publicité
Accueil du site > Actu > Les Brèves > Le stade de Saint-Etienne éclairé à l’huile de friture
13-10-2015
Mots clés
Electricité
France

Le stade de Saint-Etienne éclairé à l’huile de friture

Taille texte
Le stade de Saint-Etienne éclairé à l'huile de friture
 
SUR LE MÊME SUJET

Quand ils verront leur équipe favorite jouer au stade Geoffroy-Guichard, les supporteurs de l’AS Saint-Etienne sauront-ils qu’ils sont éclairés à l’huile de friture ? La métropole stéphanoise s’est lancé dans un projet de biodiesel créé à partir d’huile de friture pour alimenter le groupe électrogène utilisé les soirs de matchs. « Sur le territoire, nous ne faisons pas grand-chose des huiles de friture, elles partent pour être retraitées à l’étranger, souvent en Allemagne et en Espagne, et on s’est dit, pourquoi ne les récolterions-nous pas ? », a précisé Sylvie Fayolle, vice-présidente de Saint-Etienne Métropole à l’Agence France Presse. D’abord recueillie aux portes de la restauration collective, l’huile devrait, par la suite, faire l’objet d’une collecte auprès des particuliers et des restaurants de la ville. Les premiers essais devraient être menés en février ou en mars pour un lancement officiel à l’occasion de l’Euro 2016.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Rédactrice en chef à « Terra eco ».

2 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Je me trompe où ce n’est pas terrible comme bilan CO2 ?

    16.10 à 16h33 - Répondre - Alerter
    • C’est en partie vrai. L’impact lors de la combustion est similaire au gasoil.

      MAIS, si l’on adopte une vue d’ensemble, on aperçoit que l’huile, lors de sa production, a absorbé du CO2 (lorsque la plante pousse), et donc l’empreinte carbone est neutre, car ce qui est ajouté dans notre air avait auparavant été absorbé.

      De plus, cette huile est recyclée.
      Elle a déjà été utilisée et par conséquent ne crée pas de concurrence à l’usage alimentaire.
      Lors de sa fin de vie, si elle n’avait pas été recyclée (c’est obligatoire en France, mais certains n’en font qu’à leur tête), elle aurait peut-être pollué des étangs ou rivières, et l’impact aurait ainsi été énorme. (Cf une étude de l’Ademe)

      Donc vive l’huile recyclée !

      17.10 à 16h49 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité