publicité
Accueil du site > Actu > Les Brèves > Nuits courtes et matins sans petit déj pour les élèves de ZEP
6-11-2014

Nuits courtes et matins sans petit déj pour les élèves de ZEP

Taille texte
 
SUR LE MÊME SUJET

 

Plus fatigués, moins bien nourris, moins épaulés, les enfants qui vivent en zone d’éducation prioritaire (ZEP) sont mal armés pour réussir à l’école. Dans son baromètre annuel réalisé auprès de 633 écoliers de CM1 et CM2, l’Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev) en donne la preuve en chiffres.

Dans les quartiers sensibles, les petits déjeuners sont rares et les nuits plus courtes. A peine un écolier sur deux (54%) déjeune tous les matins, et près de la moitié se couche après 22 heures. A l’inverse, dans les milieux favorisés 82% des enfants déjeunent systématiquement et 71,5% s’endorment au plus tard à 21 heures. La télé dans la chambre, présente chez les deux tiers des enfants de ZEP, explique en grande partie cet écart.

Dans ces quartiers, les enfants sont aussi moins nombreux à se faire aider dans leurs devoirs (28,5% contre 41,5%) et, pour eux, les visites de lieux culturels sont deux fois moins fréquentes.

A lire sur Alternatives économiques

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité