publicité
Changer de vie : ils ont osé, pourquoi pas vous ?

Le média qui change le monde

Nos actualités exclusives, nos archives, 9 ans d'archives,
le magazine papier chez vous et le magazine numérique à télécharger...

Abonnez-vous au magazine papier...

 
 
Accueil du site > Actu > Société > Enfin des fringues fashion pour les personnes handicapées
19-11-2012
Mots clés
Consommation
France

Enfin des fringues fashion pour les personnes handicapées

Taille texte
Enfin des fringues fashion pour les personnes handicapées
(Crédit photo : Mode & Handicap)
 
Des vêtements amples et pratiques pour tous, mêmes les handicapés. Avec sa ligne de prêt-à-porter, Chris Ambraisse Boston lutte contre les discriminations jusque dans les garde-robes.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE

Un pantalon qui se ferme aux jambes grâce à des velcros et un aimant à la ceinture. Des pulls asymétriques qui se zippent sous la manche. La marque A&K Classics s’adresse à tous, et notamment à ceux qui ne peuvent enfiler les vêtements aisément. « Je dessine pour tout le monde, pour casser la discrimination. Quatre ou cinq marques vendent déjà des vêtements pour les handicapés. Mais le fait qu’ils ne soient faits que pour eux, ça freine. Les handicapés veulent pouvoir aller dans des boutiques et mettre des vêtements adaptables pour tous », souligne Chris Ambraisse Boston. Le designer formé à l’atelier Letellier à Paris a créé son association « Mode & handicap » en 2006 « suite à une rencontre dans le métro ». « Je dessinais à côté d’une personne en fauteuil roulant. Elle m’a dit : “c’est bien ce que vous dessinez mais il faut penser aussi à nous” », se souvient Chris Ambroisse Boston. Novice en la matière, il s’est attelé à étudier la question pendant deux ans, à comprendre l’obstacle que constitue une coque, un fauteuil, une canne… Il a créé la marque A&K Classics en 2009 et ses vêtements qui épousent les corps sans distinction. « Ce n’est pas parce que les personnes sont handicapées qu’elles doivent porter des choses moches. Il leur faut des vêtements beaux et élégants », souligne-t-il encore.

Pour constituer ses prototypes, le créateur reçoit les chutes de deux grandes maisons de luxe, des mètres de tissus de coton, de nylon, de cachemire. Conçus pour être pratiques, les patrons sont essayés par des personnes handicapées puis envoyés en montage dans un atelier d’insertion de la Seine-Saint-Denis, Femmes A.C.T.I.V.E.S (Association pour la création, le travail, l’initiative, la valorisation des échanges et des savoir-faire). Là, des femmes très éloignées de l’emploi s’initient à la couture. Les vêtements ainsi conçus rejoignent les corps des mannequins pour les défilés. Le prochain aura lieu à la Cité de la Mode et du design à Paris le 29 novembre dans le cadre du mois Extra-Ordinaire, initié par la mairie de Paris. Puis la ligne de prêt-à-porter commence sa deuxième vie sur les porte-manteaux d’un magasin du XXe arrondissement de Paris et sur Internet. Les prix commencent à 25 euros et peuvent atteindre 400 euros – « pour des matières nobles comme le pur laine ou le cachemire ». Des prix « abordables » juge le créateur, qui rappelle qu’il « passe beaucoup de temps sur la recherche ». 15 000 à 20 000 pièces seraient ainsi vendues chaque année.

Au-delà de la marque de produits A&K Classics, l’association « Mode & handicap » organise aussi des initiations à la création de vêtements adaptés aux personnes handicapées, des débats et une sensibilité des jeunes sur les questions de la mobilité réduite. En 2013, l’association compte devenir une entreprise d’insertion.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
Le rédacteur :
Karine Le Loët

Rédactrice en chef à « Terra eco ».

PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte
publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité