publicité
Accueil du site > Actu > COP21 > Le coup de gueule contre Allègre des climatologues français
1-04-2010
Mots clés
Institutions
Sciences
Climat
France

Le coup de gueule contre Allègre des climatologues français

Taille texte
Le coup de gueule contre Allègre des climatologues français
 
Entre climatologues et climato-sceptiques, ça tourne à la guerre ouverte. Ce mercredi, plus de 400 scientifiques français ont adressé un appel à la ministre de la Recherche pour que cessent les remises en cause permanentes de leur travail par l'ancien ministre de l'Education.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Traités dans L’imposture climatique de Claude Allègre de « mafieux » , « dévoyés » par l’appétit « d’argent », parmi d’autres noms d’oiseaux, quelque 400 climatologues français contre-attaquent ce mercredi. Pour la plupart habituellement discrets, ils sont sortis de l’anonymat avec une lettre ouverte adressée à la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Valérie Pécresse. « Nous, scientifiques du climat, attachés au devoir de rigueur scientifique, interpellons les structures référentes de la recherche scientifique française, face aux accusations mensongères lancées à l’encontre de notre communauté », dit le texte. En cause, l’ancien ministre et géochimiste qui, à longueur d’interviews, n’en finit plus de dénigrer ces scientifiques reconnus sur le thème du changement climatique.

« La lettre est adressée à Pécresse, mais nous ne demandons pas à la ministre de se prononcer sur le contenu scientifique. Nous visons avant tout les structures compétentes : l’Académie des sciences bien entendu, mais aussi les centres de recherche regroupés dans l’alliance AllEnvi qui travaillent sur le climat, CEA, CNRS, Météo France, INRA… », explique Jérôme Chappellaz, directeur de l’équipe climat au laboratoire de glaciologie et géophysique de l’environnement du CNRS à Grenoble et l’un des premiers signataires de l’appel.

Pour ces scientifiques, une telle sortie se donne avant tout comme objectif de recadrer le questionnement scientifique au sein d’un débat « serein ». « Allègre, Courtillot, Galam et compagnie sortent de ce cadre. La science ne se fait pas sur des plateaux télé, mais dans des journaux spécialisés. », cingle Jérôme Chappellaz.

« Un ouvrage politique, avec de la mauvaise science »

Et pour les climatologues français, l’imposture Allègre, c’est du militantisme drapé dans un semblant de science. « Allègre est capable d’aller contre toutes les règles déontologiques en trafiquant des données pour soutenir son message », accuse Jérôme Chappellaz. « Il faut choisir entre faire un livre militant, avec tout ce que l’on veut, des préconisations écologiques, de la décroissance même, mais pas de science, ou un ouvrage de données scientifiques. Le tissu d’âneries d’Allègre, c’est un ouvrage politique, avec de la mauvaise science. »

Mais au-delà du coup de gueule, l’appel tient aussi à faire prendre conscience au grand public qu’une immense communauté travaille sur la question du changement climatique, une communauté pour qui le doute sur son origine anthropique n’est pas de mise. « Ce qu’on voit dans les médias, ce n’est qu’une infime partie de l’iceberg. Derrière Hervé Le Treut et Jean Jouzel, nous sommes un millier en France à travailler sur le climat. C’est pour ça que je me lève le matin ! », confie encore Jérôme Chappellaz.

Les climatologues lui demandent juste de respecter les règles du jeu

Malgré tout, les signataires se disent prêts à discuter avec Allègre… s’il accepte de se plier de nouveau aux règles fondamentales de la recherche scientifique. Ce qu’il a ignoré dans son dernier ouvrage qui contient des « accusations ou affirmations péremptoires [qui] ne passent pas par le filtre standard des publications scientifiques », rappelle la lettre ouverte. Pas question donc d’exiger l’exclusion du géochimiste (retraité) de l’Académie des sciences. Les climatologues lui demandent juste de respecter les règles du jeu : débat contradictoire et relecture par des pairs.

Valérie Pécresse assure avoir « saisi le président de l’Académie des sciences pour qu’il organise en son sein un débat sur le sujet » mais y voir Claude Allègre, qui a semble-t-il conservé une énorme influence au sein du club des meilleurs chercheurs français, serait très étonnant « Nous ne nous faisons pas d’illusion », avoue Jérôme Chappellaz.

A lire aussi sur terraeco.net :

- Allègre : son labo, son business, ses amis
- Haro sur Allègre : l’Académie des Sciences veut « calmer le jeu »
- Ami climatosceptique, je te tends la main !
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
5 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Oui les vrais scientifiques en ont assez de l’imposture permanente qui s’appelle Allègre, aujourd’hui 400 proches de la climatologie ont signé cet appel, mais demain ce seront des milliers de scientifiques qui vont se rebiffer contre ce monstre d’incompétence qui raconte n’importe quoi pour faire croire qu’il est important, mais il n’oserait pas présenter le moindre papier au comité de lecture d’une vraie revue scientifique internationale car pour publier dans une vraie revue il faut avoir fait PERSONNELLEMENT une réelle recherche scientifique. Et ça ce n’est pas demain qu’il va s’y mettre...

    2.04 à 18h19 - Répondre - Alerter
  • On désespérait de voir la maison de la Science faire le ménage chez elle et il était à prévoir que ça vedait être "l’audimat" qui l’aurait fait à sa place et à ses dépends. Ouf, enfin une réaction de masse. Parce que d’habitude, quand on engage ses concitoyens dans une voie, on assume d’en être le porte drapeaul’mais l’autre là, il ne risque rien : ni coupable ni même responsable de quoi que ce soit... alors facile de jouer contre vents (chauds) et marées.

    2.04 à 14h54 - Répondre - Alerter
  • marmotte : glaciers européens

    Les glaciers européens sont "victimes" du réchauffement climatiques depuis 1770 après ce qu’on appelle la petite période glacière.

    Pourtant à cette époque il ne semble pas que l’industrie ne pouvait être responsable de ce réchauffement !!!!

    2.04 à 13h29 - Répondre - Alerter
    • imaginr : Evidemment !

      Il n’est pas question de nier qu’il y a eu des variations de températures et par conséquent des cycles climatiques complétement différents durant des périodes précédentes : aucun scientifique ne dit le contraire de ce que vous dites ! En revanche, de faire croire à la population, que nos modes de vie depuis le début de l’ère industrielle il y a près de 150 ans, n’ont AUCUNE CONSEQUENCE sur les variations climatiques et en particulier sur le réchauffement que l’on subit actuellement est simplement absurde ! Répandre de telles inepties, de la part de pseudo chercheur, ou au moins certainement pas climatologue, est dangereux pour tous. Aujourd’hui tout ce qui se dit sur la toile est pris pour argent comptant par une majorité d’individus, surtout lorsque la rumeur l’arrange bien sûr ! Et là, inutile de vous expliquer à quel point cela arrange beaucoup d’industriels qui vivent grâce à l’exploitation de l’énergie fossile ! Car maintenant cela fait 15/20 ans que toute une catégorie de personnes, issues de tous horizons, se battent pour faire entendre raison aux politiques et aux industriels. Ce combat est arrivé enfin à faire basculer l’opinion publique il y a 2 ans, mais depuis, une campagne de défiance, menée tambours battants par ce personnage tente de renverser la tendance et faire croire à qui veut l’entendre que le réchauffement est quelque chose de normale et que le comportement de l’homme n’y est pour rien ! En quelque sorte vous pouvez continuer à polluer et à avoir un comportement assassin vis à vis de l’environnement, vous n’êtes pas responsable ! Ce n’est bien évidemment pas le message ...direct que fait passer Monsieur Allègre, mais ses propos, de manière subliminale, créent le trouble dans l’opinion publique et le résultat, ce sont des commentaires tels que le vôtre qui tentent de dire, à leur façon "continuez, vous n’êtes pas responsables !". Que vous soyez atteint par le syndrome d’Allègre, j’en suis désolé pour vous, mais vous ne pourrez pas arrêter cette révolution ... ! Je sais, moi je suis atteint par le syndrome de Hulot, mais j’ai des enfants et j’ai vraiment envie de leur offrir une planète un peu moins polluée, tant par le comportement des hommes que par certaines de leurs idées ...

      3.04 à 19h34 - Répondre - Alerter
      • Affirmations gratuites, procés d’intention, anathème, déformation des propos, commisération et bonne conscience : je protège mes enfants. Tout est dit, tout est là. C’est de ce type d’attitude dont nous sommes fatigués

        6.04 à 13h51 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité