publicité
Accueil du site > Actu > Société > La télé se paye le tourisme équitable
25-09-2007
Mots clés
Chronique

La télé se paye le tourisme équitable

Taille texte
La télé se paye le tourisme équitable
 
Samedi 4 août 2007, France 3 a rediffusé le programme « Des racines & des ailes » intitulé « Vive le tourisme équitable », diffusé en prime time au mois de mai. Malgré les protestations de l’Association du tourisme équitable et solidaire.
SUR LE MÊME SUJET
Partir en congés sans mettre sa conscience en vacances : ce n’est pas si simple. Tous les quinze jours, l’association Echoway nous plonge dans les petites et grandes histoires de l’industrie mondiale du tourisme.

L’émission comportait deux reportages : l’un sur un circuit au Mexique organisé par un grand tour opérateur français, Jet Tour, filiale du Club Méditerranée, et l’autre, sur un circuit au Népal organisé par une petite association française de commerce équitable et de voyage solidaire. Mais tout au long de l’émission, aucune explication n’est donnée sur la problématique du tourisme équitable : pas un mot sur les chartes mises en place depuis des années, rien sur les dégâts du tourisme classique.

Nous suivons donc un groupe de touristes qui réalise un circuit de 11 jours des plus classiques : Mexico, Puebla, Oaxaca, Chiapas, Yucatan. Ce voyage n’est d’abord en rien équitable et répond simplement à la définition de "mécénat" ! Le tour opérateur français fait en effet un don à l’Unesco pour financer la protection du patrimoine mondial.

Si ce voyage était équitable, Jet tours choisirait les hébergements pour leurs bonnes pratiques sociales, tenterait de limiter les déplacements, proposerait l’achat d’un artisanat local, privilégierait le contact avec les habitants, etc. Au lieu de cela, Jet tours fait près de 2000 km en 11 jours, en « vol intérieur et en véhicule climatisé ». Les hôtels choisis lors du voyage sont, entre autres, le Sheraton à Mexico et le Grand Bahia Principe à Tulum, des établissements luxueux. Le Grand Bahia Principe, 5 étoiles, est un exemple de gaspillage des ressources naturelles : trois piscines géantes, dont une en forme de lac, un jacuzzi géant à l’air libre, un autre centre aquatique, le tout près d’une plage privée… Question sociale, cet hôtel appartient au groupe espagnol Piñero, qui possède 2568 chambres sur la rivière Maya et qui est l’un pionner du système du "tout inclus" : tous les bénéfices aux hôtels et les pires conditions aux employés.

Des réserves écologiques achetées une bouchée de pain

Que doit on penser quand la représentante de Jet Tour dit, en survolant Cancun en hélicoptère, qu’elle regrette que cette zone touristique ne soit pas très « intégrée architecturalement ». Elle semble ignorer que le groupe Piñero où elle emmène ses touristes « bronzer équitable », possède 477 hectares qu’il n’a payés en moyenne que 2,24 dollars le m2… du jamais vu ! Mais surtout, le groupe a acheté, entre 2003 et 2005, des terrains considérés comme une « réserve écologique » car ils abritent des mangroves. Or Piñero fait partie des entreprises touristiques qui fait pression pour que le Mexique ne durcisse pas sa protection des mangroves… La représentante de Jet Tour ne dit pas non plus un mot sur les conditions de vie des employés, la prostitution, le désastre écologique qu’est aujourd’hui Cancun. D’ailleurs, de la population locale, son groupe de touristes ne verra rien, si ce ne sont les guides d’une petite réserve, proche de Playa Carmen (un petit Cancun). Pour combler cette lacune, la représentante de Jet Tour songe qu’elle pourrait emmener ses touristes à Xochimilco (banlieue sud de Mexico), au prochain voyage, pour y voir des mariachis sur des bateaux… Que dire enfin du nombre de touristes par groupe : 30 ! Alors que le tourisme équitable et solidaire s’engage ordinairement sur des groupes de 8 à 15 personnes maxi pour justement permettre les échanges, pour ne plus débarquer en horde….

Alors nous posons la question : pourquoi mettre en scène un circuit Jet Tour avec comme titre « Vive le tourisme équitable » alors qu’il n’en est pas un, alors que nombre d’associations de voyages le font depuis de nombreuses années comme ceux de l’Association du Tourisme Equitable et Solidaire ? Pourquoi s’acharner à ce point à vouloir apporter confusion et désinformation au public ? Pour ceux qui ne connaissent pas le tourisme équitable et solidaire, c’est un peu comme si une émission sur l’écologie prônait les déplacements en avion et le plastique ! Nous souhaitons bien du plaisir au grand public pour s’y retrouver ! Il pourra toujours nous contacter.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
Par
Echoway

EchoWay vous informe sur les bonnes et mauvaises pratiques du tourisme aujourd ?hui. Son site Internet présente l ?écotourisme solidaire porté par les communautés locales. Tous les quinze jours, l ?association vous fera "voyager" autrement sur Planète Terra.

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité