publicité
Accueil du site > Actu > Société > Notre-Dame-des-Landes, bientôt un dénouement ?

Notre-Dame-des-Landes, bientôt un dénouement ?

Taille texte
Notre-Dame-des-Landes, bientôt un dénouement ?
(Crédit photo : Acipa)
 
Alors que de nouvelles manifestations sont prévues par les opposants à l'aéroport dans les prochains jours, retour sur une année 2015 riche en tensions.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Manuel Valls, le Premier ministre, l’avait promis. Au second semestre 2015, les travaux de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) seraient engagés. Un an après, il n’en est rien. Les opposants, déterminés à faire abandonner le projet, ont multiplié en 2015 les recours en justice et les actions coup-de-poing. Retour, en dates, sur une année déterminante quelques jours avant une nouvelle manifestation des anti-aéroport à Nantes – et dans d’autres villes, comme à Mâcon (Saône-et-Loire) –, ce samedi 9 janvier.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
9 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Je me permets d’envoyer ce message pour contribuer au débat sur le dossier de Notre-Dame-des-Landes, qui m’intéresse depuis déjà quelques années.

    Il me semble en effet qu’il y a un argument qui est, sauf erreur de ma part, très peu utilisé, alors qu’il pourrait offrir un point d’appui important.
    Il s’agit du "troisième aéroport parisien", qui devait être construit à Chaulnes, dans la Somme.
    Voici le site d’un opposant, qui existe toujours !
    http://chaulnes.free.fr
    A cette époque, j’habitais la Picardie (je suis aujourd’hui lillois), et je traversais souvent la zone qui devait être détruite. Il y avait des pancartes le long des routes dénonçant le projet. La mobilisation commençait à monter.

    Finalement, Gilles de ROBIEN, ministre des transports de Jacques CHIRAC, a remis les choses à plat et décidé sagement de l’abandon pur et simple.

    Or, cette affaire est riche d’enseignements, en permettant notamment l’inversion de l’argument d’autorité.

    Voici en effet un ministre de centre-droit, alors maire d’Amiens, qui n’a pas hésité à arbitrer contre la chambre de commerce de son propre territoire (évidemment favorable à cet aéroport) ! Gilles de ROBIEN a donc utilisé son autorité régalienne

    pour interrompre le processus administratif et judiciaire qui allait se mettre en place.

    Il est donc possible d’en appeler à l’autorité de l’État contre le lobby du BTP. Dans ce cas de figure, il ne s’agit plus de « faire plier l’État », mais de s’appuyer sur lui en tant que garant de l’intérêt général.

    Voilà une vision saine et intelligente de l’autorité publique ! Au contraire

    , ne pas oser interrompre le processus en cours, et refuser de reprendre le fonds du dossier (NDDL est-il nécessaire ? Un plan B est-il possible ?), de peur d’affaiblir l’autorité publique, de peur d’avouer que les élus de tous bords se sont "plantés", et de peur d’apparaître faible en donnant l’impression de "céder aux zadistes", constitue une marque de faiblesse évidente !

    L’aéroport de Chaulnes n’est pourtant pas considéré comme une référence, et n’a pas marqué l’imaginaire collectif, comme le Larzac par exemple, alors que c’est aussi une victoire ! En effet, le gouvernement de l’époque n’a pas laissé pourrir la situation, en décidant vite, ce qui a évité la constitution d’une "ZAD" avant l’heure.

    Pourtant, on peut établir un parallèle évident avec "NDDL", car ce sont les mêmes arguments qui étaient alors avancés : augmentation du trafic aérien, nuisances sonores, saturation des sites existants etc... Curieusement, ni Orly ni Roissy ne sont plus menacés de saturation depuis l’abandon de "Chaulnes"...

    Je pense véritablement que cet exemple devrait être davantage mis en avant, pourrait marquer les esprits et, pourquoi pas, offrir une porte de sortie de crise.

    16.01 à 09h59 - Répondre - Alerter
  • Par ailleurs, c’est fou comme les médias et les pouvoirs publics s’ingénient à donner une moindre importance à cette manifestation du samedi 9 janvier (à laquelle je participais...). 7.000 personnes selon eux... Et au moins 10.000 selon les organisateurs. Je peux vous affirmer, compte tenu de l’importance de la cohorte, que c’était largement 10.000 ! tout le pont de Cheviré recouvert de monde (et il est déjà assez long...), et du monde assez loin sur la route de part et d’autre (photos à l’appui).
    Quel manque de respect par le Gouvernement ! Si le collectif "pour l’aéroport" prônait une semblable manifestation, je doute de la même capacité réactive...
    Mais pourquoi ne propose-t-on pas un référendum aux habitants des Pays de la Loire ? Sans doute parce qu’on est sûrs (en haut lieu) du résultat !

    14.01 à 10h49 - Répondre - Alerter
  • Quant on sait que Nantes n’est plus capable de financer des transports en commun type tramway et que la seule solution mise en œuvre a été de rebaptiser quelques lignes de bus en Chronobus, solution dont on peut douter de l’efficacité à en juger par les bus englués dans la circulation quotidienne, quant on sait qu’après un an de mandature la mairie n’a toujours pas dévoilé son "nouveau" plan vélo, faute d’argent, faute de volonté, ou bien les deux etc... on est en droit de se demander si financer un équipement tel que l’aéroport dont on peut douter de la nécessité est vraiment la meilleure chose à faire. Qui plus est dans une période de restrictions tous azimuts ! Le sens du bien commun est-il encore au cœur des préoccupations de nos classes dirigeantes ?

    11.01 à 12h30 - Répondre - Alerter
  • Aprés avoir prôner la COP 21, comment Valls veut il rétablir l’ordre républicain. Les français sont plus conscients que ceux qui les représentent. Et pour M. Retaillau : pour restaurer l’autorité de l’etat, il faudrait que l’état respecte tout ses concitoyens. Sinon nous nous rapprocherions de la dictature.

    9.01 à 11h30 - Répondre - Alerter
  • Serait-il préférable de converger les affaires de corruptions et délits d’initiation + abus de pouvoir, pour les basculer en chefs d’accusation dans le Droit Pénal des Affaires Internationales ? Car cela constitue 1 délit de vols en entreprise. L’entreprise étant la Nation, et les objets du délit : les biens communs que sont les ressources naturelles, et le budget national qu’abreuvent les contribuables, et que dilapident abusivement les parasites supposés être gestionnaires du pays.

    http://www.avocats-picovschi.com/le... et j’ai découvert http://www.leclubdesjuristes.com/, mais dont les partenaires sentent plutôt mauvais...Mais vous le savez déjà, sans doute...

    Greenpeace doit être super calé également, car quelle belle stratégie que d’avoir acheté des mines de charbon, pour empêcher qu’elles soient désormais exploitables.

    C’est que parallèlement aux catastrophes climatiques, s’aggravent également les montées de violence populaire attisée par celles des testostérones des chefs de guerre, qu’ils soient Coréens ou...Français ou autres...

    Message que j’ai envoyé aux juristes d’Endecocide et de Notre affaire à tous...

    8.01 à 21h00 - Répondre - Alerter
  • De toute façon les dès sont jetés car gauche et droite sont d’accord pour cette gabegie.
    Outre la catastrophe écologique que cela entraine, c’est une vision obsolète de l’hyper concentration qui sent la naphtaline des années 70.
    Pas étonnant que les Pays de la Loire s’enfonce dans la pauvreté (revenu par habitant) alors même qu’en son sein, la Vendée démontre l’inverse par une répartition économique intelligente et une vision écologique qui irrigue tous son territoire.
    Rappelons qu’en plus de Nantes 3 aéroports (Angers, Rennes, Saint-Nazaire) à moins de 100km sont opérationnels, et tous sous exploités.
    Rappelons qu’ils vont être reliés par un arc ferroviaire rapide flambant neuf en train d’être achevé.
    Rappelons que les pays de la Loire ont fait avorter tous projets de rapprochement pour une grande région alors même que ses voisins sont devenus des mastodontes.
    Enfin et c’est le pire, rappelons les accords de la PPP avec Vinci prévoient que la région compense financièrement en cas de non rentabilité du projet.

    Il n’est alors pas compliqué de comprendre que dans un territoire resté "petit" et dans une économie sans croissance, un euro de plus gagné par les uns, c’est un euro retiré de la bouche des autres.
    Tous les ingrédients sont réunis pour voir, par "effet vortex", l’assèchement du tissu économique régional au profil de ce projet pyramidale local qui, à court terme, va inféoder, les "moujiks" angevins et autres "serfs" mayennais et sarthois à la toute puissance économique nantaise.
    On comprend mieux alors, la stupidité (sur fond de grosses galettes immobilières locales) du "jusqu’au boutisme" des élus. Non seulement ce projet est une aberration écologique mais c’est également une vision moyenâgeuse de l’économie.

    8.01 à 12h07 - Répondre - Alerter
    • Rien à ajouter

      8.01 à 19h14 - Répondre - Alerter
    • Allons, allons, relisez donc les données économiques. Apprenez aussi à les déchiffrer sans les dénaturer par vos "convictions" préalables. Les pays de la Loire s’enfonçant dans la pauvreté ? Votre passion vous égare.

      La Vendée catholique et féodale est votre tasse de lait ? Très bien. Elle a de beaux succès économiques et on y fait volontiers des crèches dans les mairies. Bien sûr il faut accepter de faire allégeance pour prospérer. La Vendée d’ailleurs qui sait bien l’importance des infrastructures est plutôt opposé à voir "son aéroport" s’éloigner de l’autre côté de la Loire. La solidarité en Vendée n’est qu’un entre soi qui ne se partage avec le reste de l’Ouest. Même si 80% de la zone de chalandise de l’aéroport est nord-loire.

      Pour le reste la "catastrophe écologique" n’existe que dans votre rhétorique qui ne suffit pas à lui donner corps. Votre pensée est "religieuse". C’est une pensée pour le passé, détachée d’une construction agile, collective et démocratique de l’avenir.

      10.01 à 19h28 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité