publicité
Accueil du site > Actu > Les Brèves > Rose pour les filles : un code couleur qui nuit à l’économie
10-02-2014

Rose pour les filles : un code couleur qui nuit à l’économie

Taille texte
Rose pour les filles : un code couleur qui nuit à l'économie
 
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 55 - mars 2014

Poissons : fraude à l’étiquette

On devrait utiliser du vert. Ou du rouge. Ou du jaune. Qu’importe la couleur, tant que l’on cesse d’employer systématiquement du rose pour colorer les jouets des petites filles. Dans la foulée, cessons de destiner les jouets aidant à développer une réflexion scientifique aux petits garçons.

Voilà en substance le message qu’a tenté de faire passer la ministre de la consommation britannique, Jenny Willott. Jeudi, elle a tenté de convaincre les parlementaires qu’il était grand temps de remettre un peu de bon sens dans le monde des poupées et des circuits mécaniques miniatures. Et que le fait de différencier les genres à travers les jouets est mauvais pour l’économie du pays.

Logique : les petites filles intériorisant dès leur plus jeune âge que les batteries de cuisine leur sont réservées quand leurs petits camarades s’éveillent au monde des maths à travers les jouets, il est aujourd’hui difficile de palier le manque d’ingénieurs, puisque les femmes se détournent largement de ce type de métiers.

Info repérée sur la BBC

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
4 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • M’en fout de l’économie, j’aime le rose. En fait, je l’ai toujours aimé. Alors, s’il y a du rose sur le marché, j’achèterai "rose" et dame économie sera contente.
    Rose pastel pour la sérénité,
    Rose fushia pour s’éclater.

    17.02 à 14h55 - Répondre - Alerter
  • "Les filles intériorisent dès leur plus jeune âge que les batteries de cuisine leur sont réservées..etc..et les garçons les jouets scientifiques...", écrire cela c’est s’être arrêté à la société des années 50. Moi qui ai 60 ans , j’ai effectivement eu des cours de couture quand le garçons avaient travaux manuels mais c’était il y 50 ans ! pourquoi se focalise-t-on sur les jeux qui ne sont pas forcément unisexe. Il y a 50 ans , personne en plus, n’interdisait à une fille de jouer à la guerre et à un garçon de jouer à la dinette avec les filles. Et puis, ras le bol de ces fumisteries égalitaristes : un homme n’est l’équivalent d’une femme que dans ses droits et devoirs et réciproquement ! laissez aux garçons la testostérone et cessez de plaider pour un droit opposable à l’indifférenciation totale !

    15.02 à 14h01 - Répondre - Alerter
  • Chose amusante : Au début du XXème siècle il y eut des débats sur ces correspondances de couleurs et une partie des intéressés soutenaient que le rose seyait mieux aux petits garçons à cause de la vigueur énergique de cette couleur tandis que la douceur du bleu était naturellement destinée aux petites filles. Depuis, la publicité et le marketing ont fait en sorte d’uniformiser un peu les représentation des gens. Ouf !

    Et puis, ce n’est pas comme si les jouets mis à leur dispositions allaient avoir un impact important sur le développement de ces chères têtes blondes. Donc tout va bien. :)

    12.02 à 00h16 - Répondre - Alerter
  • oups ça n’existe pas...
    ah et pas plus que "les enfants appartiennent à l’Etat" ?
    Non.

    10.02 à 20h28 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité