivant. Le tout devrait vous coûter tout de même une cinquantaine d’euros, le plus cher étant la pompe.

- 2 aiguilles à ballon
- 3 bouteilles d’eau d’1,5 L transparentes
- Une grande bouteille d’eau de 3, 5 ou 8L
- 5 m de tuyau flexible 4/6
- Du scotch épais
- Un cutter
- Du fil de fer ou de la ficelle
- Une pompe à air à deux sorties avec valves anti-retour (on en trouve une jardinerie ou en animalerie)
- Une attache autoblocante (Tyrap)
- Trois pots de fleurs en plastique pouvant entrer dans une bouteille
- Des billes d’argiles
- Du terreau
- Une barre de métal, un manche à balai ou un tube en carton solide
- De l’engrais (bio !), du purin liquide ou du thé de compost

Etape 3

Il faut percer un trou au fond des trois bouteilles d’1,5 L. Tracez-y au marqueur un cercle de la taille du bouchon de la bouteille, et découpez-le au cutter.

Etape 4

Vous allez découper une partie de la largeur de ces trois bouteilles afin de pouvoir y introduire les pots de fleurs. Pour ce faire, imprimez le patron adéquat sur la dernière page de ce tutoriel (en anglais)

Etape 5

Percez un trou au sommet de la grosse bouteille servant de réservoir, en utilisant également la largeur de son bouchon. C’est par là que les trois tuyaux passeront. C’est le seul trou qui sera percé dans ce réservoir.

Etape 6

Il faut recouvrir la partie haute des bouteilles – qui va devenir en fait le bas puisqu’elles seront retournées dans votre construction - de scotch ou de peinture. Cette partie – qui est la seule non percée si vous avez bien suivi nos conseils jusque là – contiendra en effet les plantes et leurs racines, il faut donc les protéger du soleil. C’est le moment d’apporter votre touche déco à votre Windowfarm, faites place à votre imagination.

Etape 7

C’est le moment de l’assemblage. On place une première bouteille d’1,5 L tête en bas dans le bouchon de la bouteille réservoir, et on empile ensuite les autres toujours tête en bas dans les trous percés à cet effet. Il faut réussir à faire tenir la structure grâce à un « tuteur ». Certains proposent une barre en métal ou un manche à balai, nous avons opté pour deux tubes en carton solide, c’est efficace. Scotch, ficelle, glu... à vous de choisir, l’important, c’est que ça tienne !

Etape 8

Reliez les tubes fournis avec votre pompe aux deux sorties d’air. Installez les valves anti retour fournies avec la pompe sur ces tubes. A l’autre extrémité, fixez les aiguilles à ballons. Pratique, ça s’emboite à merveille.

Vous pouvez alors percer de petits trous à quelques centimètres du bas du tube arroseur, où vous allez ensuite introduire vos aiguilles. L’important, c’est que le bas du tube arroseur soit bien immergé, et que les aiguilles et les deux autres tubes soit bien fichés dans ce tube d’arrosage.

Enfin le haut du tube arroseur doit passer dans le trou de la bouteille située tout en haut de votre structure est être courbé afin de pouvoir arroser doucement.

Etape 9

Remplissez d’eau votre bouteille réservoir, et branchez votre pompe pour tester votre système d’arrosage. Beaucoup disent que cette étape ne fonctionne pas, l’installation se contente de faire des bulles dans l’eau. Certains utilisent du teflon ou de la pâte Sugru pour imperméabiliser le tour des aiguilles, moi j’ai eu de la chance tout a fonctionné parfaitement du premier coup. A vous de faire parler votre sens de la bidouille ici.

Etape 10

Une fois que votre installation fonctionne, c’est le moment de devenir jardinier hydroponique ! Les possibilités sont infinies. Pour choisir les plantes que vous souhaitez cultiver, les nutriments à apporter, les saisons de culture, pour savoir si vous devez semer en dehors de votre Window farm ou dedans, reportez-vous au site collaboratif Our Window farm où plus de 43 000 utilisateurs sont inscrits.

Liens utiles :


- Le site participatif de Window Farm, où l’on trouve également des modèles plus grands de Window farms qui permettent de cultiver beaucoup plus.

- Le collectif Ouishare a tenté l’expérence et a publié un article à ce sujet sur son blog.

- Le blog Transition verte est largement consacré à la construction et à l’entretien d’une Window farm.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Non, nous n’avons pas à « sauver la planète ». Elle s’en sort très bien toute seule. C’est nous qui avons besoin d’elle pour nous en sortir.

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

publicité
publicité