publicité
Accueil du site > Actu > Nature > A financer : Un film pour soigner les plantes
28-05-2015
Mots clés
Biodiversité
Cinéma
France

A financer : Un film pour soigner les plantes

Taille texte
A financer : Un film pour soigner les plantes
(Crédit photo : DR)
 
Objectif : 5 000 euros. Fin de la collecte : le 6 juillet.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 68 - juin 2015

Bébé sur commande

« On tue les insectes, on laboure le sol… L’agriculture conventionnelle est basée sur un rapport de force, déconnectée de la terre. On travaille des molécules non reconnues par le vivant », s’emporte Eric Petiot. Ce formateur de 50 ans, chercheur en agriculture biologique et auteur d’ouvrages sur les soins végétaux naturels, s’acharne à « autonomiser les gens en leur apprenant à réaliser leurs préparations ». Guillaume Fontaine, physicien de 38 ans reconverti dans les semences et l’apiculture bios, a réveillé en lui un projet qui dormait depuis déjà plusieurs années.

Ensemble, Eric et Guillaume veulent réaliser un film sur le soin des plantes par les plantes. « La vidéo permet de montrer concrètement comment réaliser soi-même une infusion, une macération huileuse ou à froid, une décoction. On observe la gestuelle ou, par exemple, la texture de la mousse qui détermine quand stopper la fermentation sans oxygène d’un purin d’ortie », souligne Eric, qui souhaite présenter ces méthodes, de la cueillette jusqu’à l’application des préparations, en passant par le matériel à utiliser.

Deux mille ans de savoir-faire

Destiné autant aux jardiniers amateurs qu’aux agriculteurs, ce film sortirait en DVD à l’horizon 2016. Le duo recherche pour cela 5 000 euros, afin d’acheter « du matériel professionnel de vidéo, son et montage », précise Guillaume. Si le financement participatif dépasse cet objectif, des traducteurs rendront le film accessible en anglais, allemand, espagnol et aux malentendants.

De quoi élargir encore le champ des adeptes de l’agroécologie. « Contrairement aux molécules de synthèse, ces préparations 100% biodégradables ne laissent aucune trace dans l’environnement, insiste Eric. Les plantes sont utilisées depuis deux mille ans dans la phytothérapie humaine. Le progrès, ce n’est pas demain, c’est hier. Il faut s’appuyer sur les savoir-faire de nos ancêtres et les améliorer avec les connaissances actuelles. » —


- Pour financer le projet (fin de la collecte le 6 juillet 2015), c’est par ici

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité