publicité
Accueil du site > Actu > Culture > « Que la bête fleurisse », BD houleuse
25-02-2015

« Que la bête fleurisse », BD houleuse

Taille texte
« Que la bête fleurisse », BD houleuse
 
De Donatien Mary, Cornelius, 80 pages, 22,50 euros.
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 65 - mars 2015

Ecologie : pourquoi tout le monde s’en fout

Un équipage de chasse à la baleine tombe sur un gigantesque banc de mammifères marins et se découvre un harponneur hors pair, mais très étrange. La nuit, il grave d’inquiétantes créatures sur des dents de cachalots, des messages anonymes envoyés à son capitaine. Comme le sang des bêtes sur le pont, le mal semble se répandre dans le navire, au bord de la mutinerie. Entre Melville et les récits fantastiques sur la mer, cette bande dessinée sans dialogues est un bijou, tant par la profondeur trouble de la fable que par la finesse du dessin. Et pour cause : chaque page a été réalisée par gravure sur plaque de cuivre, puis imprimée en bichromie noir et gris bleu. Cétacé magnifique. —

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité