publicité
 
 
Accueil du site > Actu > Les Brèves > La maison « low cost » et écolo est arrivée
16-07-2013

La maison « low cost » et écolo est arrivée

Taille texte
 

Imaginez une grosse cabane de 40 mètres carrés plantée sur quatre pilotis. Au rez-de-chaussée, un salon et une salle de bains, à l’étage, une chambre de 15 mètres carrés. Le tout conçu pour être le plus possible autonome en eau et électricité. Baptisée « l’Indépendance », cette construction en bois, pour l’instant à l’état de prototype, est l’invention d’un architecte et d’un skipper bretons.

Leurs clients potentiels ? « Tous ces jeunes qui n’ont pas les moyens de devenir propriétaires » et qui pourraient être sensibles au prix. En déboursant 35 000 euros, les premiers acheteurs, attendus au printemps prochain, recevront un kit de construction pour monter eux-mêmes leur maison, en moins de trois semaines, selon les concepteurs.

Low cost, l’habitation peut s’installer sur n’importe quelle parcelle défrichée. Puisqu’elle occupe une surface de 20 mètres carrés, la demande de permis de construire n’est pas un passage obligé. Pas plus que la recherche d’un raccordement au réseau d’eau. Un système de récupération des eaux de pluie d’une capacité de 1 000 litres est censé couvrir les besoins des résidents. Quant à l’électricité, une partie de l’éclairage sera produite par un panneau photovoltaïque.

- A lire sur Ouest France.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
6 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • félicitations aux commentateurs : les commentaires sont aussi intéressants que l’article . merci les gars pour vos infos
    Marc de http://www.faire-part-lemag.fr/maison/

    5.03 à 13h20 - Répondre - Alerter
  • Ohlala Olivier du calme quel agressivité. On peut peut être discuter calmement.

    Tout d’abord je n’ai pas dit que j’étais expert (l’info sur les RT on la trouve à l’ademe) et encore moins thermicien mais je sais comprendre une équation de physique (que l on trouve dans n importe quel bouquin de thermique) et je ne me suis pas trompé dans mon calcul.

    Ok je n’ai pas lu l’article initial, je lis terra eco donc j’ai supposé qu’il mettrais un isolant classique et dans ce cas là pour R=5 on est à 20cm. Voila pourquoi vos 60cm m on semblé exagéré. Ils peuvent aussi mettre de la laine de bois et un enduis à la chaux en parement. Excuse moi mais l’article de ouest france est peu précis bien qu’il parle de copeaux. Du coup cela se rapproche d’un béton de chanvre d’ou je comprend tes 60cm.
    Mais qui va acheter une maison avec des murs de 60cm alors que l on pourrais faire 20cm. Les gens ne sont pas bête quand même.

    Pour la RT je trouve que quand on construit : on construit pas jetable enfin j’espère. Donc c’est bien de savoir ce qui se prépare. Et il y a 7 an pour pondre une nouvelle norme donc même si la RT2020 (l info est sur le site de l’ADEME) c’est une coquille vide perso je trouve cela très bien que l on commence à réfléchir dessus à moins de ne vouloir rien faire. Et vu la complexité d’un bâtiment et des acteurs économique 7 ans cela ne va pas être de trop pour remplir la coquille.

    Du coup je vois pas en quoi j’ai dit des truc faux, je me permets juste de mettre en doute votre chiffre de 60cm. Mais encore désolé de vous avoir froissé.

    Bonne fin de journée.

    23.07 à 14h48 - Répondre - Alerter
    • Pas de souci, lidiriel, j’étais juste irrité que vous répondiez à côté de la plaque avec autant d’assurance voire de condescendance. Sans doute parce que c’est une manie dans l’air du temps qui m’agace depuis un petit moment déjà...

      J’étais effectivement parti dans l’idée d’un béton de copeaux de bois mais peut-être sont-ils parvenus à réaliser un mélange très léger avec une conductivité moindre mais même avec un λ=65 mW/m/K, on reste à près de 1100€/m² shab, ce qui n’est pas si mal mais pas extraordinaire non plus compte-tenu de l’absence de finitions et de main d’œuvre.

      D’ailleurs, mon propos ne visait pas même à dénigrer l’invention de Jean-Paul Gautier et Jean Colin mais bien à aider aux comparaisons pour éclairer ceux qui veulent faire construire à bas coût. À 1300€/m², vous pouvez aisément vous faire construire une maison d’architecte conforme à la RT2012, sans les finitions intérieures (peintures, escaliers, etc.) mais avec tous les réseaux mis en place.

      Ce qui était faux dans vos propos, c’était, déjà, l’annonce d’une rectification (merci professeur), là où il n’y avait qu’une mauvaise lecture de l’information. C’était aussi la mention d’une obligation future qui n’existe pas ou votre confusion entre emprise au sol et surface habitable.

      Finalement, si vous m’aviez répondu plus humblement, je n’aurais pas réagi...

      23.07 à 22h29 - Répondre - Alerter
  • Salut Olivier,

    petite rectification. Pour les prochaine norme 2020 (BEPOS suite de BBC) les mur devront avoir un R>=5, ce qui donne avec un isolant standard de 0.039 une épaisseur de mur de 20cm hors finition. Un peu loin des 60cm. Par contre la brève est peu précise sur les surfaces. Si on à 20 m2 habitable sur deux niveau soit 40 on est forcément à plus de 20m2 au sol.

    a+

    17.07 à 08h59 - Répondre - Alerter
    • Bonjour lidiriel,

      Je vais me permettre de vous répondre parce que votre ton expert peut laisser douter ceux qui nous liraient ! Pourtant vous n’avez pas bien lu la brève, pas lu l’article de Ouest-France et vous annoncez des choses fausses, cela fait beaucoup...

      D’abord, il n’y a pas de "prochaine norme 2020", c’est à ce jour une coquille totalement vide, un fourre-tout où l’on met tout et surtout n’importe quoi, le plus grand n’importe quoi étant le BEPOS, les bâtiments positifs, qui n’ont ni définition (quels postes prend-on en compte ?) ni stratégie (on fait quoi de l’énergie produite à l’échelle d’un quartier qui ne consommerait presque plus rien ?). Cela plait, en revanche, à beaucoup de monde de parler de RT2020, de BEPOS ou autre billevesée du même acabit parce que ça fait pro. Mais ce n’est, à ce jour, qu’un effet d’annonce dans un pays avec peu d’expérience de la basse-énergie.

      Quant à des murs avec une résistance thermique supérieure ou égale à 5, il y a déjà belle lurette que cela s’applique en BBC ou RT2012 pour les climats les moins doux.

      Pour ma part, puisqu’il s’agit d’une "invention bretonne", j’avais supposé un R = 3,5 m².K/W, ce qui est finalement une valeur moyenne classique en BBC2005/RT2012 tout à fait envisageable en climat breton. Cela nous donne moins de 15 cm d’isolant "classique".

      Sauf que cette maison "low-cost et écolo" embarque un isolant "unique, conçu par Jean Colin et Jean-Paul Gautier à base de copeaux de bois et de chaux". Oui bon, il fallait lire l’article de Ouest-France ! Dans ce cas, la conductivité du matériau est au moins 4 fois supérieure et on arrive donc à quelque chose de l’ordre de 60 cm, parements compris, pour un climat doux. Je n’avais pas sorti 60 cm de mon chapeau...

      Évidemment, je suis parti du jugement de principe que cette habitation était vendu conforme à la réglementation thermique en cours avec les murs décrits par les inventeurs...

      Pour ce qui est de la surface, même si la brève n’est pas précise (mais que l’article de Ouest-France si), la loi est on ne peut plus claire : "Un permis de construire est exigé dès lors que les travaux envisagés [...] ont pour effet de créer une emprise au sol supérieure à 20 m²".

      Pour échapper au permis de construire, la maison de Jean et Jean-Paul doit donc avoir une emprise au sol maximale de 20 m². En supposant une emprise carrée et avec les hypothèses précédentes, cela donne bien une surface habitable de moins de 11m² par niveau, et donc un coût de plus de 1600 €/m² habitable, le tout à monter soi-même, sans finitions et sans réseaux.

      Désolé de ma véhémence mais je suis assez las des experts auto-proclamés (vous ne seriez pas informaticien plutôt que thermicien vous ?) qui répondent sans étudier le sujet. Ils y sont pour beaucoup dans la méconnaissance du bâtiment par le grand public.

      23.07 à 11h52 - Répondre - Alerter
  • Attention tout de même sur le terme "low-cost".

    En imaginant que cette maison soit conforme à la réglementation thermique alors les murs doivent faire autour de 60 cm en climat doux, ce qui nous donne une surface habitable de l’ordre de 21m². On est alors à plus de 1600€/m² shab en la montant soit même, ce n’est pas une super affaire.

    D’un autre côté, si c’est juste une cabane pas chauffé, 900€/m² shon, c’est pas bon marché non plus...

    16.07 à 17h09 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité