publicité
Accueil du site > Blogs > Les blogs > Aux détours du développement durable > Nord Thaïlande : vous prendrez bien un peu d’opium ?

Aux détours du développement durable

Par Sophie_DD
20-02-2013

Nord Thaïlande : vous prendrez bien un peu d’opium ?

Le nord de la Thaïlande est un endroit qui inspire l'aventure : les montagnes, les forêts où se mêlent tecks, bananiers, palmiers et autres essences tropicales. Mais ceci tient sans doute également du fait que le nord de la Thaïlande appartenait au célèbre "Triangle d'or".

Le "Triangle d’or" regroupe les régions frontalières du nord du Myanmar (Birmanie), du Laos et de la Thaïlande où le pavot somnifère existe depuis les années 1950. Cette espèce de pavot, aimant les sols pentus et peu fertiles, est cultivée pour sa résine utilisée pour la fabrication de l’opium et de l’héroïne. Cette région fut, dans les années 1960-1970, la plus grande productrice mondiale d’opium (à plus de 70%). C’est de cette époque qu’elle tira son surnom, le trafic d’opium étant extrêmement rentable et les traficants étaient alors payés directement en or.

En 1996, la culture de l’opium était évaluée à 1.750ha en Thaïlande, produisant 5 tonnes d’opium et 2t d’héroïne chaque année. Aujourd’hui le "Triangle d’or" a considérablement été réduit sous l’action des autorités nationales et internationales de lutte contre la drogue et les trafics illicites. En effet, appuyé par un processus de nationalisation, la culture du pavot somnifère et la fabrication d’opium fut interdite dans le pays (encore aujourd’hui, la drogue est un sujet sensible en Thaïlande, la possession ou le trafic de stupéfiants peut être puni par la peine capitale ).

Un programme, amorcé par l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC), a été mis en place dans la région, car pour supprimer durablement la culture du pavot à opium, il fallait proposer une alternative rémunératrice aux agriculteurs. Ainsi, les cultures de café, de noix de macadamia, de maïs ou d’aromates ont fait leur apparition, accompagnées souvent de l’aménagement de voiries afin de rendre plus accessible le marché local pour la vente des produits.

Néanmoins, après avoir atteint son niveau le plus bas en 2006, le rapport de l’ONUDC de 2010 met en avant une recrudescence de la culture du pavot à opium dans le "Triangle d’or". Même si elle est marginale dans le nord Thaïlande, entre 2009 et 2010, la culture du pavot est passée de 219ha à 289ha (en comparaison, le Myanmar a connu une hausse de 20%, la surface dédiée atteignant 38100 ha en 2010).

Les raisons qui auraient incités les agriculteurs à cultiver ou à reprendre la culture du pavot à opium sont à la fois politiques et économiques. Dans ce rapport, on note que la crise économique mondiale a impacté la culture de pavot à travers l’appauvrissement de la population de ces pays ainsi que par une chute des tarifs du marché "licite" (par exemple pour le café ou le riz) tout en favorisant une augmentation de celui de l’opium. De plus, la situation géopolitique relativement instable du "Triangle d’or" accentue cette reprise de la culture du pavot (le Myanmar, gouverné par la junte militaire, a connu récemment quelques conflits, notamment avec la Thaïlande, dans le nord du pays).

Malgré une présence constante de la police anti-drogue dans le nord de la Thaïlande, la culture du pavot à opium persiste. Mais désormais, celle-ci est esentiellement utilisée pour la consommation personnelle des agriculteurs. Cependant, un récent article du journal The Straits Times (Singapour), annonce la découverte, fin décembre 2012, d’un champ de pavot à opium de 13ha dans une province nord thaïlandaise. Cela n’était pas arrivé depuis une dizaine d’années.

L’opium et les trafics de drogue ne connaissent pas la crise. De plus, la demande croissante d’héroïne, notamment en Chine, ainsi que la nécessité d’avoir une source complémentaire de revenu pour les paysans locaux, implique une reprise de la production de pavot.

Une bien mauvaise nouvelle pour la production alimentaire locale...

COMMENTAIRES
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

A PROPOS
publicité
publicité

  • Se connecter
  • Créer un compte
  • NEWSLETTERS
    Cochez les cases pour vous abonner à vos newsletters
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité